L'aviation turque bombarde des positions du PKK en Irak

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Sur la question du Kurdistan Irakien, le fief du Mossad, qui peut-être dupe ? La Turquie sans doute moins que les autres...

 

 
 
L'aviation turque bombarde des positions du PKK en Irak
 
 

L'aviation turque a bombardé lundi plusieurs positions des rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le nord de l'Irak, a rapporté la chaîne de télévision d'informations NTV, citant des sources kurdes.

 

La chaîne cite le site internet de l' Union patriotique du Kurdistan (UPK) du président irakien Jalal Talabani.

 

Les six avions de combat, qui ont participé aux opérations ont visé des positions du PKK, une organisation armée kurde de Turquie, dans la zone de Zap-Khakurk, dans la région autonome kurde du nord de l'Irak, selon le site.

 

Ce raid est intervenu au lendemain de la fin d'une visite en Turquie du président de la région irakienne autonome du Kurdistan, Massoud Barzani, qui s'est engagé auprès des autorités turques à déployer "tous les efforts" possibles pour empêcher les attaques des rebelles kurdes en Turquie depuis son territoire.

 

L'armée n'avait pas diffusé de communiqué dans l'immédiat.

 

Ce raid, le deuxième en moins de 20 jours, le dernier remontant au 20 mai, fait suite à une série d'attaques du PKK contre des cibles militaires dans le sud et le sud-est de la Turquie, peuplé en majorité de Kurdes. Plusieurs soldats ont été tués dans ces attaques.

 

Le printemps marque chaque année la reprise des affrontements entre le PKK et les forces de sécurité, la fonte des neiges permettant aux rebelles de quitter leurs bases des montagnes turques et du nord de l'Irak.

 

L'armée turque a lancé une série de raids aériens contre les bases du PKK en Irak depuis décembre 2007 et a mené une opération terrestre d'une semaine en février 2008.

 

Ankara évalue à environ 2.000 le nombre de rebelles du PKK retranchés en Irak.

 

Sources AFP

 

Posté par Adriana Evangelizt

 

 

Publié dans LES HOMMES DE LA BÊTE

Commenter cet article