L'UE et la Russie réclament la fin du blocus de Gaza

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 

 

L'UE et la Russie réclament la fin du blocus de Gaza

 

 

 

 

L'Union européenne et la Russie ont conjointement condamné mardi l'assaut meurtrier mené la veille par des commandos israéliens contre une flottille à destination de la bande de Gaza et réclamé l'ouverture du territoire palestinien.

 

 

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, le président russe Dmitri Medvedev et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso (de gauche à droite), lors du sommet annuel Union européenne-Russie. Les deux puissances ont conjointement condamné mardi l'assaut meurtrier mené la veille par des commandos israéliens contre une flottille à destination de la bande de Gaza et réclamé l'ouverture du territoire palestinien. (Reuters/RIA Novosti/Kremlin/Mikhail Klimentyev)

 

 

 

Dans une déclaration commune adoptée lors du sommet annuel entre les deux puissances, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, et le Haut Représentant de l'Union européenne, Catherine Ashton, exigent par ailleurs une "enquête complète et impartiale" sur le déroulement des événements.

 

"Les pertes en vie humaine sont irréparables et absolument injustifiées", a dit le président russe Dmitri Medvedev lors de la conférence de presse de clôture.

 

Herman Van Rompuy, président du Conseil européen, a estimé pour sa part que ces décès, neuf selon l'armée israélienne, étaient "inexplicables".

 

"Nous déplorons la perte de vies humaines, condamnons l'usage de la violence et réclamons une enquête immédiate, complète et impartiale", a-t-il dit.

 

"Je demande qu'une solution durable soit trouvé pour la situation dans Gaza", a-t-il ajouté.

 

La déclaration commune adoptée par la Russie et l'Union européenne va plus loin, qui réclame "l'ouverture immédiate des points de passage à la circulation de l'aide humanitaire, des marchandises et des personnes en provenance et à destination de Gaza".

 

La bande de Gaza, que les islamistes du Hamas contrôlent depuis juin 2007, est soumise à un blocus de l'Etat hébreu, qui administre les points de passage permettant l'accès au territoire côtier.

 

Dans la nuit, le Conseil de sécurité des Nations unies a condamné les "actes" qui ont conduit à la mort de civils durant cette opération et réclamé une enquête "rapide, impartiale, crédible et transparente" sur l'incident.

 

Sources L'Express

 

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article