Flottille: Le compte n'y est pas, "il y a des disparus" (ONG)

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Lorsqu'il a été annoncé que les "blessés" étaient dirigés vers les hôpitaux israéliens, nous  avons fortement pensé, il y en a qui vont "disparaître". Parce qu'on connait leur façon de procéder. On connait TRES BIEN. Nul doute que le Shin Bet, le Shabbak et le Mossad n'auront pas été en reste pour "accompagner" les blessés turcs ou musulmans qu'ils avaient dans le collimateur. On connait aussi le reste. Déjà on nous dit qu'il n'y a que 9 morts, ce qui est faux. Et sur 38 blessés remis en Israël, seulement 21 ont été remis aux turcs. Attendons la suite des évènements...

 

 

 

 

Flottille: "il y a des disparus" (ONG)

 

 

Le responsable de l'ONG islamiste IHH, un des principaux organisateurs de la flottille d'aide à Gaza victime d'un raid meurtrier israélien, a affirmé à son arrivée à Istanbul que toutes les victimes du drame ne sont pas connues, et que "la liste des martyrs est plus longue".

"Ils nous ont rendu neuf corps, les familles vont identifier ces corps. Mais la liste des martyrs est plus longue", a affirmé jeudi à l'AFP Bülent Yildirim, président général de l'organisation IHH ("Insani yardim vakfi", ou "Fondation d'assistance humanitaire"), à l'aéroport d'Istanbul, où il venait d'arriver d'Israël.

"Il y a des gens portés disparus: nos docteurs leurs ont remis 38 blessés... En retour, on nous a dit qu'il n'y a que 21 blessés", a accusé le responsable, alors qu'un millier de personnes agitaient des drapeaux turcs et palestiniens et scandaient des slogans hostiles à Israël, à l'arrivée des expulsés.

Interrogé sur d'éventuelles disparitions, le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu a déclaré dans la nuit qu'une "liste" allait être établie. "Il n'y a pas de raison de s'inquiéter pour le moment. Quand tous nos ressortissants arriveront à la maison, nous allons dresser une liste, et s'il y a des gens qui manquent, nous suivrons ces cas jusqu'au bout", a-t-il déclaré.

Sources
Le FigaroPosté par Adriana Evangelizt

 

 

Publié dans LES HOMMES DE LA BÊTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article