Ben Laden : "La France va payer cher sa politique" + Analyse sur la mort de ben Laden

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 On peut dire que tout a commencé bien avant le 11 septembre. Les mensonges et les manipulations ne datent pas d'hier. Notre tort, à nous humains, c'est d'avoir cru que nous pouvions faire confiance à ceux qui étaient sensés nous représenter. Nous leur avons délégués notre Libre-Arbitre, en quelque sorte. Alors ils se sont mis à parler, à prendre des décisions et à perpétrer des crimes EN NOTRE NOM. Et c'est donc, par procuration, que nous sommes coupables. Car celui qui tue en disant que c'est pour mon bien me rend complice d'un crime.

 

Il est grand temps de reprendre ce qui nous appartient de droit : NOTRE LIBRE-ARBITRE. Entièrement. Totalement. Que cela plaise ou non aux décideurs. Et ce, dans tous les domaines, y compris et surtout en ce qui concerne le 11 septembre. Car, il ne faut pas oublier que des milliers de gens ont été assassinés de sang froid par des individus qui ont délégué leurs crimes à un FANTÔME. La petite enquête ci-dessous vise à poser le doigt sur quelques points obscurs qui méritent d'être clarifiés. Vous avez entre chaque paragraphe de courts extraits de docs pour appuyer les vérités dissimulées. Afin de vous donner un autre éclairage...

 

Et pour commencer, nous allons écouter un Monsieur à qui la vérité ne fait pas peur. Il a occupé de grandes fonctions au Royaume-Uni. Ceux qui nous traitent de comploteurs ou de conspirationnistes couvrent les assassins. Car quoiqu'ils en pensent : Les complots existent... mais ce ne sont pas les Peuples qui les font.

 

 

 

On nous ressort donc le fantôme de ben Laden comme nous avons commencé à l'expliquer ICI dans le dernier post. Il y a d'ailleurs un film documentaire qui vient de sortir "Ben Laden mort ou vivant ?" qu'il faut voir. Mike Rubin a mené l'enquête. Les services de renseignement ne disposent d'aucun élément prouvant qu'il soit vivant ou mort, nous dit-on. Est-ce si sûr ? Peut-on leur faire confiance ? Surtout lorsque l'on entend les services secrets français dire que sa voix a été "authentifiée". Et comment peuvent-ils l'authentifier vu qu'il est mort. C'est une certitude pour nous comme nous avons commencé à le démontrer dans nos videos ICI et ICI. Si les attentats du 11 septembre ont été perpétrés en son nom, c'est que les commanditaires savaient déjà qu'il était soit sur le point de mourir, soit mort. Neutralisé en tout cas. Vous ne pouvez vous permettre de faire porter le chapeau d'un crime atroce -que vous allez commettre- à quelqu'un de vivant, qui pourrait prouver le contraire. Il faut bien réfléchir à ceci. Pour nous, notre première intuition, en connaissant les manipulateurs et les pièges qu'ils sont capables de tendre pour leurrer les gens, Ben Laden est mort depuis Juillet 2001. Où déjà "sous contrôle" comme nous allons vous le démontrer.

 

Benazir Butto a affirmé que Ben Laden avait été assassiné, dans un interview, mais, comme par hasard, aucun media n'a relevé l'info et le journaliste qui l'interrogeait a fait comme s'il n'avait pas entendu. N'est-ce pas étrange ? On nous bassine avec ben Laden depuis des années, une personne d'influence dit qu'il a été assassiné et David Frost ne relève pas ? Si nous avions été à sa place, nous aurions été très étonnés. Et nous aurions demandé des explications à Benazir. "Comment ? Vous nous dites que Ben Laden a été assassiné ? Pouvez-vous préciser ? Il est mort depuis quand ? Où ? Dans quelles circonstances ?"... Regardez la video sous-titrée en français...

 

 

Le fait que David Frost ait passé outre ne prouve qu'une chose... il est un pion du Système qui sait des vérités mais il marche avec les Elites qui nous manipulent. Beaucoup de gens se sont posés des questions sur son grand silence à ce sujet. Il faut être réaliste et observer les évènements avec sa Conscience pour percer le mystère des menteurs. Vous noterez d'ailleurs qu'il n'a pas cillé, pas du tout été étonné, il n'a même pas coupé Benazir quand elle a parlé de ce meurtre, il l'a laissée continuer comme si de rien n'était. Flagrant. N'importe quel autre vrai journaliste, indépendant, oeuvrant pour la Vérité, n'aurait pas eu cette attitude.

 

Le fait est que peu de temps après cet "incident", Benazir Butto a été assassinée par la fantomatique Al Qaïda comme de bien entendu. On lance la rumeur afin qu'elle couvre les vrais criminels. Tous les attentats sont attribués à Al Qaïda sans aucune preuve. Aucun journaliste ne fait d'enquêtes sérieuses. Ils se contentent de colporter les mensonges diligentés par le sommet. Et pour nous, le sommet c'est le sionisme et divers services secrets qui oeuvrent pour eux. Et c'est eux qui dévastent le monde pour leurs INTERÊTS tant GEO-POLITIQUES que pour PILLER LES RICHESSES NATURELLES DE LA PLANETE SITUEES DANS DES PAYS qu'ils attaquent pour mieux se servir.

 

Dans toute enquête ayant pour but de trouver les coupables, chaque indice est important. Benazir Butto est, sans contestation possible, le plus gros élément à ne pas laisser passer. D'autant qu'elle a dit qu'il avait été tué par Omar Sheikh. L'homme qui a transféré 100 000 dollars à  Mohamed Atta, quelques jours avant les attentats du 11/9. Voir ICI, lisez ce livre, il est très intéressant. Vous y apprendrez que ce sont les renseignements de l'Inde qui ont fait cette découverte, sinon elle serait passée à la trappe.

 

Il fallait quelqu'un près de Ben Laden pour renseigner les "Planificateurs" US sur ses déplacements. Quelqu'un en relation avec les services de renseignements pakistanais. Or les 100 000 dollars ont été transférés par Omar Sheikh à Mohammed Atta avec l'AVAL DU CHEF DE L'ISI, les services secrets pakistanais. Voyez ce petit extrait de l'extraordinaire investigation de Paul Thompson qui, lui, n'a pas eu peur de fouiller...

 

 

Omar Sheikh était donc "officieusement" un "agent" de l'ISI -organe en étroit contact avec la CIA et le Mossad- que l'on disait le bras droit financier de ben Laden. Info ou Intox ? Pourquoi l'assassin de ben Laden aurait-il versé 100 000 dollars à Mohammed Atta la veille de l'attentat ? Alors qu'il a peut-être assassiné ben Laden ou qu'il est sur le point de le faire... car nous, nous croyons Benazir Butto. Pourquoi lui donne-t-il cette somme ? C'est là, le noeud de l'intrigue. Donne-t-on autant d'argent à quelqu'un qui va se scratcher sur un building le lendemain et à un homme que l'on ne connaît pas ? Omar Sheikh, nous dit-on, était le bras droit de ben Laden.

 

 Or, nous savons que le 10 septembre ben Laden était dans un hôpital, pour une dyalise, au Pakistan. Vous avouerez que pour téléguider un attentat d'envergure, cela tombe très mal.

 

 

 

A ce stade, on peut même penser qu'il ignorait totalement qu'il allait y avoir les fameux attentats. Mais retenez qu'il est "au chaud". Les protagonistes savent que Ben Laden est hospitalisé. ON l'a sous la main.  Et chose curieuse, TOUT LE PERSONNEL DE L'HÔPITAL A ETE CHANGE ! Pourquoi donc ?

 

 

 

Toutes les possibilités doivent être envisagées. Et je dirai même mieux, pour comprendre les évènements, il ne faut pas avoir peur de se mettre à la place des divers protagonistes. Faire de l'empathie et se servir de l'Intuition. Donc, le personnel de l'hôpital a été entièrement changé ? Par qui a-t-il été remplacé ? Si ce n'est pas des gens à la solde des manipulateurs pakistanais ?   D'autant que l'ISI, leurs services secrets, sont comme larrons en foire avec la CIA, le Mossad, le M16 anglais, tous présents sur le territoire américain "à surveiller les pseudos-terroristes" mais SURTOUT PAS POUR LES ARRÊTER. Ce qui est hautement significatif de leur implication dans ce GIGANTESQUE COMPLOT. Car c'en est un.

 

Nous sommes là, à la veille des attentats, ben Laden est entre les mains "d'agents hospitaliers" au Pakistan. La nouvelle bien évidemment parvient aux "vrais organisateurs" aux USA. Cela fait longtemps qu'ils connaissent les allers et venues de ben Laden. Tout a été fait pour qu'il ne soit pas inquiété, ni arrêté, malgré les dires contraires. Et dites-vous bien que si le coup a été monté, c'est qu'ILS savaient qui serait le coupable idéal. La rumeur a circulé qu'en juillet 2001, la CIA était allée le visiter dans un hôpital à Dubaï. Info ou Intox ? Une chose est sûre, si la nouvelle fut éventée c'est que l'on voulait nous faire savoir que ben Laden était vivant. Mais l'était-il ?

 

Une chose est certaine, le spécialiste médical chargé de s'occuper de lui, Terry Callaway, n'a pas voulu répondre aux questions des journalistes sur le sujet. L'autre point important c'est que c'est le Figaro qui a diffusé cette "rumeur", le 31 octobre 2001. Soit sept semaines après les attentats. C'est ce que l'on appelle du "rétro-actif". Parce que dans le temps réel, personne ne peut vérifier cette info. Or, nous avons remarqué que le Figaro est alimenté, pour certaines "indiscrétions", par des gens sans doute proche des services secrets israéliens. On dira, des sayanims. La liste est assez longue des constatations de ce fait, mais on se limitera à deux "scoops". Dernièrement, nous vous avons parlé d'une enquête concernant l'espionnage de l'Union Européenne qui avait capoté grâce une "fuite" du Figaro. Or, comme par hasard, le Mossad était soupçonné. Il y a aussi une "rumeur" diffusée pendant l'élection présidentielle de 2007, insinuant que Sarkozy était un agent du Mossad. Ici, nous avons donc deux "rumeurs" et une "fuite", il faut faire le distingo. La rumeur vise à colporter un fait ou un bruit invérifiable pour "arranger" ceux qui la diffusent. La fuite, par contre, vise à révéler quelque chose que d'autres voulaientt tenir caché, pour diverses raisons, et en la révélant, ON est certain qu'on leur portera tort et que cela NOUS servira. Dans le cas présent, il s'agissait de "piquer sur le fait" les espions. La "fuite" du Figaro a donc bénéficié aux agences de renseignements israéliennes. Il faut appeler un chat un chat.

 

La rumeur "tardive" de ben Laden avait donc pour but de nous faire croire qu'il était bien vivant le 4 juillet 2001, puisqu'un agent de la CIA l'aurait vu et, en même temps, cela visait à insinuer dans l'esprit des gens que ben Laden était "protégé" en quelque sorte par les Américains. Ce qui est faux, dans l'Absolu. Là encore, la "rumeur" lancée voilà quelques années affirmant qu'il était un agent de la CIA est un mensonge. Ceux qui veulent que l'on croit cela et lui attribue divers attentats, le font dans un but précis. Nous égarer. Nous ne possédons aucune preuve qu'il est commandité ces attentats, par contre pour le USS Cole d'autres pistes existent. Pour n'en citer qu'une, au hasard. Et en précisant quand même qu'au Yémen, des cellules "terroristes" liées au Mossad ont été démantelées. Ils ont beau démentir, nous ne leur faisons aucunement confiance.

 

Donc en ce qui concerne ben Laden, les preuves de sa culpabilité, en quoi que ce soit et concrètement, sont nulles. Nous n'avons que des rumeurs lancées par ceux que ça arrange. Soit rien de prouvé.

 

Le 10 septembre, il est donc à l'hôpital. Le 11, les attentats ont lieu. Et deux jours après, soit le 13, la Maison Blanche annonce que Ben Laden a commandité ce massacre. Mohammed Atta a bien travaillé, il a joué son rôle. Et laissé beaucoup de traces derrière lui pour preuve de sa culpabilité. Y compris son testament.  Hitler disait plus le mensonge est gros et davantage il passe.

 

 

Atta a été prudent, il n'a pas pris le Testament avec lui. Ni d'ailleurs ses bagages, ce qui est assez surprenant. Mais le plus intrigant c'est qu'il ne figure pas non plus sur la liste des passagers. Ni lui, ni ses 18 compagnons terroristes. Comme l'explique bien Von Bulow qui en connait un rayon sur les services de renseignements... il a même écrit un livre sur les crimes de la CIA  et du Mossad...
 
 
 

Alors comment les "terroristes" seraient montés à bord sans avoir été enregistrés ? A moins que... leurs noms ne figurent pas sur les listes de passagers, parce que tout simplement... ils ne sont pas montés dans l'avion. A partir de là, les choses sont plus simples. Mais elles impliquent aussi un scénario beaucoup plus horrible que tout ce que l'on nous a servi jusqu'à présent. A savoir, la version dite officielle. Et ce scénario-là, personne ne veut le dérouler. Voilà pourquoi il y a une omerta sur les questionnnements qui remettent en cause le 11 septembre, tel qu'on nous l'a vendu. Et pourquoi il est interdit d'étaler au grand jour le vrai déroulement des faits sans se faire traiter de conspirationniste.

 

Car si l'on creuse vraiment... on est obligés de trouver les vrais coupables qui ne sont pas ceux que l'on s'obstine à nous présenter. D'autant que les preuves ne manquent pas ! Oui, on est obligés de se poser beaucoup de questions, notamment en ce qui concerne les passagers dont les listes officielles n'ont jamais été fournies. Comment ont-ils pu, par exemple, faire des analyse d'ADN alors qu'aucun corps n'ont été retrouvés pour les cratch du vol 93 et du vol 77 ? On pourrait d'ailleurs poser la même question pour les victimes des deux tours. Mais par contre, on peut aussi supputer qu'il y ait eu des "disparitions inquiétantes"... voyez l'extrait et écoutez bien à la fin...

 

 

 

 

 

 Il est certain qu'il y a eu un "mic-mac" avec les listes de passagers, d'autant qu'en faisant des recherches, on s'aperçoit de choses étranges. Notamment que certains sont morts bien avant 2001. Il y a les vraies victimes et les fausses. Certaine veuve reçoit même des os de son époux, en Allemagne, trois ans après les faits, alors qu'il était passager du vol 175 qui percuta une des tours  ! On peut aussi se poser des questions sur les passagers du vol 77 qui étaient pratiquement tous des militaires. Et sur ceux du vol 93 abattu 17 km plus loin du trou que l'on nous montre. Il faut bien se dire qu'un "coup" comme celui-là a nécessité beaucoup de monde. Pouvait-ON faire confiance à tout le monde ??? Aussi, sommes nous obligés de nous poser au moins deux questions, posées ailleurs :

 

1 - Si quelques passagers étaient impliqués dans la conspiration, auraient-ils pu rester en vie et vivre sous une nouvelle identité ?

 

2  - Est-il envisageable que certains des passagers furent spécialement choisis pour être sur le vol 77 afin de les éliminer car ils en savaient trop ?

 

En tout cas, les trous que l'on nous montre tant au Pentagone qu'à Shanksville ne correspondent pas aux "avions d'origine". Il y a eu une permutation. Mais où sont passés les passagers ? Ne pas vouloir imaginer le point crucial de cette question équivaut à se faire complices des assassins. Car dites-vous bien qu'ils n'ont aucune morale. Comme l'explique bien Mr Von Bulow... 

 

 

 

 

Il y a des hommes ayant occupé des postes importants dans leur vie qui n'hésitent pas à dire ce qu'ils pensent sur le sujet car, pour eux, la Vérité est plus importante que de couvrir les criminels qui ont sacrifié des miliers de vies sur le sol Américain et des centaines de milliers ailleurs. Mr Von Bulow dit même que les services secrets des divers pays n'adhèrent pas du tout à la thèse servie par l'administration Bush.

 

 

 

 

Mais malgré tout, ON continue à nous faire gober l'histoire de ben Laden et à nous le maintenir vivant alors qu'il est trépassé depuis longtemps.

 

A ce stade de l'histoire, il est utile justement de comprendre pourquoi Omar Sheikh, l'assassin d'Oussama ben Laden, a remis 100 000 dollars à Mohammed Atta, quelques jours avant le 11 septembre. Donne-t-on une somme si importante à un homme qui va mourir ? N'est-ce pas plutôt un "cadeau" pour la vie future du "terroriste" sous surveillance du Mossad et de la CIA, agent de l'ISI ? Vie future qu'il pourra commencer en toute quiétude lorsqu'il aura fini de jouer son rôle pour le crime en préparation par d'autres que lui ?

 

N'est-ce pas aussi un "signe" que Ben Laden est sous contrôle, sous la main d'Omar Sheikh, son soit-disant bras droit, qui l'assassinera ou l'a peut-être déjà fait comme l'a affirmé Benazir Butto ? Car pour faire porter le chapeau de ces attentats ignobles, il fallait bien que celui à qui on allait les imputer soit réduit au silence. Tout avait été soigneusement calculé. La neutralisation de Ben Laden dans un hôpital du Pakistan permettait aux "planificateurs" de lancer leur vaste manipulation qui tuerait des milliers d'innocents. Les "terroristes" laisseraient beaucoup de traces, y compris dans les lieux de débauche, signe de leur grande religiosité dans l'Islam ! Certains reviendront d'ailleurs dans un de ces bars après les attentats. Ils ne monteraient jamais dans les avions. Leur rôle consistant à se faire remarquer dans les derniers jours pour que leur piste soit facile à remonter en guise de coupables idéaux. Leurs noms n'étant pas sur les listes des passagers, quoiqu'on nous dise, nous confortant dans leur jeu de rôle.

 

Il est utile maintenant de se poser des questions au sujet de la déligitimation de ceux qui veulent connaître la Vérité parce que justement, il y a trop d'invraisemblances dans la version officielle et qu'elle n'est pas crédible. Réfléchissons... Qui a posé cette chappe de plomb ? Dans quel but ? La réponse est très simple parce que tout part du SOMMET. Si on découvrait la vérité, qui serait impliqué ? Là non plus, ce n'est pas difficile à deviner. Il suffit de regarder qui tire les ficelles et ruine divers pays dans le monde, qui s'asseoit sur les résolutions de l'ONU et qui prend les gens pour des imbéciles depuis des décennies.

 

A qui appartiennent les medias, donc le contrôle ? Et qui couvre-t-on ? Les criminels qui font la loi sur notre planète.

 

Maintenant, légitimement, ceux qui recherchent la Vérité doivent être lucides sur ceux qui les empêchent de la trouver. Ils SONT TOUS COUPABLES ET COMPLICES DES ASSASSINS.

 

D'autant plus que la manipulation Ben Laden-Al Qaïda vise à intimider nos gouvernants quand ils ne suivent pas la "feuille de route" de l'Elite Mafieuse. S'ils veulent se montrer Equitables, notamment en ce qui concerne la Palestine, ils sont menacés d'attentats. Ben Laden menace de tuer des Français. Comme c'est facile ! Mais dites-vous bien que nos dirigeants ne sont pas dupes des manigances. Simplement, ils ne peuvent pas en parler. Aussi, est-il de notre Devoir de le faire pour eux, puisque notre vie est en danger.

 

 

"La France va payer cher sa politique"

 

 

 

 

Alors que Ben Laden critique la politique de Nicolas Sarkozy, la France se dit "déterminée".

 

Oussama Ben Laden a lancé dans un enregistrement sonore, diffusé vendredi par Al-Jazira, un nouvel avertissement à la France. "Nous vous répétons le même message : la libération de vos prisonniers des mains de nos frères est liée au retrait de vos soldats de notre pays", a assuré le chef d'Al-Qaïda dans ce message. Il fait allusion aux otages français détenus au Niger.

 

S'adressant au peuple français, le chef d'Al-Qaïda a ajouté, dans son message : "Le refus de votre président de se retirer d'Afghanistan est le résultat de son suivisme de l'Amérique et ce refus est un feu vert pour tuer vos prisonniers (...), mais nous ne ferons pas cela au moment qui lui convient à lui". Enfin, Ben Laden a affirmé que la manière d'agir de Nicolas Sarkozy "lui coûtera et vous coûtera cher sur différents fronts, à l'intérieur et à l'extérieur de la France".

"La France est aux côtés de ses alliés en Afghanistan"

A la suite de la diffusion de ce message, la France, via le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Bernard Valero, a réagi assurant être "déterminée à poursuivre notre action en faveur du peuple afghan avec nos alliés". Il a ajouté que "la France est aux côtés de ses alliés à la demande de l'ONU pour aider le peuple afghan", avant de préciser que l'enregistrement sonore du chef d'Al-Qaïda est "en cours d'authentification".

La France de plus en plus menacée

La France est de plus en plus dans la ligne de mire d'Al-Qaïda. Dans son dernier message diffusé le 27 octobre 2010, Oussama Ben Laden avait averti que la France ne connaîtrait la sécurité que si elle se retirait d'Afghanistan et cessait "ses injustices" à l'égard des musulmans. Il avait alors justifié l'enlèvement de cinq Français en septembre au Niger revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

 

Les deux journalistes français et leurs trois accompagnateurs afghans ont été enlevés le 30 décembre 2009 à une soixantaine de kilomètres à l'est de Kaboul, dans la province instable et montagneuse de la Kapisa. Dans une vidéo transmise en avril 2010, les talibans avaient menacé de tuer les journalistes si Paris n'obtenait pas la libération de prisonniers en échange de leur remise en liberté. Le 28 décembre, une nouvelle vidéo qui daterait de la mi-novembre, montrant les journalistes très amaigris mais avec un bon moral, a été diffusée à leurs proches au Quai d'Orsay.

 

Environ 3.750 soldats français sont stationnés en Afghanistan. Fin octobre, le ministre français de la Défense de l'époque, Hervé Morin, avait évoqué de possibles premiers retraits français d'Afghanistan en 2011, tout en assurant qu'ils n'avaient "absolument aucun lien" avec les menaces d'Al-Qaïda.

 

Sources Europe 1

 

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article