Après Moubarak Le Dictateur....Souleiman Le Tortionnaire ?

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 

 

 

Egypte : Après Moubarak Le Dictateur....

 

Souleiman Le Tortionnaire ?

 

 

par Myriam Abraham

 

 

 

 

 

Contrairement aux apparences les ingérences américano sionistes dans la politique intérieure de l’Egypte s’intensifient en coulisse alors que Moubarak et sa bande de voyous et renégats armés sèment la terreur. Les Israéliens ont déjà nommé le prochain président : le tortionnaire Omar Souleiman acoquiné à la CIA et au Mossad. Qui est Souleiman ?

 

Ces bandes de voyous armés ont été amenés par bus brandissant machettes bâtons et lames de rasoir selon des témoins se trouvant sur la place Tahrir. Les heurts d’aujourd’hui entre « pro « et anti Moubarak reflètent parfaitement la volonté du dictateur Moubarak d’assurer lui-même sa succession. Ce n’est pas par hasard s’il a nommé Omar Souleiman, ex chef des renseignements égyptiens, au poste de vice président dans l’anti chambre de la présidence.

La politique de Moubarak visant à semer le chaos et terroriser le peuple égyptien en envoyant ses groupes de flics en civils et de voyous et renégats dans les manifestations - une pratique courante dans un régime totalitaire - a également pour objectif d’accuser ensuite l’opposition de violence pour décréter la loi martiale en plus de l’état d’urgence faire intervenir l’armée de façon musclée pour « restaurer l’ordre » et installer dans un gouvernement de transition son successeur désigné par les USA et Israël : le tortionnaire Omar Souleiman en attendant des temps meilleurs pour son fils Gamal Moubarak.

Certains commentateurs arabes évoquent les similitudes entre ce qui s’est passé en Iran en 1953 - renversement d’un gouvernement élu démocratiquement - et ce qui se passe en Egypte actuellement. A l’époque la CIA avait engagé des bandes de voyous armés pour combattre le mouvement iranien pro démocratique. La suite est connue : la prise de pouvoir par un dictateur tortionnaire ami des Américains et des Sionistes le Shah d’Iran.

En Egypte il semble que ce soit le pouvoir en place de Moubarak lui -même qui ait recruté et lancé ses bandes de voyous et renégats armés pour contrer la révolution populaire du peuple égyptien. La TV d’état de Moubarak montre des manifestations « pro Moubarak » partout en Egypte. La guerre de l’information fait rage tout ceci pour essayer de convaincre l’opinion publique partout dans le monde qu’il dispose du soutien d’une grande partie du peuple égyptien. Ces activités ont lieu en concertation avec les Américains et Israéliens et la complicité passive des Européens.

Le ministre israélien des affaires étrangères fasciste Avigdor Lieberman a envoyé une note aux représentations diplomatiques israéliennes en Europe et aux US pour leur demander de contrer les manifestations de soutien à la révolution du peuple égyptien notamment en utilisant leurs agents d’influence dans les médias. Israël entité coloniale au Moyen Orient terrorise l’opinion publique internationale en invoquant la menace islamiste épouvantail agité part tous ceux qui refusent de laisser les peuples arabes décider pour et par eux -mêmes.

Qui est Omar Souleiman ?

Contrairement à ce que veut faire croire la presse occidentale Souleiman n’est pas du tout apprécié par le peuple égyptien car c’est lui qui depuis des années orchestre la torture à laquelle sont soumis les opposants à la dictature Moubarak mais aussi la torture des « clients » de la CIA kidnappés puis envoyés dans les prisons égyptiennes. Tout ceci a été bien documenté témoignages à l’appui.

Né en 1936, un fidèle de Moubarak - on raconte qu’il aurait sauvé celui-ci d’une tentative d’assassinat en 1995 à Addis Abbaba - Souleiman ancien militaire de carrière est depuis 1993 devenu chef des renseignements égyptiens. Il a travaillé en étroite collaboration non seulement avec la CIA mais aussi avec les hauts gradés de l’état major américain notamment l’amiral Mullen chef d’état major de toutes les forces armées US.

Il a étroitement œuvré en collaboration avec Israël à lutter contre ceux qu’il qualifie de «radicaux» notamment à Gaza (Hamas) au Soudan et en Iran travaillant à restaurer l’autorité de Mahmoud Abbas en collaboration étroite avec Washington et Tel Aviv. En ce qui concerne l’Iran il a œuvré inlassablement pour empêcher toute aide militaire de l’Iran au Hamas via l’Egypte faisant le sale boulot des Israéliens.

On peut dire qu’il est tout autant responsable que Moubarak de la participation égyptienne au blocus illégal de Gaza par Israël et des crimes de guerre de l’entité sioniste. Souleiman fait de fréquents voyages à Tel Aviv.

Sur le front intérieur Souleiman a mené une violente campagne contre l’opposition au régime Moubarak en ayant recours à la torture au point que seuls Les Frères Musulmans ont réussi à résister et se maintenir comme opposition crédible à la dictature de Moubarak. Souleiman agit sans relâche afin de rendre les activités des Frères Musulmans extrêmement difficiles : arrestations arbitraires y compris de députés de ce mouvement, torture, harcèlement continuel de ceux qu’il daigne laisser en liberté. Tout ceci se fait avec la complicité des USA et les encouragements d’Israël qui n’a aucun intérêt à ce que s’instaure un régime démocratique en Egypte.

Dans un article publié dans le New Yorker Jane Mayer a décrit Souleiman comme un homme :

« suave sophistiqué et parlant couramment l’anglais… ayant servi pendant des années d’intermédiaire entre les US et l’Egypte . »

Comme chef des renseignements égyptiens Souleiman «était l’homme clé de la CIA en Egypte pour ce qui est des renditions le programme clandestin de la CIA utilisé pour kidnapper des suspects partout dans le monde et les amener en Egypte où ailleurs pour interrogation souvent dans des circonstances brutales «

La nomination par Moubarak de Souleiman au poste de vice président un poste longtemps resté vacant fait partie d’un plan connu des Américains et Sionistes afin de préparer la présidence au fils Moubarak, Gamal. Moubarak veut avant de partir s’assurer que son successeur obéira aussi docilement aux ordres de Washington et Tel Aviv qu’il l’a fait pendant 30 ans.

Une campagne anonyme a déjà été orchestrée en Egypte au Caire en soutien à la candidature de Souleiman au poste de président. Des affiches montrant le tortionnaire agitant la main affirmait que Souleiman était la « vraie alternative » pour diriger le pays. Des élections présidentielles doivent avoir lieu l’année prochaine. Cette campagne singeait celle conduite le mois dernier en soutien au fils de Moubarak Gamal orchestrée par un groupe inconnu et intitulée « Popular Campaign tu Support Gamal Moubarak »

Pour aider Gamal Moubarak à accéder au pouvoir le mieux serait un gouvernement de transition avec à sa tête Souleiman seule personnalité acceptable dans les milieux militaires. Mais certains affirment que justement la succession du fils au père ne plaît pas du tout dans certains cercles militaires. D’où ces campagnes apparemment opposées.

Souleiman n’appartient pas au parti au pouvoir de Moubarak le National Democratic Party tant honni par le peuple égyptien mais ce n’est pas suffisant pour le faire accepter par les masses égyptiennes comme possible candidat à la présidence.

D’autres personnalités tel l’ex directeur de l’AIEA, Mohamed ElBaradei qui a critiqué les capitales occidentales pour ne pas avoir soutenu publiquement la révolution démocratique égyptienne pourrait être pressenti mais ce n’est pas le favori d’Israël qui lui reproche de ne pas avoir été assez dur avec l’Iran lorsqu’il était à la tête de l’AIEA c'est-à-dire ne pas avoir succombé au dictat américano sioniste des condamnations et sanctions contre le programme nucléaire iranien.

C’est donc Souleiman qui dans un plan bien huilé concocté par Washington et Tel Aviv devrait être plébiscité par la « communauté internationale « dans le cadre d’un « gouvernement de transition » appelé de tous ses vœux par l’administration Obama et l'AIPAC en coulisse.

Reste à voir si le peuple égyptien se laissera voler sa révolution démocratique par les Américains et les Sionistes.


Sources Alter Info

 

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LES HOMMES DE LA BÊTE

Commenter cet article