5 Videos - Alain Soral : L'Argent a tué le Sacré en l'homme

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Nous avons noté avec beaucoup d'intérêt l'Evolution d'Alain Soral dans son parcours et son discours. On voit que sa lecture du Talmud lui a fait comprendre comment le Sacré avait été détourné au profit de l'Intérêt. Car c'est bien de cela dont il s'agit. Il faudra aussi qu'il lise le Zohar et la Kabbale -qui n'est pas la Qabalah, loin s'en faut-, il comprendra encore mieux que tout s'achète et tout se vend, y compris la Schekhina ou Présence Divine. Exemple :

 

C'est pourquoi les Anciens ont dit : "Achète-toi un ami." Car il faut acheter un ami digne et en payer le prix intégral, pour être jugé digne de servir de domicile à la Schekhina. Et de même qu'il faut acheter l'amitié d'un homme de bien, de même il convient à un homme de bien d'acheter, au prix le plus élevé, l'amitié du pécheur, afin de pouvoir lui ôter la souillure du péché et dompter en lui l'autre côté, l'esprit du mal.

 

Dans le Zohar, vous pouvez acheter l'Amitié, mais aussi Dieu, cela va de soi. Car Dieu aime l'Argent. Et plus vous en donnez à ceux qui vous enseignent la Doctrine Diabolique, davantage l'Esprit de Dieu descend en  vous. C'est écrit noir sur blanc. Dieu, par ses ministres autoproclamés, est devenu banquier. Peut-être est-il Rothschild, qui sait ?

 

En tous les cas, vous comprendrez bien qu'avec de tels préceptes, inculqués dès votre plus jeune âge, cela vous prédispose à devenir, non seulement, un "pigeon permanent" mais également un être qui s'éloigne du Sacré pour mieux se perdre dans les faux commandements des religieux vénaux dont les yeux pétillent devant tant d'innocence. Car il est bien écrit aussi que ceux qui doivent donner les offrandes sont ceux qui portent le VAV, la marque fatidique imposée de force, et qui le porte, d'après les zoharistes et les talmudites ? Les "enfants" d'Israël.

 

Voilà pourquoi Yeshoua a combattu la Tribu Perverse qui perdait l'Âme de Son Peuple, en exigeant dons et offrandes, alors que les seules valeurs exigées par le Principe Divin sont immatérielles puisque ce sont des valeurs MORALES qui rehaussent la Conscience et permettent l'Evolution.

 

Et c'est bien ce qu'a compris Alain Soral en s'intéressant de plus près au Sacré. Aussi, ceux qui le vilipendent en l'assimilant à l'extrême-droite feraient mieux de tourner leur regard vers Jérusalem où il y a plus que l'extrême-droite. Vois donc la Poutre de tes chefs avant de te fixer sciemment sur la paille du voisin. Car, que celui qui n'a pas péché me jette la première pierre ! Que celui qui ne s'est pas trompé dans son parcours politique ou n'a pas changé d'idée au cours de son existence ose soutenir mon regard. Alain Soral a bien compris le Système qui s'est installé, mais contrairement à tous ceux qui font de la politique, il a cherché dans les textes religieux l'Origine de la Perversion. Et il l'a trouvée. Tout simplement. Ce qui est tout à son Honneur. Car malheureusement, les politicards de tous poils sont des incultes. Ils ne fonctionnent qu'avec le "côté gauche" de leur cerveau. Ce qui ne les mène pas loin. Pas plus loin que le bout de leur nez, en vérité...

 

 

"J’accomplis mon destin"

 

Entretien avec Alain Soral

 

 

Quelques mois après la sortie de son dernier ouvrage, Comprendre l’Empire, Alain Soral revient pour Fluctuat sur le rôle du système bancaire et de la Franc-Maçonnerie dans le processus de domination mondial qui produit selon lui des sous-hommes incapables de se révolter.

Le pouvoir bancaire

Pour Alain Soral, le pouvoir donné à ce qu’il appelle le "cartel des douze grandes banques" explique en grande partie les crises qu’a traversées notre monde aux cours du XXe et du début du XXIe siècle.

 

Dès lors qu’il a eu la capacité de créer de l’argent à partir de rien et de tirer profit de l’emprunt, explique Soral, le système bancaire est devenu de facto le maitre du monde.

 

Le fait d’avoir abandonné le pouvoir de "battre monnaie" a terriblement affaibli les nations, analyse l’intellectuel, qui estime que le vrai pouvoir se situe aux Etats-Unis du côté de la Réserve Fédérale, plutôt qu’à la Maison Blanche.

 

Reste à savoir si ce processus destructeur est une déviance naturelle du capitalisme ou s’il est piloté en coulisses par des forces obscures, interroge Soral.

 

Franc-Maçonnerie, la religion de la République

Depuis le temps qu’on l’évoque à la Une des news magazine, l’influence des Francs-Maçons passerait presque pour un bon vieux folklore complotiste. Pas pour Alain Soral, qui affirme que la France est sous contrôle maçonnique total.

 

"La Franc-Maçonnerie est le clergé occulte de la République", assure-t-il. "La France c’est 40 000 vénérables et 150 000 frères, et pas du tout les citoyens qui finalement sont des vaches qui regardent passer des trains".

 

Et si la "maçonnerie 3e République" tend à disparaître, c’est selon Soral au profit de "maçonneries mondialistes" telles que "le groupe de Bilderberg, la Trilatérale, la CFR" et autres émanations de la gouvernance mondiale qui tisse doucement sa toile.

 

Où sont les vrais hommes ?

Conséquence directe de ce processus de domination, ceux qui se retrouvent en bas de l’échelle, au service de l’"hyper classe", se retrouvent à un statut de sous-hommes. Soral parle même d’Untermenschen, tout en affirmant qu’il ne l’utilise pas au sens nazi mais "audiard-esque du terme".

 

Selon Soral, deux symboles de cette condition de sous-hommes sont le "salariat et la voiture", qui émasculent l’homme et lui ôte toute velléité de révolte.

 

Le passage au FN de Soral

 

Le paradoxe de l’antiracisme

Posté par Adriana Evangelizt
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lesouffledivin 09/07/2011 23:32



Tout à fait Adriana, je crois que Soral a parfaitement cerné la réalité de ce monde.



toto 08/07/2011 02:57



@ Adriana, Adriana je m'émerveille devant tant de vérité qui de Dieu nous es révélé de votre part...!!!


de tout mon cœur qui soufre pour le monde  merci.



Fred 07/07/2011 00:08



Merci Adriana pour cette bouffée de vérité. 


 



jean pierre 06/07/2011 17:49



Alain Soral, un personnage de valeur et attachant, un intellectuel avisé aussi, capable de convaincre et qui a foi en son travail et sa destinée, avec raison !


On comprend mieux pourquoi le système lui fait des procès d'intention malveillants !


Son dernier fait un tabas et ce, sans que les médias officiels n'indiquent même son existence : Bravo Alain !