Ben Laden aurait été tué par les Américains, la GRANDE FARCE !

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Il fallait s'y attendre. Ben Laden serait mort. Pour nous, comme déjà dit, il y a lontemps qu'il est mort. Les "Illusionnistes" sont passés à l'attaque. Dans tous les domaines. Ils nous l'ont ressuscité autant de fois qu'ils l'ont voulu pour lui faire perpétrer des attentats que d'autres commettent à sa place. Et s'ils faisaient croire qu'il était en vie, c'était pour mieux le "tuer" au moment opportun. Ca, c'est la première solution, mais il y en a une autre. Alors regardons Ben Laden mort et défiguré... si l'on regarde le nez et la bouche,  ça lui ressemble assez...

 

 

Ce qui est troublant, c'est cette barbe noire, la même que la marionnette que l'on nous montrait lorsque Ben Laden était censé faire ses discours. Celle où il parlait sans ouvrir la bouche... ce qui choque, ce sont ses orbites enfoncées... observez bien aussi les arcades sourcilllières et l'oreille décollée du cadavre...

 

 

Et comparons avec une photo de lui de son vivant, bien entendu... 

 

 

Il est clair et net que pour avoir la certitude que ce soit bien Oussama ben Laden, il aurait fallu faire des analyses ADN et comparer avec celle de son fils Omar. Mais là encore, il aurait pu y avoir duperie. Car, vu l'état des orbites qui sont très enfoncées, on peut penser qu'ils ont gardé son cadavre "au frais" -lorsqu'il a été assassiné par Omar Sheikh comme précisé par Benazir Butto- après lui avoir fait subir diverses manipulations d'embaumement. Ils en sont capables car ils sont capables de tout mais surtout du pire. On voit que sa barbe est fraîchement teinte et ses cheveux aussi. A mon sens, cette possibilité n'est pas à écarter. Car l'on apprend que le corps de Ben Laden a été immergé ! Immergé ? Et pourquoi donc ? Si ce n'est parce qu'ils ne tiennent pas à ce que des analyses soient faites ?

 

Une fois encore, la manipulation est en marche. Mais pourquoi "tuer" Ben Laden  aujourd'hui ? Il peut y avoir plusieurs raisons. La première étant que le moral des Américains est en berne et que cette mort permet une diversion alors que le chômage, la misère ne cessent de grandir et que la révolte du Peuple gronde. Déjà, on apprend que cela permet "au dollar de rebondir". Comme quoi, il en faut peu pour truquer les cartes qui sont déjà passablement trafiquées. La seconde raison se rapporte à ce qu'il se passe en Libye où l'OTAN massacre à tout va, comme à son habitude. Ce faux scoop permet d'étouffer les crimes de guerre qui se perpètrent là-bas. Et enfin, la troisième raison pourrait être une façon de couper l'herbe sous les pieds à ceux qui ne cessent d'invoquer Ben Laden et de le faire parler, notamment certains services secrets de l'Ordre Noir qui tuent beaucoup d'Américains et d'Occidentaux en se réclamant de Ben Laden. Les services secrets américains et russes ne sont pas dupes de la manigance. Dans le milieu du renseignement, le mot "Al Qaïda" est devenu un "nom de code" pour désigner les vrais coupables sans que la foule comprenne de qui ou quoi il s'agit. Ceci nous vient d'une "source" qui a travaillé pour la CIA, il y a quelques années et qui a gardé de nombreux contacts dans le milieu. En "tuant" le cheikh, ils font comprendre aux manipulateurs qu'il leur faudra chercher d'autres excuses. Bien qu'ils se camouflent toujours derrière Aqmi et Al Qaïda, bien entendu.

 

Dans tous les cas, cette histoire est loin d'être claire... s'ils ont vraiment immergé le corps avant d'avoir fait les analyses nécessaires, nous pouvons nous dire qu'ils nous ont encore joué un "gros coup fourré".

 

 

 

Ben Laden tué par les Américains

 

 

LE PRESIDENT BARACK OBAMA VIENT D'ANNONCER LA MORT D'OUSSAMA BEN LADEN. Le chef d'Al-Qaïda a été tué dimanche au Pakistan lors d'une opération commando américaine, mettant fin à la longue traque de l'instigateur des attentats du 11 septembre 2001. "Justice est faite", a affirmé M. Obama, tout en prévenant ses compatriotes que la nébuleuse terroriste continuerait à essayer de s'en prendre aux Etats-Unis malgré la mort de son chef.

 

07H40 - L'annonce du décès de Ben Laden a créé une onde de choc à travers le monde et les réactions affluent des capitales. Des milliers d'Américains se sont rassemblés spontanément devant la Maison Blanche pour crier leur joie.

 

07H41 - "Succès" - L'Etat d'Israël se félicite de l'élimination du chef de ben Laden tué au Pakistan par un commando américain, affirmant que sa mort constituait un "grand succès (...) pour le monde libre".

 

07H47 - LES TELEVISIONS PAKISTANAISES MONTRENT LE CADAVRE DEFIGURE DE BEN LADEN -

 

07H51 - Réactions françaises - Le chef de la diplomatie Alain Juppé salue une "victoire de toutes les démocraties contre le terrorisme". Celui de la Défense, Gérard Longuet parle d'un "événement considérable pour le monde entier".

 

07H57 - Près d'Islamabad - Selon Barack Obama, c'est à Abbottabad, une ville située à une cinquantaine de kilomètres au nord de la capitale pakistanaise Islamabad, que Ben Laden a été tué, dans un complexe où il se cachait.

 

07H58 - Foule à Ground Zero - Des centaines de New Yorkais sont rassemblés sur le site des tours jumelles détruites le 11-Septembre, ainsi qu'à Times Square, au coeur de Manhattan. Ambiance de joie. Des pompiers assis sur l'échelle d'un camion regardent la foule grossir.

 

08H01 - "Nous l'avons eu!" - Aux abords de Times Square. le capitaine des pompiers Patrice McLead explique à l'AFP: "Après de telles pertes et une telle tragédie, on peut enfin être heureux à nouveau. J'espère que cela va nous permettre de mettre un point final, pour nous tous, y compris pour les musulmans". "Il nous a fallu dix ans mais nous l'avons eu".

 

08H04 - "Sanctuaire" - L'Inde, puissance nucléaire rivale du Pakistan, estime que ses inquiétudes sont confortées. Pour le ministre de l'Intérieur P. Chidambaram, le Pakistan offre un "sanctuaire" aux terroristes. "Nous prenons note avec une grande inquiétude de la partie du communiqué dans laquelle le président Obama déclare que l'opération dans laquelle Oussama Ben Laden a été tué a eu lieu à Abbotabad profondément à l'intérieur du Pakistan".

 

08H07 - Léger bond du dollar - Le dollar grimpe face aux principales devises après l'annonce de la mort de Ben Laden. L'intention de la banque centrale américaine (Fed) de maintenir longtemps son taux directeur proche de zéro continue cependant à peser sur le billet vert.

 

08H12 - "Pas authentifiée" - Les TV pakistanaises diffusent la photo du cadavre présenté comme celui de Ben Laden en l'assortissant d'un avertissement sur son authenticité. "La photo du cadavre d'Oussama ben Laden a été rendue publique, elle n'est pas authentifiée", a dit ainsi le présentateur de Geo TV, principale chaîne d'information du pays. La TV dévoile l'image du visage en sang et partiellement enfoncé au niveau des orbites d'un homme arborant une barbe noire hirsute.

 

08H28 - "Bonne nouvelle" - Le chef de la diplomatie italienne Franco Frattini salue "une victoire du bien contre le mal, de la justice contre la cruauté", son homologue allemand Guido Westerwelle évoque "une bonne nouvelle pour tous les hommes dans le monde qui pensent librement et sont pacifiques".

 

08H34 - Musulmans américains - "Nous nous associons à nos compatriotes pour saluer l'annonce de l'élimination du cerveau d'Al-Qaïda", indique le Conseil pour les relations américano-islamiques (CAIR), une des plus grandes organisations musulmanes des Etats-Unis, pour qui Ben Laden "n'a jamais représenté les musulmans ni l'islam".

 

Premières images du corps

 

08H36 - Bon augure ? - Le ministre de la Défense, Gérard Longuet, a déclaré sur RTL que la mort d'Oussama ben Laden pouvait jouer "positivement" sur le sort des deux journalistes français retenus en Afghanistan.

 

08H39 - "Fusillade intense" - Les TV pakistanaises montrent une maison en feu présentée comme celle qui abritait Ben Laden, à Abbottabad. Récit d'un témoin joint dans la ville à l'AFP: "Nous dormions et j'ai entendu des hélicoptères tournoyer dans le ciel. Je me suis levé et une fusillade intense a retenti, c'était violent, cela a duré un certain temps et puis j'ai entendu une violente explosion, énorme. Nous avons ensuite entendu les ambulances et des gens criaient, tout le monde avait peur". La zone est bouclée par les forces de sécurité.

 

08H43 - "Evénement majeur" - A Paris, l'Elysée évoque un "événement majeur de la lutte mondiale contre le terrorisme" et salue "la ténacité des États-Unis".

 

08H45 - Huit mois - "Au mois d'août dernier, après des années de travail de fourmi de nos services de renseignement, j'ai été informé de l'existence d'une possible piste vers Ben Laden", a relaté le président Obama dans son allocution. "Il a fallu plusieurs mois pour remonter ce fil (...). Et finalement, la semaine dernière, j'ai déterminé que nous avions suffisamment de renseignements pour agir, et ai autorisé une opération destinée à capturer Oussama ben Laden et à le présenter devant la justice."

 

08h47 - "Miracle" - Sur le site de Ground Zero et à Times Square, des milliers de New Yorkais sont rassemblés pour fêter la mort du N°1 d'Al-Quaida. "Les attentats ont changé New York, mais nous avons eu le dernier mot et maintenant, nous voulons faire la fête", dit Monique, une Africaine-américaine de 22 ans. "C'est un miracle", commente-t-elle depuis un restaurant de Broadway, où la mort de Ben Laden a provoqué une explosion de joie quand elle a été annoncée sur CNN, peu avant 23H00 heure locale.

 

08H52 - Un "monde meilleur". Sur son blog, le ministre suédois des Affaires étrangères Carl Bildt se réjouit. "Un monde sans Oussama ben Laden est un monde meilleur. Sa haine était une menace pour le monde".

 

08H54 - "Un jour noir pour nous" - Sur les forums jihadistes, c'est le choc: incrédulité, colère, mais aussi premières menaces, d'après les contributions traduites par les instituts américains SITE et Jihadology. "C'est un jour noir pour nous", a posté un contributeur. "Si Dieu le veut, l'information est fausse" écrit un autre internaute. "Si c'était vrai, c'est une catastrophe". Sur le forum Shumukh al-islam, un contributeur a posté: "Les lions resteront des lions et continueront sur les traces d'Oussama. Oh Allah, l'Amérique ne connaîtra pas la sécurité aussi longtemps que nous ne la connaîtrons pas en Palestine".

 

08H58 - Sécurité renforcée - Le Japon annonce qu'il va renforcer la sécurité de ses bases militaires pour se préparer à d'éventuelles représailles.

 

09H07 - Vigilant - La mort de Ben Laden "ne signe pas la fin de la menace terroriste", avertit le Premier ministre britannique David Cameron.

 

09H27 - Il a payé pour ses "actes" - C'est la réaction du président afghan Hamid Karzaï, dont le pays accueille un corps expéditionnaire de 100.000 soldats étrangers pour combattre l'insurrection des talibans et mener des opérations clandestines au Pakistan voisin où Ben Laden a été tué.

 

09H29 - Pas au courant - Les Etats-Unis n'avaient pas prévenu les autorités pakistanaises de l'opération contre Oussama ben Laden et justifient la violation de la souveraineté pakistanaise par "l'obligation légale et morale d'agir". Le président pakistanais Asif Ali Zardari a convoqué une réunion d'urgence avec son Premier ministre et les chefs des forces de sécurité.

 

09H31 - Craintes - Londres ordonne à ses ambassades dans le monde de revoir leur dispositif de sécurité. 

 

09H45 - Confirmation - Le Pakistan confirme qu'Oussama ben Laden a été tué au cours d'une opération menée "directement" par les forces américaines sur son sol conformément à l'engagement de Washington de le tuer ou le capturer n'importe où dans le monde. Islamabad parle de "revers majeur" pour le terrorisme dans le monde.

 

09H46 - LE CORPS DE BEN LADEN A ETE IMMERGE EN MER, ANNONCENT DES MEDIAS AMERICAINS - Pas de confirmation officielle. "Nous nous assurons que son corps est traité en accord avec la pratique et la tradition musulmane", a dit auparavant un haut responsable.

 

09H50 - Représailles? - Interpol, l'organisation de coopération policière internationale, met en garde contre la possibilité d'"un risque terroriste plus élevé".

 

09H53 - Le plus recherché au monde - Après les attaques du 11 septembre, les Etats-Unis avaient lancé une vaste traque pour capturer Ben Laden et offert 25 millions de dollars, plus tard 50, pour toute information. Le chef d'al-Qaïda avait été localisé pour la dernière fois par des témoins en novembre 2001 à Kandahar, dans le sud afghan. Les services de renseignements régionaux ou occidentaux ont longtemps estimé qu'il se cachait dans la zone bordant la frontière entre l'Afghanistan et le Pakistan.

 

09H59 - Avalanche de réactions - " Victoire des forces de paix" pour la chancelière allemande Angela Merkel, " grand résultat dans la lutte contre le mal" pour son homologue italien Silvio Berlusconi. Le président kényan Mwai Kibaki qualifie lui la mort de ben Laden d'"acte de justice" pour les victimes de l'attentat meurtrier contre l'ambassade des Etats-Unis à Nairobi en 1998.

 

En mer 

 

10 h 10 - UN MEMBRE D'AL-QAÏDA AU YEMEN RECONNAIT LA MORT DE BEN LADEN ET EVOQUE UNE "CATASTROPHE" - "Cette nouvelle a constitué une catastrophe pour nous. Au début, nous n'avons pas cru l'information, mais nous sommes entrés en contact avec nos frères au Pakistan qui nous l'ont confirmée", déclare un membre d'Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa) joint au téléphone par l'AFP.

 

10H15 - Fallait-il tuer Ben Laden? - Alors que les capitales se réjouissent, et que l'Amérique est en liesse, une voix discordante se fait entendre, au parlement européen à Strasbourg. Celle de la présidente de la sous-commission des droits de l'Homme, l'élue écologiste finlandaise Heidi Hautala. Pour elle, cela aurait été "beaucoup mieux s'il avait été traduit, vivant, en justice. Je suis persuadée que la discussion va continuer, y compris au sein du Parlement européen, sur la nécessité qu'il y avait de le tuer".

 

10H17 - Irréversible - La mort d'Oussama Ben Laden "ne met pas fin au deuil", confie le père d'une victime des attentats du 11 septembre. "Je suis satisfait. Absolument", dit Normal Thompson, père de Nigel, décédé à 33 ans dans l'attaque contre les tours du World Trade Center. Mais "cela ne ramènera pas mon fils".

10H20 - Jusqu'au Vatican - Oussama ben Laden a eu "une très grave responsabilité" dans la diffusion de "la division et de la haine entre les peuples", estime le père Federico Lombardi, porte-parole du Vatican. "Face à la mort d'un homme, un chrétien ne peut cependant jamais être content, mais il doit réfléchir sur les graves responsabilités de chacun face à Dieu et aux hommes".

Sources ORANGE

 

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article