Attentat d’Alexandrie : la piste des coptes liés au Mossad scrutée

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Le meurtre des Chrétiens coptes en Egypte est signé. Nous savons qui hait démesurément les Chrétiens et qui hait Yeshoua de la même manière. Tout le reste n'est que poudre aux yeux. Les attentats en Irak, contre les Chrétiens ou les Irakiens, c'est la même chose. Les faces haineuses et ricanantes sont comme des hyènes assoiffées de sang. Les soirs de pleine lune, il y danger. Le démon qui sommeille en elles s'éveille. Hémoglobine ! Hémoglobine ! est leur cri de ralliement. Les hyènes voient rouge. Leur couleur préférée. Si vous pouviez voir leur face vous seriez épouvantés ! Leurs grosses pattes sanguinolentes dégoulinent de résiné. Elles n'en ont jamais assez. Dracula était un nainbus à côté. Un minus. Un minable tâcheron comparé à ces vampires démoniaques aux yeux exorbités et injectés de sang. Voilà ce qui se cache derrière la fantomatique Al Qaïda. Dans le monde entier, tout le monde sait qui est qui. Dans le Washington Times, il est écrit que Ben Laden est mort -et il l'est depuis belle lurette- et que ce n'était pas sa voix dans le dernier audio. En ce moment, Al Qaïda est sur la sellette. Aussi bien aux Etats-Unis qu'ailleurs. Obama a été renseigné par des gens de son entourage qui ont compris la manigance. Al Qaïda est devenu un sorte de code derrière lequel se cache le nom du vrai coupable. Comme dans la Bible, il faut décrypter. Al Qaïda est au Yemen. Al Qaïda est en Algérie. Au Maroc. En Tunisie. En Egypte. Ils attendent qu'Al Qaïda fasse un faux pas de trop pour... frapper un grand coup. A force de jouer avec le feu, il se pourrait bien qu'Al Qaïda se brûle...

 

A la fin de l'article, vous lirez ceci "Le journal égyptien a aussi révélé que l'ambassade des Etats-Unis au Caire a demandé de faire participer certains de ses experts à l'enquête, arguant vouloir s'informer sur les méthodes d'action des auteurs de l'attentat, pour prévenir des attentats similaires chez eux."

 

Il faut savoir lire entre les lignes...

 

 

 

Attentat d’Alexandrie :

 

la piste des coptes liés au Mossad scrutée

 

 

Certains médias Egyptiens ont soupçonné entre autre une organisation copte vivant à l’étranger et liée au Mossad d’être derrière l’attentat meurtrier contre l’église des saints à Alexandrie qui a coûté la vie à 21 fidèles coptes égyptiens.

 

Selon le quotidien AlMisriyyoune, (les Égyptiens) l’enquête s’est axée sur la piste d’AlQaïda, pour la simple raison qu’une menace avait été proférée de sa part, suite à l’attentat perpétré contre l’église Annajat, en Irak.

 

D’autres pistes sont toutefois scrutées, dont celle des djihadistes d’Asie et d’Afrique, et celle aussi des coptes de l’immigration vivant aux États-Unis ou en Europe. Sachant que les services de renseignements égyptiens sont au courant des contacts que ces derniers ont entamés avec le Mossad israélien.

 

Cette collaboration avait été dévoilée en 2007, grâce aux aveux d’un espion égyptien musulman Mohammad, travaillant pour le compte de l’entité sioniste, et qui avait été chargé par le Mossad d’infiltrer les milieux coptes de l’immigration, dans le but d’en recruter certains.

 

Selon le site en ligne, Moufakerat El Islam, ces soupçons sont alimentés par les aveux de l’ancien chef des renseignements militaires israéliens Amos Yadlin, lequel, en exposant ses exploits, a reconnu avoir réussi à semer la discorde confessionnelle en Égypte : « en Égypte qui constitue le théâtre le plus important de notre action, et en fonction des plans conçus depuis 1979, nous sommes parvenus à infiltrer les arènes politiques, économiques, militaires et autres, et nous sommes parvenus à exacerber la tension interconfessionnelle et sociale, pour créer un environnement tendu et perturbé, divisé en plusieurs parties et pour approfondir l’état de – au sein de la société égyptienne, pour qu’aucun régime ne puisse parvenir à mettre fin à ces divisions, ou dégager l’Égypte du sous-développement et l’impuissance qui sévissent chez elle ».

 

Le journal égyptien a aussi révélé que l’ambassade des États-Unis au Caire a demandé de faire participer certains de ses experts à l’enquête, arguant vouloir s’informer sur les méthodes d’actions des auteurs de l’attentat, pour prévenir des attentats similaires chez eux.

 

Sources : Egalité et Réconciliation

 

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LES HOMMES DE LA BÊTE

Commenter cet article