Israel : Moshe Katsav déclaré coupable de viols

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Mais quelle pantomine ! Sérieux, là on est écroulé de rire. Moshe Katsav aurait violé deux fois une de ses collaboratrices en 1998 et il est aussi accusé d'agressions sexuelles et de harcèlement sur deux autres femmes qui travaillaient à ses côtés. Ca nous fait penser au coup de Monica Levinski, la taupe sioniste, avec Clinton. Un gros coup monté pour se débarrasser de quelqu'un de gênant.  Il clame son innocence et peut-être qu'il l'est. Mais même s'il ne l'est pas, écoutons ce qu'a dit Netanyahou qui lui est blanc comme neige : "La cour a envoyé deux messages clairs et nets : CHACUN EST EGAL DEVANT LA LOI et chaque femme à droit de disposer librement de son corps." Quand on connait les magouilles et les casseroles de Netanyahou, il est clair que si chacun est égal devant la loi, il devrait être au trou depuis longtemps avec tous ceux qui ont assassiné des Palestiniens. Comme quoi les voleurs et les meurtriers restent en liberté mais pas Katsav. L'autre chose rigolote étant "qu'une grâce présidentielle semble également hypothétique étant donné la gravité des infractions en cause." On vous le dit, là-bas, on est dans une autre époque.

 

 

 

 

 

L'ancien président israélien Moshe Katsav

 

déclaré coupable de viols

 

 

 

TEL AVIV (AP) — L'ancien président israélien Moshe Katsav a été reconnu coupable de viols jeudi par un tribunal de Tel Aviv, une condamnation sans précédent. La peine sera prononcée ultérieurement, à une date non fixée pour le moment.

 

Président de 2000 à 2007 après avoir été ministre dans plusieurs gouvernements du Likoud (droite), Moshe Katsav, 65 ans, nie les faits qui lui sont reprochés.

 

Il a été déclaré coupable du viol d'une de ses collaboratrices à deux reprises en 1998 alors qu'il était ministre du Tourisme, ainsi que d'agressions sexuelles et harcèlement sur deux autres femmes qui ont travaillé à ses côtés après son accession à la présidence en 2000. Il encourt de quatre à seize ans d'emprisonnement.

 

Moshe Katsav a démissionné en juin 2007 de ses fonctions de président, deux semaines avant la fin de son mandat de sept ans. Le Prix Nobel de la paix Shimon Pérès lui a succédé à ce poste essentiellement honorifique en Israël, où l'affaire a eu un vif retentissement.

 

M. Katsav, qui clame son innocence et se dit victime d'un complot politique, avait souhaité aller devant la justice pour laver son honneur et être blanchi. En 2008, il avait donc renoncé à un accord conclu avec l'accusation, qui lui aurait permis d'éviter une peine de prison ferme en plaidant coupable.

 

Moshe Katsav n'a fait aucun commentaire à sa sortie du tribunal. "Nous continuerons à marcher la tête haute, et tout le pays, avec l'aide de Dieu, saura que mon père, le huitième président de l'Etat d'Israël, est innocent", a déclaré son fils Boaz.

 

Avigdor Feldman, un des avocats de l'ancien président, espère que son client, qui n'a pas encore pris sa décision, fera appel. "Je ne sais pas s'il sera assez fort, combien de temps il peut continuer cette saga" entamée en 2006, a ajouté Me Feldman.

 

Moshe Katsav a la possibilité de faire appel, mais des juristes, interrogés, jugent improbable que la Cour Suprême israélienne revienne sur le jugement. Une grâce présidentielle semble également hypothétique étant donné la gravité des infractions en cause.

 

"La cour a envoyé deux messages clairs et nets: chacun est égal" devant la loi "et chaque femme a droit de disposer librement de son corps", a de son côté commenté dans un communiqué le Premier ministre Benyamin Nétanyahou.

 

Sources Nouvel Observateur

 

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LES HOMMES DE LA BÊTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bertrand 01/01/2011 06:06



Les sionistes ont assassinés leur seul et dernier leader honnête en tuant Issac rabin. Le seul aussi qui voulait vraiment la paix et avait le courage et la volonté de l'imposer.


Depuis nous avons affaire à un ramassis de vaurien israélien, voilà la réalité !


De même, partout dans le monde, même en France (ou aux USA), ils placent des dégénérés de sionistes à la tête de toutes nos institutions, à l'instar de BHL ( voir le lien suivant : 
http://www.alterinfo.net/Le-Botulisme-Levitique-sevit-encore-_a53206.html   )



jean-françois 01/01/2011 00:16



Voilà encore bien l'état des sionistes présidé par un violeur notoire.


Et là, il ne s'agit que du président, ne parlons pas du premier ministre israélien et des dégénérés qui l'entourent.


On comprend que les palestiniens et les arabes en général n'aient aucune intention de continuer à être dirigé par de pareis dégénérés.


D'ailleurs même nous en France, c'est avec grande joie qu'on se débarrassera des sarkos et de sa clique de nuls