Flottille Gaza: Juppé dénonce "la position totalement extrémiste" d'Israël

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Juppé ne comprend pas la façon dont le gouvernement israélien s'enferme aujourd'hui. Et pour cause. S'il savait que depuis le départ, depuis qu'ils ont posé leur pied en Palestine, les sionistes ne voulaient pas d'Etat palestinien, les choses seraient plus claires pour tout le monde. Il n'y a pas d'étonnement à avoir. Quand on connaît le dessous des cartes, tout marche selon le Klan mafieux. En attendant, il y a 19 morts. Honte à vous sionistes !

 

 

 

 

Flottille Gaza: Juppé dénonce "la position totalement extrémiste" d'Israël
 
 
 
L'ancien Premier ministre Alain Juppé (UMP) a dénoncé lundi la "position totalement extrémiste" d'Israël, alors que plus de dix passagers d'une flottille d'aide pro-palestinienne en route pour Gaza ont été tués lors d'une opération commando israélienne.
 

"La situation qui est faite aux Palestiniens dans la bande de Gaza est inhumaine. Je me compte parmi les amis d'Israël mais je ne comprends pas la façon dont le gouvernement israélien s'enferme aujourd'hui dans une position totalement extrémiste", a déclaré M. Juppé sur Europe 1.

 

"Il faut que tout le monde revienne à la table de négociation parce qu'il n'y pas de solution dans cette montée de la violence", a-t-il ajouté.

 

Selon le maire de Bordeaux, la France ne peut "pas soutenir cette position du gouvernement israélien". "D'ailleurs l'ensemble de la communauté internationale, que ce soient les Etats-Unis, l'Europe, la France souhaitent que l'affrontement cesse et que la négociation soit remise à l'ordre du jour. C'est donc une forme de condamnation de l'utilisation de la violence qui est faite aujourd'hui", a-t-il dit. 

 

"Je comprends qu'Israël soit obsédé par sa sécurité" mais "il y avait peut-être d'autres moyens de s'assurer que cette flottille n'apportait que de l'aide humanitaire et pas d'armes" à Gaza, a aussi déclaré M. Juppé.

 

L'Union européenne a demandé lundi une "enquête complète" sur les circonstances de cette opération qui a fait plus de dix morts, selon l'armée israélienne.

 

La bande de Gaza est soumise par Israël à un blocus strict - sauf pour les produits de première nécessité - depuis la prise de contrôle du territoire par le mouvement islamiste Hamas en juin 2007.

 

Sources AFP

 

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article