Des proches de Strauss-Kahn offriraient 1 millions de $ pour le silence de la victime

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Voilà des révélations surprenantes... des proches de Strauss-Kahn seraient à l'oeuvre et auraient contacté secrètement la famille de la jeune femme afin de lui proposer un arrangement à l'amiable  - UN MILLION DE DOLLARS- pour qu'elle abandonne les poursuites. On reconnaît là le système sioniste Mammonite qui pense qu'il peut tout acheter. Si vous lisez attentivement le Zohar, vous verrez que même l'Amitié s'achète. Voilà les conseils aux "élèves".

S'ils offrent cette somme, c'est donc que Strauss-Kahn est coupable. Sinon pourquoi le feraient-ils ? Et en plus, ils clament leur forfaiture et sont certains que la victime cèdera. Une "femme d'affaires française" affirme que "cela se finira sur une note tranquille". Que les démarches des proches de Strauss-Kahn seront couronnées de succès et que ce dernier ne passera pas de temps en prison. Texto : "Il ne sera pas emprisonné et repartira en France. La femme RECEVRA BEAUCOUP D'ARGENT." Au moins UN MILLIONS DE DOLLARS aurait été proposé.

 

Ils sont bien sûrs d'eux. Il ne leur vient pas à l'esprit qu'il existe des gens qui ne sont pas à vendre.. Tout le monde n'a pas l'esprit mercantile sioniste et ne fout pas sa conscience au fond de sa poche avec des dollars par dessus. Les pharisiens sont toujours là ! Faute d'avoir de l'Honneur, ils ont du fric. Entre Mammon et Dieu, ils ont choisi...

 

C'est sans compter sur le procureur qui veut la peau de Strauss-Kahn et assure qu'il peut même poursuivre ce dernier sans le témoignage de la jeune femme. Car il possède des preuves irréfutables de sa culpabililté. Le bouquet étant qu'il aurait tenu des propos lors de l'agression prouvant ce qu'il est. Un homme sans scrupules qui se croit tout permis grâce à sa position. Ainsi, lors de l'agression, il aurait répété plusieurs fois : "Sais-tu qui je suis ?". Vous avez les détails complets de l'agression sur Fox News. Elle s'est débattue comme une lionne, la pauvre. Le suppliant : "S'il vous plaît, arrêtez. J'ai besoin de mon travail. Je ne peux pas me permettre de perdre mon emploi. Arrêtez s'il vous plaît." Et lui, répondait : "Non baby. Ne t'inquiète pas. Tu ne perdras pas ton emploi. Tu ne sais pas qui je suis ?" Nous savons qui tu es Strauss-Kahn et ce qui te sert de boussole ! A un  moment donné, elle a réussi à lui échapper, mais elle a glissé sur un journal, puis est tombée sur ses genoux. Il est arrivé et l'a forcéz à faire une fellation. Elle l'a de nouveau éjecté et il s'est cogné contre une armoire, gardant trace de ce coup dans son dos. Une balafre, est-il dit. J'ai posé l'article en bas...

 

La pauvresse, quand elle a vu arriver l'oiseau tout nu, s'est caché les yeux car elle est profondément religieuse, mais, lui, a mis ses pognes sur ses seins comme le primate qu'il est. Elle a usé de plusieurs feintes pour le stopper, du style "Mon chef est dans le couloir." Mais rien n'y a fait. L'obsédé a poursuivi ses attaques de plus belle et traîné dans le couloir comme une brute.

 

On apprend aussi qu'il aurait invité dans la nuit deux "concierges" femmes à venir dans sa chambre pour boire du vin, mais elles ont refusé.

 

Pour finir les enquêteurs pensent queStrauss-Kahn, connu comme un grand séducteur, est resté silencieux intentionnellement lorsqu'il y avait l'homme de ménage dans la suite, car il savait qu'une femme de chambre allait arriver. C'est dire un peu le vice du personnage...

 

 

 

 

 

Des proches de Dominique Strauss-Kahn auraient rencontré

 

la famille de sa présumée victime

 

 

 

Pour lui proposer une négociation à l’amiable et une indemnisation d’au moins un million de dollars

 

Selon le New York Post, tabloïd new yorkais bien informé sur l’affaire Strauss-Kahn et qui a été le premier journal à révéler l’affaire, des proches de Dominique Strauss-Kahn auraient contacté secrètement la famille de sa présumée victime en Guinée, proposant un arrangement à l’amiable avec compensation financière pour un abandon des poursuites.

N.D, la victime présumée de DSK est sous protection du procureur de Manhattan Cyrus Vance Jr et ne peut pas être contactée par l’entourage de l’ancien patron du FMI. Les coups de fils qu’elle pourrait passer ou recevoir sont même surveillés.

« Ils ont déjà parlé à sa famille » a déclaré au New York Post une femme d’affaires française ayant des liens étroits avec DSK et sa famille. «Cela se finira sur une note tranquille » a-t-elle ajouté. La femme d’affaires pense que les démarches des proches de DSK seront couronnées de succès et que ce dernier ne passera pas de temps en prison. « Il ne sera pas emprisonné et repartira en France. La femme recevra beaucoup d’argent ». Au moins un million de dollars auraient d’ores et déjà été proposés.

 

Le bureau du procureur a demandé aux membres de sa famille aux Etats-Unis de ne pas accepter de coups de fil de la part de proches de DSK et affirme même pouvoir poursuivre ce dernier sans le témoignage de la jeune femme. L’équipe du procureur dispose en effet de ses déclarations originelles enregistrées sur vidéo, du témoignage qu’elle a fait devant le grand jury, des déclarations de ses collègues et des échantillons de sperme retrouvés sur les vêtements de la femme de chambre et le tapis de la chambre d’hôtel.

Par ailleurs, la chaîne Fox News a donné mardi de nouveaux détails sur l’affaire. Selon la chaîne américaine, Dominique Strauss-Kahn aurait déclaré à la jeune femme « sais-tu qui je suis » à plusieurs reprises lors de l’agression présumée. La jeune femme aurait supplié ce dernier en lui disant qu’elle risquait de perdre son emploi : « s’il vous plaît arrêtez. J’ai besoin de mon travail. Je ne peux pas me permettre de perdre mon emploi. Arrêtez s’il vous plait ». Ce à quoi DSK aurait répondu : « Non chérie. Ne t’inquiète pas. Tu ne perdras pas ton job. Tu ne sais pas qui je suis ? »

Ce week-end, le Daily Beast avait révélé que ce n’était pas la jeune femme qui était allé voir la police pour porter plainte, mais qu’elle avait été retrouvée prostrée et traumatisée dans un couloir par un de ses collègues. Elle était dans un tel état de détresse qu’elle avait du mal à parler, a craché à plusieurs reprises au sol et sur les murs, souffrait de nausées et avait peur de perdre son emploi en portant plainte.

 

Si une bonne partie de la famille de la présumée victime de DSK vit toujours en Guinée, sa mère résiderait actuellement dans la ville de Ziguinchor au Sénégal selon le journal sénégalais Wal Fadjiri. Le site GuineeNews.org a par ailleurs dressé un portrait de la présumée victime qui est guinéenne.

 

Sources Grioo com

 

-----------------------

 

 

EXCLUSIVE: Strauss-Kahn Told Maid 'Don’t You Know Who I Am?'

 

During Alleged Sex Attack

 

 

By Jana Winter

 

 

Dominique Strauss-Kahn told a New York City hotel maid, “Don’t you know who I am! Don’t you know who I am?” while pinning her down during the alleged sexual assault, law enforcement sources close to the investigation told FoxNews.com.

 

That and other details of the maid's complaint to police emerged Monday as police confirmed that disgraced ex-International Monetary Fund boss Strauss-Kahn's DNA was found on the maid's shirt.

Police sources confirmed to FoxNews.com that authorities were able to match a DNA sample taken from Strauss-Kahn with semen on the shirt.

 

Strauss-Kahn, who is out on $1 million bail, faces sexual assault charges in the alleged attack.

Sources told FoxNews.com that the 32-year-old African immigrant repeatedly told her alleged attacker, “Please, please stop. No!”

 

The sources said she had no idea who was staying in the $3,000-a-night junior presidential suite until after the alleged attack, which lasted approximately thirty minutes.

 

According to the maid’s account, as told to investigators and relayed to FoxNews.com, the maid entered the room and was confronted by a naked Strauss-Kahn, who emerged from the bathroom and began grabbing the maid’s breasts while trying to pin her down on his bed.

 

The maid is deeply religious, investigators said, and immediately put her hands over her eyes so she wouldn’t see the naked Frenchman. He ran to her, began grabbing her breasts and pulling her down the hallway inside the luxury suite toward the bedroom.

 

The blood-stained white bed sheets were later taken into evidence by police.

 

The maid said she tried a variety of tactics to get herself out of the room and away from Strauss-Kahn. She said, “my manager is in the hallway,” which he wasn’t -- but the former IMF chief wasn’t scared off. The single mother allegedly told the Frenchman that the job was important to her and any conflict with a hotel guest would result in her losing her job.

 

“Please stop. I need my job, I can’t lose my job, don’t do this. I will lose my job. Please, please stop! Please stop!” she told Strauss-Kahn, according to law enforcement sources.

 

Strauss-Kahn allegedly responded: “No, baby. Don’t worry, you’re not going to lose your job. Please, baby, don’t worry,” Strauss-Kahn responded, according to investigators. “Don’t you know who I am? Don’t you know who I am?”

 

While she continued to plead with him, begging him to stop, he allegedly continued to attack her, dragging her down the hallway.

 

Ben Brafman, an attorney for Strauss-Kahn, said he couldn’t comment.

 

Erin Duggan, spokeswoman for New York District Attorney Cyrus Vance also declined to comment. 

Jeffrey Shapiro, attorney for the maid, did not immediately return requests for messages left on his cell phone, at his office and via email.

 

When she pushed him away and ran toward the door, she slipped on a newspaper bag on the floor and fell to her knees. That’s when Strauss-Kahn came up behind her and forced her to perform oral sex, sources said.

 

The maid finally escaped from her alleged attacker by pushing him into the sharp edge of an armoire in the hotel suite. Sources said the Frenchman has a gash on his back where he hit the armoire. 

She ran into the service corridor on the floor where co-workers found her and tried to console her. She was shaking profusely and unable to even hold a cup of water, sources said.

 

Strauss-Kahn also made passes at two separate female concierges during his 24-hour stay. When he checked in, he grabbed and massaged the hand of the concierge and invited her to his room. She declined. Later on that night, Strauss-Kahn called downstairs and invited a different female concierge up to his room. “Come upstairs, I’ve got a beautiful room, a great bottle of wine.” That employee also declined the Frenchman’s advances, sources said. 

 

Sources close to the maid described her as a model employee with a pristine work record who doesn’t drink or smoke and rushes home after work to take care of her children.

 

On Saturday, May 14, sources said the Sofitel hotel maid followed hotel protocol, knocking three times while yelling “housekeeping” at increasingly loud volume before finally ringing the doorbell. There was no answer from inside the room, and it was after noon checkout time. Sources said the former IMF chief now indicted on sexual assault charges did not request a late checkout and should not have been in his room, which he’d rented for one night.

 

Additionally, a room service employee cleared Strauss-Kahn’s room and found the room empty minutes before the maid entered. Investigators said they believe the man known as the “Great Seducer” may have intentionally hid from the room service employee, knowing that the maid would enter the room shortly after.

 

Sources Fox News

 

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LES HOMMES DE LA BÊTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

toto 26/05/2011 12:07



Pardon Adriana, je veux pas dire coupable, mais certainement consentement...!!! Quand j'avais 3 ans et 5 mois, un Homme a tenté de violé ma mère, et je fut témoin de cela, jais défendu ma pauvre
mère, qui ce battais contre cette homme, je me souviens que ma Mère Hurlais ci fort, que on pouvais l'entendre hurlé, a un Kilomètre elle criai fort, je me souviens très bien. on avais des voisin
qui vivais a 10 maitre de chez nous, eh ben pas un na bouger, ils on laisser faire, je haï ce gore de gents, Je les déteste Dieu le c'est...!!!



toto 25/05/2011 23:18



Ci elle ne la pas fait c'est qu'elle es aussi coupable que luis, tout cela es une afaire d'argent, le monde coure après la tune.



toto 25/05/2011 23:15



c'est vendre son Âme au Diable, ça vos pas le coup, quand on c'est ce qu'est le feu éternel non ça vos vraiment pas le coup, mieux vos être pauvre et heureux que riche et mal heureux...!!!je suis
pauvre et je c'est qui dieu a choisis.



Adriana EVANGELIZT 25/05/2011 20:26



@Dom...


Comme vous êtes née au même endroit, tu ne serais pas par hasard la victime "présumée" lol ???


N'oublie pas qu'avec le procès, elle sera aussi largement indemnisée. Moi, je suis pour que les salauds trinquent. C'est quand même curieux qu'elle n'ait pas pensé à lui sectionner le sexe avec
ses dents ! Il en aurait été pour ses frais. Eunuque !


Amitiés



dootjeblauw 25/05/2011 19:17



(@adriana Ziguinchor, c'est un signe personnel? c'est la ville où je suis née.)


"Ophelia"devrait accepter le 1M de dollars et meme en demander 2. Elle pourrait arreter de faire le ménage dans les chambres et bien élever sa fille, faire un mariage heureux. C'est tout ce que
je lui souhaite. De toutes facons, DSK est grillé au FMIet on ne l'aura pas comme président. Encore deux pantins à déboulonner.