Discours d’Ahmadinejad aux Nations unies

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 

 

Discours d’Ahmadinejad aux Nations unies

 

 

 

 

Nous présentons nos remerciements à Dieu et nos salutations à notre Prophète Mohamad, aux membres de sa sainte famille et aux compagnons fidèles

 

Monsieur le Président, chers collaborateurs, mesdames et messieurs,

 

Je remercie Dieu qui m’a donné l’occasion de participer de nouveau à cette grande réunion internationale. Depuis quatre ans, je vous parle des problèmes auxquels le monde est confronté, de leurs origines et des raisons pour lesquelles ces problèmes demeurent, de la nécessité d’une révision de la pensée et de la politique des grandes puissances et de la nécessité de trouver de nouvelles solutions.

 

Il existe deux méthodes opposées dont l’une accorde la priorité aux intérêts matériels sur les autres, avec un développement inégal et un développement de l’injustice, de la pauvreté et des privations, le mépris des êtres humains, la violence, l’occupation et la ruse, pour dominer le monde et imposer ses volontés aux autres peuples, et pour généraliser le découragement et donner une sombre image de l’avenir à l’humanité. L’autre méthode consiste à avoir foi en Dieu, aux enseignements des Prophètes, à respecter la dignité humaine et à aimer les autres, pour créer un monde de sécurité, de liberté, de bien être et de paix, pour tous, et dans le respect de la justice et de la spiritualité.

 

Ce mouvement qui respecte chaque individu, chaque peuple et chaque culture nationale et humaine, rejette les injustices dans le monde et recherche l’égalité de tous devant la loi, en profitant des possibilités qui existent et des occasions d’enseignement, pour le développement de l’être humain et le progrès, et l’espoir en l’avenir.

 

J’ai parlé de la nécessité d’une nouvelle vision du monde et de l’être humain, et de la nécessité de créer de nouveaux systèmes de contrôle, justes et humains, pour construire l’avenir.

 

Chers amis et confrères

 

Aujourd’hui, je voudrais présenter un point sur les dimensions du changement et les transformations qu’il faut entreprendre.

 

Il est clair que la poursuite de la situation actuelle qui règne dans le monde, est impossible. Les mauvaises conditions actuelles sont contraires à la nature humaine et contraires à l’objectif de la création du monde et de l’être humain.

 

Il n’est plus possible de créer des richesses artificielles sur papier qui représentent des dizaines de milliards de dollars, et de les injecter dans l’économie mondiale ou de transférer sur les autres, les problèmes d’inflation, les problèmes économiques et sociaux, en occasionnant des déficits budgétaires gigantesques, et de transférer les richesses des autres pays dans l’économie de certains gouvernements.

 

La machine économique du capitalisme touche à sa fin avec son système injuste et unilatéral qui ne peut continuer.

 

L’époque où il était possible d’imposer à la communauté internationale le capitalisme sans cœur et les goûts d’un groupe particulier, et d’imposer leur pouvoir au nom de la mondialisation et de leur empire, est révolue. Le temps d’une morale et de critères à géométrie variable, et du mépris des peuples est terminé.

 

Il est illégal que les résultats voulus par certains gouvernements soient imposés et que leur seul critère d’existence ou non d’une démocratie et de liberté, sous une apparence de recherche de justice qui cache les pires menaces et les pires ruses, soit présenté comme démocratique, et que la dictature soit présentée comme démocrate.

 

Le temps est révolu où certains définissaient eux-mêmes la démocratie et la liberté, et se considéraient comme des modèles dans ces domaines, alors qu’ils sont les premiers à en violer les règles, se placent en tant que juges et exécuteur des peines, et luttent contre les gouvernements qui sont vraiment fondés sur elle.

 

Le développement des libertés dans le monde et la prise de conscience des peuples ne permettent plus ces accès de mauvaise humeur et c’est pour cette raison que la majorité des peuples et entre autre le peuple américain, attendent des changements, profonds et authentiques, et accueillent à bras ouverts les slogans de réforme.

 

Qui pense qu’il est possible de poursuivre ces politiques inhumaines en Palestine ?

 

Le fait qu’un peuple, contrairement à tous les critères humains, soit victime d’une propagande trompeuse depuis soixante ans, d’attaques militaires, de bombardements et même d’armes prohibées, et expulsé de chez lui, et en échange n’ait même pas le droit de se défendre alors que les envahisseurs et les occupants sont présentés à la communauté internationale stupéfaite, comme des « partisans de la paix » qui agissent de leur plein droit, et les opprimés comme des terroristes, est inacceptable.

 

Comment est-il possible que des occupants qui massacrent les femmes et les enfants, détruisent les maisons, les champs, les écoles, les hôpitaux, profitent du soutien inconditionnel de certains gouvernements. Un peuple sans défense, pour avoir défendu sa patrie et ses biens, est assiégé et privé de nourriture, d’eau, de médicaments, et victime d’un véritable génocide. On les empêche même de reconstruire à l’approche de l’hiver, les maisons détruites pendant les vingt deux jours de l’attaque sauvage des soldats sionistes. Et voilà que les occupants et leurs complices lancent des slogans sur les Droits de l’homme et se permettent de donner des leçons et d’exercer des pressions sur les autres pays.

 

Il est inacceptable qu’un groupe minoritaire, grâce à un réseau complexe et des projets inhumains, dirige une partie importante de l’économie, de la politique et de la culture mondiale, lance une nouvelle forme d’esclavage et détruise la réputation des peuples même de l’Europe et des Etats-Unis, pour la réalisation de ses objectifs racistes.

 

Il est inacceptable qu’un groupe, à plusieurs milliers de kilomètres de la région du Moyen Orient, lance une actions militaire et apporte avec lui, le massacre, la guerre, le terrorisme, les menaces et l’oppression, alors que le souci des peuples de la région pour leur destin et leur sécurité, leurs cris et leurs condamnations des injustices, et leur soutien à leurs compatriotes et leur coreligionnaires, sont considérés comme des actes contraires à la paix et des ingérences dans les affaires d’autrui.

 

Voyez ce qui se passe en Afghanistan et en Irak.

 

Il n’est plus possible, en prétextant une lutte contre le terrorisme et le trafic de drogue, d’occuper militairement un pays, et qu’en même temps, la production de drogue et le terrorisme augmentent, et que des milliers d’innocents soient tués, blessés ou déplacés, que les infrastructures soient détruites, que la sécurité de la régions soit menacée, tandis que les responsables de cette situation accusent sans cesse les autres.

 

On ne peut pas parler d’amitié et de coopération avec les autres peuples, et en même temps augmenter ses bases militaires dans le monde entier et en Amérique latine. Cette situation ne peut pas durer. Il est inacceptable de poursuivre une politique d’expansion militaire et inhumaine, car le langage de la force et de la menace a des conséquences très graves et ne fait qu’augmenter les difficultés.

 

Il est inacceptable que le budget militaire de certains pays dépasse le budget militaire total de tous les autres pays, que chaque année des centaines de milliards de dollars soit consacrés aux ventes d’armes, que des stocks d’armes chimiques, biologiques et atomiques soient constitués, que leurs bases militaires se multiplient partout dans le monde et en même temps, qu’ils se permettent d’accuser les autres de militarisme et d’empêcher, au nom d’une lutte contre la prolifération des armements et en surexploitant les possibilités qui existent dans le monde, les autres pays de progresser au niveau scientifique.

 

Il est inacceptable que les Nations Unies et le Conseil de sécurité qui doivent être les représentants de tous les peuples et de tous les gouvernements, soient à leur service et au service de leurs intérêts et de leurs diktats. Dans un monde où la culture, la pensée et l’opinion publique sont des agents déterminants, la poursuite de cette situation est impossible et des changements importants sont indispensables.

 

Nous souhaitons l’instauration d’un nouvel ordre dans le monde.

 

Le deuxième point est que les changements doivent se faire au niveau idéologique et au niveau pratique dans les institutions et les méthodes, et de façon fondamentale. Il est impossible de créer un monde acceptable et de faire des changements en gardant les bases idéologiques qui sont elles-mêmes responsables de tous ces problèmes. Le libéralisme et le capitalisme qui ont coupé l’être humain de la morale et de Dieu, non seulement ne peuvent pas apporter le bonheur mais sont à l’origine des malheurs, des guerres, de la pauvreté, des injustices et de la misère. Tout le monde a vu comment les courants économiques influencés par des tendances politiques, ont sacrifié les intérêts des peuples au profit de quelques capitalistes sans morale.

 

Ces structures ne peuvent pas être à l’origine de réformes.

 

Les structures politiques et économiques qui sont apparues après la seconde guerre mondiale et qui répondaient à une volonté de contrôle sur le monde, n’ont pas pu assurer une justice et une sécurité durable. Les dirigeants qui n’ont aucun souci pour les gens et qui ont détruit en eux-mêmes leur sens de la justice, ne peuvent pas apporter la paix et la justice au monde.

 

Grâce à Dieu, de la même façon que le marxisme est devenu une simple étape historique, le capitalisme boulimique aussi disparaitra de la scène. Car la volonté divine comme le dit le Coran, veut que le mal soit comme l’écume vouée à disparaitre, et seules les choses dont la société peut profiter sont destinées à demeurer. Nous devons tous faire attention et empêcher que les objectifs de l’arrogance, entachés d’injustices et de manque d’humanité, se réalisent par des changements de slogans et d’emballages.

 

Le monde a besoin de changements fondamentaux et tout le monde doit aider et coopérer pour que ces changements se réalisent dans la bonne direction et pour que personne et aucun gouvernement ne puissent s’estimer supérieur et dispensé de réformes, et en prétendant être le maitre du monde, veuille imposer ses idées à tout le monde.

 

Troisième point : les raisons principales des problèmes qui existent dans le monde, sont le rejet chez les dirigeants des règles de morale, des valeurs humaines et des enseignements des Prophètes.

 

Malheureusement dans la majorité des réunions internationales, nous ne voyons aucun souci ni volonté de sacrifice pour sauver les autres et assurer leur bien être, ou pour la justice et le respect de la dignité humaine qui ont laissé la place à l’égoïsme, aux exigences démesurées et au plaisir personnel. Le monothéisme a laissé la place à l’adoration du moi et certains se sont assis à la place de Dieu et sans aucune qualification, veulent à tout prix imposer leurs diktats au monde.

 

Le mensonge a pris la place de la vérité, l’hypocrisie celle de la sincérité et l’égoïsme celle du sacrifice pour autrui. La ruse s’appelle désormais politique et intelligence, et le vol des richesses d’autrui s’appelle construction et développement. L’occupation des territoires des autres se fait au nom de la démocratie et de la liberté et la répression des peuples sans défense s’appelle maintenant défense des Droits de l’homme.

 

Chers amis et confrères,

 

La solution des problèmes mondiaux et l’instauration de la justice et de la paix, ne peuvent se faire sans mobilisation générale et la coopération de tous les peuples et de tous les gouvernements. La politique des pôles qui était celle de quelques gouvernements qui voulaient dominer le monde, est révolue.

 

Aujourd’hui, nous devons réagir à la situation actuelle, tous ensemble, prendre au sérieux les changements et essayer tous ensemble, de revenir aux valeurs et morales, humaines et naturelles. Les prophètes et les justes sont venus pour montrer aux êtres humains leur vérité et leurs responsabilités individuelles et sociales.

 

La pureté, la foi limpide au Dieu unique, au jugement dernier et à la justice dans les deux mondes, la recherche du bonheur véritable dans le bonheur des autres, du bien être et de la sécurité dans le bien être et la sécurité des autres, le respect des être humains et les efforts pour le développement de bonnes relations au lieu de la rancune, de l’égoïsme, et le développement du service des autres au lieu de la domination des autres, font partie des enseignements des Prophètes (AS) depuis Noé jusqu’au Prophète Mohamad (Que les salutations divines l’accompagnent), en passant par Abraham (AS), Moïse (AS) et Jésus (AS). Tous sont venus pour qu’il n’y ait plus de guerre, de privilèges, de pauvreté et d’ignorance, et pour que tous les peuples et les sociétés vivent heureux. Les Prophètes sont le meilleur cadeau de Dieu à l’humanité.

 

Quatrième point : A mon avis, nous avons tous des décisions à prendre et le secrétaire des Nations Unies peut prendre des mesures en fonctions de ces nécessités, et prendre la direction des affaires avec :

 

1-La révision des structures des Nations Unies et leur transformation en une organisation actualisée et populaire, libre, juste et influente dans les questions mondiales. La réforme des structures du Conseil de sécurité, la suppression du droit de véto qui est un privilège injuste, le respect immédiat et complet des droits du peuple de Palestine, avec l’organisation d’un référendum libre pour une cohabitation pacifique des musulmans, des chrétiens et des juifs palestiniens, et l’arrêt des ingérences en Irak, en Afghanistan, en Afrique, en Amérique latine, en Asie et en Europe.

 

« Un gouvernement athée peut survivre mais pas un gouvernement qui se rend coupable d’oppression », c’est une parole du Prophète suprême (AS). L’oppression et le viol des droits des Palestiniens, la poursuite de l’exil des véritables propriétaires de la Palestine et de la terre sainte, la destruction des maisons par les occupants de Qods, les bombardements des civils au Pakistan en Afghanistan, ainsi que la situation dans la prison de Guantanamo qui n’a pas encore été fermée malheureusement et dans d’autres prisons secrètes en Europe, se poursuivent. La poursuite de cette situation contribue au développement de la rancune et des violences. Il faut empêcher ces oppressions. Malheureusement les rapports officiels sur les activités des sionistes dans la Bande de Gaza, n’ont pas été publiés intégralement. Le secrétaire des Nations Unies a une lourde responsabilité dans ce domaine qu’il doit respecter. La communauté internationale attend avec impatience une juste punition de ceux qui ont attaqué Gaza et massacré les gens sans défense de cette région.

 

2- La réforme des structures économiques en fonction des règles d’une économie morale et humaine, au service de tous et dans le respect de la véritable justice. Il faut rechercher des relations économiques qui tiennent compte des possibilités et des aptitudes des peuples, et leur permettent de se développer et d’offrir le bien être aux prochaines générations.

 

3- La réforme des relations politiques au niveau international qui doivent être fondées sur une paix et une amitié durables, avec la fin de la course aux armements et des politiques destructrices, et la destruction des armes atomiques, chimiques, et biologiques, pour le développement de l’utilisation des énergies modernes et civiles, et les progrès de l’humanité.

 

4- La révision des modèles culturels, dans le respect des coutumes des peuples, avec le développement de la morale et de la spiritualité, et le développement de familles heureuses et épanouies, capables de jouer leur rôle de colonne vertébrale d’une société heureuse

 

5- Un effort général pour la protection de l’environnement et le respect des conventions internationales pour empêche la destruction des ressources naturelles limitées.

 

Le peuple iranien après des élections grandioses et libres, a ouvert une nouvelle page de son développement national et de ses relations internationales, et dans un vote décisif, m’a remis ces responsabilités. Je déclare que le grand peuple iranien et le régime de la République islamique dont le gouvernement est un des plus populaires au monde, sont prêts en utilisant toutes ses possibilités culturelles, politiques et économiques, à participer de façon active et influente, pour l’élaboration de solutions humaines dans un programme juste et reconnu par tous, pour faire disparaitre les inquiétudes et les problèmes de la société humaine.

 

Le peuple iranien qui a une très grande civilisation, a été la plus grande victime du terrorisme et pendant les dix premières années de ses trente ans de Révolution, a subi les pires violences et répondu aux pires attaques militaires.

 

Nous sommes victimes de l’inimitié et de la colère de ceux qui à l’époque de la guerre imposée, ont soutenu de toutes leurs forces, les agressions de Saddam et son utilisation des armes chimiques, et qui, pour mettre un terme à la malfaisance de ce même Saddam, ont envahi ensuite l’Irak. Aujourd’hui, notre peuple souhaite un monde de beauté et d’amitié pour tous, et annonce que tout en défendant ses droits légitimes, il défendra aussi la paix et la sécurité des peuples, la justice, la spiritualité et le respect de la dignité humaine.

 

Notre peuple est prêt pour cela, à serrer les mains qui se tendent avec sincérité. Aucun peuple s’il veut progresser, ne doit se sentir dispensé des réformes et des changements. Nous accueillons de façon positive, les changements authentiques et humains, et sommes prêts à coopérer activement à une réforme fondamentale du monde.

 

Pour cette raison nous insistons sur le fait que la seule issue est le retour au monothéisme et à la justice.


C’est le plus grand espoir et la meilleure occasion pour toutes les époques et les générations. Sans foi en Dieu, sans désir de justice et sans volonté de lutter contre les injustices et les privilèges, le monde ne pourra pas se construire. Les êtres humains sont l’axe de la création, le privilège de l’être humain est son humanité qui est à la recherche de la justice, de la pureté, de l’amour, de la connaissance et de toutes les autres perfections. Tous les êtres humains doivent pouvoir avoir accès à ces perfections. La suppression de l’une d’entre elles est la suppression d’une des dimensions humaines. Ce sont des points communs qui relient toutes les sociétés et constituent les bases de la paix et de la sécurité.

 

Les religions divines ont prêté attention aux différentes dimensions de la vie humaine, comme le monothéisme, la morale, la justice, la lutte contre l’oppression et les efforts pour instaurer des gouvernements justes et honnêtes.

 

Abraham a lancé l’appel au monothéisme à Nemroud, Moïse au pharaon, Jésus et Mohamad (AS) se sont opposés aux oppresseurs de leur époque et ont été menacés de mort et expulsés de leur terre natale.


Sans résistance et sans revendications, l’injustice ne sera pas éliminée dans le monde.

 

Chers amis et confrères,

 

Quant au sixième point, je dirai que le monde est en pleine évolution. Les promesses divines à l’humanité sur une vie idéale et humaine, sont en train de se réaliser, viendra un jour où la justice remplira le monde et où chaque être humain sera respecté.

 

C’est alors que s’ouvrira la voie de la spiritualité et du mouvement vers Dieu, avec la manifestation des Noms divins. L’être humain doit arriver à un stade où il sera la manifestation des attributs divins, de la science et de la sagesse, de la bonté et de la mansuétude, de la justice, du pouvoir et de la créativité, et de la générosité et de la bienfaisance.

 

Tout cela se réalisera à l’ombre du gouvernement de l’Etre parfait, du dernier Bienfait de Dieu, un des descendants du Prophète de l’islam (AS), Hazrate Mahdi (AS) accompagné par Jésus (AS) et les justes, dans cette mission mondiale, comme nous l’a appris la philosophie de l’Attente.

 

L’Attente de la victoire du bien et des justes, qui est la manifestation de cet espoir de réforme et de cet espoir qui existe dans le monde et dans la nature humaine. Ils viendront et, avec les croyants et les gens de bien, réaliseront les espoirs de l’humanité, les espoirs liberté, de perfection, de croissance, de sécurité, de calme et de beauté, en finiront avec les guerres et offriront à l’humanité la spiritualité et l’amitié.


Oui, un avenir clair s’ouvre à l’humanité

 

Sources Géostratégie

 

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article