Exclusivité de Fox News: Un leader d’Al-Qaïda a dîné au Pentagone quelques mois seulement après les attaques du 9/11

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Une aberration de plus qui prouve bien qu'Al Qaïda n'est qu'un alibi qui sert les manipulateurs.

 

 

 

 

 

Exclusivité de Fox News: Un leader d’Al-Qaïda a dîné au Pentagone

quelques mois seulement après les attaques du 9/11

 

 

par Catherine Herridge

 

 

 

Anwar Al-Awlaki est peut être le premier Américain sur la liste d’assassinat ou de capture de la CIA, mais il a aussi été invité à un déjeuner des gradés de l’armée au Pentagone dans les mois qui ont suivi les attaques terroristes du 11 septembre 2001, a appris Fox News.

 

Des documents obtenus en exclusivité par Fox News, incluant une entrevue que le FBI a mené après la fusillade de Fort Hood en Novembre 2009, stipulent que Awlaki a été amené au Pentagone dans le cadre de la sensibilisation des militaires à la communauté musulmane au lendemain des attentats.

 

Cliquez ici pour lire une partie des documents. (en anglais)

 

L’incident a été signalé par une employée actuelle du département de la Défense, qui s’est manifestée et a dit aux enquêteurs qu’elle avait aidé à organiser la réunion après avoir vu Awlaki parler à Alexandrie, en Virginie

 

L’employée a « participé à cette conversation, et bien qu’elle soit arrivée en retard, elle se rappelle avoir été impressionnée par cet imam. Il a condamné Al-Qaïda et les attentats terroristes. Au cours de son exposé, il a été « harcelé » par les membres de l’auditoire et a bien tenu le choc », dit un document.

 

Selon les documents, obtenus dans le cadre d’une enquête en cours de l’unité spéciale « Fox Nouvelles Reporting », il y avait une pression à l’intérieur du département de la Défense pour tendre la main à la communauté musulmane.

 

« A cette époque, le secrétaire de l’Armée de terre (édité) était impatient d’avoir une présentation par un musulman modéré. »

 

En outre, Awlaki « était considéré comme un membre « prometteur » de la communauté islamique. Après sa sélection, Aulaqi (Awlaki) a été invité et a participé à un déjeuner au Pentagone au secrétariat du bureau de l’armée du conseil du gouvernement. »

 

Awlaki, un Yéménite-américain qui est né à Las Cruces, N.M., a été interviewé au moins quatre fois par le FBI durant la première semaine suivant les attentats en raison de ses liens avec les trois pirates de l’air Nawaf al-Hazmi, Khalid al-Mihdhar et Hani Hanjour. Les trois pirates de l’air étaient tous à bord du Vol 77 qui a percuté le Pentagone.

 

Awlaki est maintenant censé se cacher au Yémen après qu’un lien ait été établi entre le tireur présumé de Ft. Hood le Major Nidal Malik Hasan, qui a envoyé un e-mail à Awlaki avant l’attaque.

 

Des sources ont indiqué à Fox News qu’Awlaki, qui est un ancien aumônier musulman à l’Université George Washington, a rencontré le jour de Noël le poseur de bombe Umar Farouk Abdulmutallab au Yémen, et a été l’intermédiaire entre le jeune Nigérian et l’artificier. Il a également dit qu’Awlaki avait inspiré le présumé poseur de bombe de Times Square Faisal Shahzad.

 

Apparemment, aucune des informations du FBI sur Awlaki n’a été partagé avec le Pentagone. L’ancien Secrétaire de l’Armée Tommy White, qui a dirigé l’armée en 2001, a dit qu’il n’avait pas le moindre souvenir du déjeuner ou d’un quelconque contact avec Awlaki.

 

« S’il s’agissait d’un déjeuner à l’office du conseil du gouvernment, je n’aurais pas forcément été présent », dit-il.

 

Le Pentagone n’a fourni aucune explication sur la raison pour laquelle un homme, maintenant sur la liste d’assassinat ou de capture de la CIA, s’est retrouvé à un dîner spécial pour la sensibisation des musulmans.

 

Après des demandes répétées de commentaires sur le processus d’examen qui a débuté le 13 Octobre, un porte-parole de l’Armée a insisté mercredi que le déjeuner n’avait pas été organisé par l’Armée. « L’armée n’a trouvé aucune preuve qu’elle avait parrainé ou participé à l’événement décrit dans ce rapport, » a dit le porte-parole Thomas Collins.

 

Collins a également noté que le document du FBI faisait référence à « l’office du conseil du gouvernement », mais devait se lire « bureau du conseil général. »

 

Collins a déclaré qu’il croyait que l’événement était parrainé par le bureau du secrétaire à la Défense. Une porte-parole là-bas a dit qu’elle allait examiner la question et recontacterait Fox News.

 

Un ancien agent du FBI de haut rang a déclaré à Fox News qu’au moment où Awlaki est allé déjeuner au Pentagone, il y avait une grande « arrogance » concernant le processus de contrôle du Pentagone.

 

« Ils ont sélectionné les personnes sur des critères politiques et ont fait preuve d’indifférence à l’égard des conseils de sécurité et d’intelligence des autres », a déclaré l’ancien agent.

 

Par Catherine Herridge


Publié le 20 octobre, 2010 | FoxNews.com

 

Source: foxnews

 

Un grand merci au propriétaire du site Barruel.com pour cette info.

 

Sources Infoguerilla, 22

 

Sources SIGNES DES TEMPS

 

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article