Affaire DSK. « Il n’y a pas de profil du violeur », s’insurgent les organisations féministes

Publié le par Adriana EVANGELIZT

C'est clair, elles ont raison, c'est déplorable. Même les socialistes, vous les voyez "atterrés", "catastrophés", "sous le choc", on en passe et des meilleures, pour ce qui arrive à Strauss-Kahn mais pas pour la jeune femme qui a subi ses violences sexuelles. Ceci prouve l'état de notre société !

 

 

 

 

Affaire DSK. « Il n’y a pas de profil du violeur »,

 

s’insurgent les organisations féministes

 

 

 

Le mouvement Osez le féminisme a déploré mardi à propos de l’affaire Strauss-Kahn que l’on ne parle pas « de ce qu’a pu ressentir » la jeune femme qui a porté plainte contre le directeur du FMI et dénoncé « le déferlement de blagues sexistes » dans les commentaires.

 

« Trois éléments nous ont sauté aux yeux depuis 24 heures », a expliqué sur France Inter Caroline De Haas, porte-parole d’Osez le féminisme, interrogée sur l’inculpation et la mise en détention de M. Strauss-Kahn pour une agression sexuelle présumée.

 

 

On ne blague pas avec ça

 

Elle a déploré que « quasiment à aucun moment on n’entend parler de la plaignante, de son point de vue à elle, de ce qu’elle a pu ressentir ».

 

Mme De Haas a également jugé « choquant » de voir sur les réseaux sociaux et dans les commentaires « un déferlement de blagues sexistes, qui montre à quel point les violences faites aux femmes sont encore largement minorées dans l’imaginaire collectif ».

 

 

Seulement 10 % des femmes victimes de viol portent plainte

 

Par ailleurs, dans un communiqué, « Osez le féminisme » souligne que les déclarations entendues dans les médias « révèlent une méconnaissance totale du viol ». « Chaque année, 75 000 femmes sont victimes de viol. Seules 10 % d’entre elles portent plainte », car les victimes sont « astreintes au silence par une chape de plomb, celle du tabou et de la culpabilité » et souvent « font les frais d’idées reçues largement propagées dont la plus commune est qu’elles l’auraient bien cherché ».

 

 

Il n’y a pas de profil du violeur

 

« Osez le féminisme » affirme qu’il n’existe pas de « profil du violeur » et que le viol concerne « toutes les catégories sociales ».

 

De son côté, l’association Paroles de Femmes a estimé dans un communiqué que l’inculpation de Dominique Strauss-Kahn « montre une fois de plus la relation perverse entre les hommes de pouvoir et les femmes, notamment en politique ».

 

« Ces hommes politiques, toutes tendances confondues, considèrent parfois avoir un droit de cuissage sur les femmes, abusant de leur statut », dit-elle.

 

 

L’affaire DSK entretient la confusion des esprits

 

Affirmant qu’il y a « fort à parier qu’en France, l’affaire aurait été étouffée », l’association estime « triste que les femmes continuent d’avoir peur de porter plainte ».

 

L’association Mix-Cité note elle aussi que les réactions à la mise en cause de M. Strauss-Kahn révèlent « une grande confusion dans les esprits pour tout ce qui concerne les violences sexuelles ».

 

 

« La liberté sexuelle, le libertinage n’ont rien en commun avec la violence sexuelle », rappelle-t-elle dans un communiqué, en ajoutant que « le directeur général du FMI n’a pas été arrêté du fait de sa 'faiblesse pour les femmes’, il est accusé d’un délit grave (agression sexuelle) voire d’un crime (viol) ».

 

Mix-Cité déplore aussi que « les blogs regorgent de plaisanteries grivoises » depuis le début de cette affaire.

 

Sources Ouest France

 

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LES HOMMES DE LA BÊTE

Commenter cet article

Adriana EVANGELIZT 18/05/2011 11:20



@dootjeblauw


Je suis d'accord, le viol est un crime. Tu remarqueras d'ailleurs que nos chers medias ont parlé de la "fellation" mais pas de la "sodomie". Un homme "de si haut rang" ? Que faut-il être pour se
livrer par la force à de telles horreurs sur les femmes ? Un Prédateur sexuel.



dootjeblauw 17/05/2011 15:23



Il me semble que ce soit l'hotel qui ait porté plainte. Pour ce viol la direction semble ne pas avoir passé l'éponge sur les "frasques" de leur fidèle client. On voit comment DSK "aime
les femmes"


Une tentative de fellation forcée et une de sodomie n'est pas une tentative de viol? Le viol est un crime pas un délit.