La peur d’un « réveil politique global » de Brzezinski est arrivée

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 Brzezinski n'est pas un imbécile, loin s'en faut. Il est très intelligent, pour l'Amérique et plus particulièrement les intérêts des USA. C'est ceci qu'il ne faut pas perdre de vue.  Il est le Machiavel des Elites qui se battent pour leur pays. Peu lui importe qui est au pouvoir, à partir du moment où cela nuit aux Etats-Unis, il le dit. On en la preuve avec le fameux article, où il parle de l'Eveil des Consciences des Peuples, intitulé Le Dilemme du Dernier Souverain, paru en 2005. A l'époque, Bush était au pouvoir. Il a commencé par une critique acerbe et écrasante de toute la politique étrangère de l'administration Bush et de la soit-disant "guerre mondiale contre le terrorisme" qui lui servait d'incantation. Et c'est là qu'il faut précisément bien voir qu'il se situe à l'opposé des Elites sionistes. Dans cet article, s'exprimant avec une franchise remarquable pour quelqu'un dans sa position, il écrit :

 

"Le fait de mettre l'accent sur la "guerre mondiale contre le terrorisme" a été central et symbolique, encourageant la mobilisation patriotique et légitimant des actes qui auraient pu sans cela être considérés comme se trouvant hors de la légalité et même étant carrément illégaux. Pour les auteurs de la nouvelle stratégie, le 11 septembre 2001 a rendu légitime la suspension de facto de l'habeas corpus, même pour les citoyens américains, les interrogatoires agressifs (torture) de détenus et l'action militaire unilatérale, tout comme Pearl Harbor avait fini par rendre Hiroshima légitime dans l'esprit du public."

 

On ne peut pas être plus clair sur ce qu'il pense, toujours par rapport à l'Amérique. Lui, son job, ce n'est pas de flatter les marionnettes que l'on asseoit sur le fauteuil mais de défendre son pays. Ce qu'il décrit très bien en faisant un petit récapitulatif :

 

"En bref, la politique étrangère de l'Amérique d'après le 11 septembre est trop à courte vue pour ce qui est de ses objectifs, trop alarmiste dans son discours, et à coûté trop cher pour ce qui est de ses conséquences, dont on n'a encore vu que les effets rapprochés. Sa conséquence générale a été d'ACCROÎTRE LA VULNERABILITE NATIONALE DE L'AMERIQUE TOUT EN SAPANT LA LEGITIMITE DE SA SUPREMATIE INTERNATIONALE".

 

On voit bien par ces mots où se situe son intérêt. La Grandeur de l'Amérique ou l'Amérique Impériale. Pour bien démontrer que ce n'est pas du tout le même que celui des Sionistes. Cela mérite d'y porter attention pour la suite des évènements. Il faut aller jusqu'au fond des choses pour comprendre les "jeux" et les "enjeux". Nous ne sommes pas des politiques mais il y a des "détails" qui échappent justement aux politologues et aux géopoliticiens. D'ailleurs, il faut savoirqu'il a soutenu Stephen Walt et John Mearsheimer lorsqu'ils ont sorti leur livre sur le lobby israélien. Ce n'est sans doute pas pour rien.

 

Après avoir dressé ce sombre tableau de l'Amérique d'après le 11 septembre, il a donc enfoncé le clou en parlant d'une menace beaucoup plus dangereuse que celle du terrorisme mondial dont Bush et ses acolytes s'étaient fait les parangons. Pour lui, le plus important est ce qu'il nomme "le réveil politique mondial". Pour dire que son oeil d'aigle avait déjà bien sondé la sphère non pas des élites mais celle des peuples. Le grand danger. Il a écrit : 

 

"L'Amérique a besoin de regarder en face une nouvelle réalité mondiale d'importance capitale : LE FAIT QUE LA POPULATION DU MONDE ENTIER CONNAÎT UN REVEIL POLITIQUE SANS PRECEDENT DANS SON AMPLEUR ET SON INTENSITE et qui a pour résultat que la politique du populisme est en train de transformer la politique du pouvoir."

 

Il y a donc SIX ANS, il avait perçu que quelque chose se passait dans pratiquement tous les pays du monde :

 

"Il n'est pas exagéré de dire qu'à présent, au 21e siècle, LA POPULATION DE LA PLUS GRANDE PARTIE DU MONDE développé SE TROUVE DANS UN ETAT D'AGITATION POLITIQUE et que DANS BEAUCOUP D'ENDROITS ELLE EST EN EFFERVESCENCE. C'est une POPULATION AU PLUS HAUT POINT CONSCIENTE DE L'INJUSTICE SOCIALE et ce, A UN DEGRE JAMAIS VU JUSQU'A PRESENT, et qui GARDE SOUVENT RANCUNE DU MANQUE DE DIGNITE POLITIQUE QU'ELLE EPROUVE. Ces énergies DEPASSENT LES FRONTIERES NATIONALES et SONT UN DEFI TANT POUR LES ETATS que POUR LA HIERARCHIE MONDIALE existants et AU SOMMET DE LAQUELLE EST TOUJOURS PERCHEE L'AMERIQUE."

 

Et pour finir :

 

"Le diagnostic politique qui suit accepte la proposition de la discontinuité historique du 11 septembre mais dit que le DEFI CENTRAL DE NOTRE EPOQUE EST NON PAS CELUI DU TERRORISME MONDIAL MAIS PLUTÔT CELUI DE L'INTENSIFICATION DE L'AGITATION CAUSEE PAR LE PHENOMENE DU REVEIL POLITIQUE MONDIAL. Ce réveil est socialement massif et il radicalise politiquement."

 

Voir ICI d'autres passages de son article.

 

Et depuis il répète approximativement la même chose car il est très conscient de ce danger pour l'Elite. Il a vu juste car c'est exactement ce qu'il va se produire.

 

 

 

 

 

 

 

La peur d’un « réveil politique global »

 

 de Brzezinski est arrivée

 

 

 

 

© Infowars

 

La crainte de Zbigniew Brzezinski d’un »éveil politique global » est en plein essor. Les révoltes en Egypte, au Yémen, en Tunisie et dans d’autres pays représentent un cri de ralliement monumental à travers le monde pour la liberté qui menace d’endommager infiniment l’ordre du jour pour un gouvernement mondial, mais seulement si le succès des révolutionnaires peut éviter d’être co-opté par une élite mondiale paranoïaque et désespérée.

 

 

Au cours d’un discours du Council on Foreign Relations à Montréal l’an dernier, le co-fondateur avec David Rockefeller de la Commission trilatérale et régulier participant Bilderberg Zbigniew Brzezinski a averti d’un « éveil politique global », comprenant principalement des jeunes dans les Etats en développement, qui menaçent de renverser l’ordre international existant.

 

Lisant dans toute la mesure des mots de Brzezinski à la lumière des révoltes mondiales que nous voyons maintenant se répandre comme une traînée de poudre à travers la planète offre un aperçu incroyable sur comment l’issue de cette phase de l’histoire moderne sera d’une importance cruciale pour l’évolution future géopolitique mondiale, et à son tour, la survie et la croissance de la liberté humaine en général.

Pour la première fois dans l’histoire humaine la quasi-totalité de l’humanité est politiquement active, politiquement consciente et politiquement interactive … L’activisme politique global résultant génère une forte augmentation dans la quête de la dignité personnelle, le respect des cultures et des opportunités économiques dans un monde marqué par les souvenirs douloureux de domination séculaire étrangère coloniale ou impériale … L’aspiration à travers le monde pour la dignité humaine est le principal défi inhérent au phénomène de la politique d’éveil mondiale … Ce réveil est socialement massif et politiquement radicalisé … L’accès quasi universel à la radio, la télévision et de plus en plus à l’Internet est la création d’une communauté de perceptions communes et l’envie qui peut être galvanisé et canalisé par des passions démagogiques politiques ou religieuses. Ces énergies dépassent les frontières nationales et posent un défi tant pour les États existants ainsi que de la hiérarchie mondiale actuelle, au-dessus de laquelle l’Amérique se perche encore …

 

Les jeunes du Tiers-Monde sont particulièrement agités et plein de ressentiment. La révolution démographique qu’ils incarnent est donc une bombe à retardement politique, ainsi … Leur fer de lance de potentiel révolutionnaire est susceptible d’émerger parmi les dizaines de millions d’élèves concentrés dans les établissements douteux intellectuellement « supérieur au niveau » d’enseignement des pays en développement. Selon la définition du niveau d’enseignement tertiaire, il y a actuellement dans le monde entier entre 80 et 130 millions de d’étudiants « d’université ». Généralement originaires de la classe sociale précaire moyenne inférieure et enflammés par un sentiment d’indignation sociale, ces millions d’étudiants sont des révolutionnaires en attente, déjà semi-mobilisés dans de grandes assemblées, reliés par l’Internet et de pré-positionnés à rejouer à une plus grande échelle de ce qui a transpiré quelques années plus tôt à Mexico ou sur la place Tiananmen. Leur énergie physique et leur frustration émotionnelle attendent d’être déclenchées par une cause ou une foi, ou la haine …

 

[Le] les grandes puissances mondiales, nouvelles et anciennes, sont également confrontés à une réalité nouvelle: alors que la létalité de leur puissance militaire est plus forte que jamais, leur capacité à imposer un contrôle sur les masses politiquement éveillées du monde est à un creux historique. Pour le dire crûment: dans des périodes plus jeunes, il était plus facile de contrôler un million de personnes que de tuer physiquement un million de personnes, aujourd’hui, il est infiniment plus facile de tuer un million de personnes que de contrôler un million de personnes.

 

Zbigniew Brzezinski

Lire la suite sur Infowars

 

Sources : Nouvel Ordre Mondial

 

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans REVOLUTION DES PEUPLES

Commenter cet article

Adriana Evangelizt 01/02/2011 10:14



@Nono


Arrêtez donc de lire au premier degré comme les incrédules. Je crois que vous voyez tout à votre petit niveau. Brzezinski, lui se met à la place des Elites. Et il les prévient. Le plus grand
danger, c'est le Réveil politique mondial. Ce qui sous-entend que s'ils ne redressent pas la barre, ils finiront comme Louis le Seizième. Voilà ce ce qu'il a voulu dire.


Tout comme je ne dis pas que Brzezinski est un "mec bien", je ne suis pas de son côté, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, mais j'essaie de démontrer que lui et ses semblables ne font pas
partie de la Caste des Sionistes. Que ses intérêts ne sont donc pas les mêmes qu'eux. Et je subodore qu'ils risquent donc prendre des décisions qui iront à l'encontre des intérêts d'Israël.
Puisqu'il faut tout vous mâcher. Et pour aller plus loin, car cet article est la continuation des précédents, je pense que leurs politiques à venir visera à tendre des pièges aux sionistes et
qu'ils y tomberont dedans.


Mon pauvre Nono, quand je vous montre la lune, vous regardez mon doigt. Elargissez votre vision. Et devenez Visionnaire au lieu de rester Terre-à-Terre.



Nono 01/02/2011 03:45



Mais non de dieu, il n'a pas peur d'un réveil global, il dit que le monde est prêt à un éveil un peu partout!! C'est celui de la démocratie qui permet de répandre la lumière des illuminés et
faire régner leur système où ils règnent en maitre. Jamais il ne dit dans la vidéo qu'il craint ce réveil qui fait que les autres pays vont ressembler à l'Amérique!!! Mais Adriana, qu'est-ce
qu'il se passe? C'est le piège de base des illuminés!!!!



Nono 01/02/2011 03:25



Et donc on doit maintenant croire ce gars, ce mec du nouvel ordre mondial car il dit être des opposants. C'est pourtant l'un des pires agents du NOM. Comment ce fait-il qu'on nous le présente
tout à coup comme un gars bien?


 


Y'a un gros problème. C'est quoi cette entourloupe. Ce mec est un diable, tout le monde le sait et c'est l'un des plus important propagandistes mondialiste, comment ce fait-il qu'on nous dise
désormais que c'est un anti-antimondialiste et anti-sioniste. C'est quoi ce délire de fou!!!!!!!!


 


Adrianana, que ce passe-t-il, est-ce une blague ou as-tu été piratée? C'est extrêmement grave, il faut répondre.