Le Maroc, otage (volontaire) du Mossad

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 

 

 

Le Maroc, otage (volontaire) du Mossad

 

 

par Jacob Cohen

 

 

 

 

Depuis les années 50, le Mossad a pris pied au Maroc pour faire partir les Juifs marocains vers Israël, en utilisant tous les moyens, légaux ou non. Il a ainsi réussi à quasiment effacer en quelques années l'une des communautés les plus intégrées, les plus attachées à leurs traditions millénaires, pour les disperser dans les confins du désert, servir de lumpenproletariat et de chair à canon, en butte au racisme des Juifs ashkénazes.

Chemin faisant, le Mossad a réussi à se rendre indispensable à la monarchie marocaine, pour la renforcer face à ses "ennemis" intérieurs, et lui ouvrir les portes du Congrès américain.

Le Maroc a depuis joué la carte de la "tolérance" et du "dialogue", nouant des liens quasi officiels avec des dirigeants sionistes pendant que ces derniers poursuivaient tranquillement leur politique de colonisation, de répression et d'enfermement des Palestiniens. Pour quel résultat?

Mais ce qui m'a le plus attristé récemment c'est de voir des "progressistes" marocains reprendre le flambeau de cette soi disant tolérance et avaler de grosses couleuvres.

Je fais allusion à l'article publié dans le magazine "Tel Quel" pour lequel j'ai par ailleurs une grande estime. "Les deuxièmes MEDays, forum de diplomatie internationale organisé par le fils du ministre des Affaires étrangères, ont été marqués par la participation de l'Israélienne Tsipi Livni... Sous le haut patronnage de Sa Majesté Mohamed VI... Brahim Fassi Fihri, et ses 2 acolytes, Mekki Lahlou et Younès Slaoui, semblent de fait à l'aise entre les agents du Mossad..."

Et la journaliste d'ajouter ingénument "Et tant pis pour ceux qui crient à la trahison".

Seuls quelques membres du PJD ont sauvé l'honneur en manifestant contre cette rencontre.
Et la journaliste d'écrire avec une étrange naïveté à propos de Livni "Cette colombe du parti Kadima a défendu la solution de 2 Etats..."

Ja rappelle à cette journaliste que Livni a été ministre des Affaires étrangères du gouvernement qui a lancé la terrible agression contre Gaza et dont les ruines sont encore fumantes. Que cette dame a déclaré qu'Israël était dans son bon droit, et qu'elle rejetait comme nul et non avenu le rapport Goldstone parlant de "crimes de guerre et même contre l'humanité de la part d'Israël".

Et à propos de la solution de 2 Etats: je me permets une petite leçon de realpolitik. Georges Bush et Ariel Sharon (tout commentaire sur leur sens de la justice international sera superflu) ont souvent affirmé être pour cette solution. Netanyahou l'a aussi affirmé. Sarkozy et Tony Blair aussi. A se demander pourquoi cet Etat palestinien ne se constitue pas. Et vous savez pourquoi? Pour donner du grain à moudre à quelques naïfs qui s'accrochent au nom de je ne sais quel humanisme crétin à toute "solution pacifique". 

 
Le dialogue et la tolérance, ce n'est pas baisser le pantalon devant un agresseur cynique et impitoyable qui continue à mépriser toutes les résolutions internationales depuis 60 ans.

 
 
 
Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LES HOMMES DE LA BÊTE

Commenter cet article