Le Télescope « Lucifer »

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Ils s'amusent beaucoup "au sommet". Ils sont contents des bons tours qu'ils jouent à l'Humanité. A tous les niveaux. Plus nous allons approcher du Cataclysme planétaire et davantage ils vont donner dans le "fantastique". Un "fantastique" mortel pour les humains, cela va s'en dire. Attendez-vous donc à voir débarquer des extra-terrestres très méchants fabriqués et commandés par leurs bons soins. Déjà, certains "ovnis" sont leurs oeuvres. Je dis "certains" car parmi toutes ces apparitions, il y en a qui méritent toute notre attention. J'expliquerai cela dans un article que je suis en train de finir. En attendant, on a droit au télescope Lucifer auquel participerait le Vatican.

 

L'acronyme de l'engin est exactement : Large Binocular Telescope Near-Infrared Utility with Camera and Integral Field Unit for Extragalatic Research.

 

Vous avouerez qu'il faut beaucoup d'imagination pour trouver LUCIFER là-dedans. Mais c'est le nom qu'ils ont donné au télescope. Juste pour enflammer l'imagination des "conspirationnistes" car, comme déjà expliqué dans la video Esseniens, Fils de Lumière 2, Lucifer n'existe pas et n'a jamais existé. C'est une invention pure et simple des religieux de tous poils. Je vous défie de le trouver dans la Bible. La Vérité est que l'on a transformé une expression en personnage. Lux signifie Lumière et Fero signifie Porter en latin. Lucifero = Porteur de Lumière, la Lumière étant associée à la Connaissance, Science, Savoir. Un Porteur de Lumière est quelqu'un qui Sait. Quelqu'un qui vient pour Eclairer le monde, les gens. Leur révéler des choses qu'ils ignorent. C'est aux religions et religieux que l'on doit la transformation de cette belle expression en quelque chose de diabolique. Parce qu'effectivement, si vous divulguez la Vérité à la masse endoctrinée, on vous traîne dans la boue et on vous crucifie.

 

Le mythe de Prométhée qui vola la Lumière -la Connaissance- aux Dieux pour la donner aux hommes est le symbole du Porteur de Lumière.

 

 

 

Le Télescope « Lucifer »

 

 

Le nouveau télescope nommé « Lucifer » par l’Université de l’Arizona, le Vatican et les Jésuites, situé sur le Mont Graham, permet aux astronomes d’observer les objets les plus éloignés et les plus minuscules dans l’univers.

 

Tucson, Arizona — Les partenaires du Large Télescope Binoculaire (LBT) aux États-Unis, l’Allemagne et l’Italie, ont annoncé le 21 avril que la première des deux nouvelles caméras/spectrographes innovatrices proche infrarouge pour le Télescope « Lucifer » est maintenant disponible pour les astronomes pour des observations scientifiques avec le télescope sur le Mont Graham, dans le sud de l’Arizona.

 

Après plus d’une décennie de conception, de fabrication et d’essais, le nouvel instrument, surnommé Lucifer, fournit un outil puissant pour obtenir un aperçu spectaculaire de l’univers, de la Voie Lactée jusqu’aux galaxies lointaines. Lucifer, construit par un consortium d’institutions allemandes, sera suivi par un instrument jumeau identique qui sera livré au télescope au début de 2011.

 

« Avec la très grande puissance de collecte de la lumière du télescope, les astronomes sont maintenant en mesure de recueillir les empreintes spectrales des objets les plus minuscules et les plus éloignés de l’univers », a déclaré le directeur du Télescope Lucifer, Richard Green, un professeur d’astronomie à l’Observatoire Steward de l’Université de l’Arizona.

 

Lucifer 1 et son jumeau sont montés au point focal des deux miroirs géants de 8,4 mètres (27,6 pieds) de diamètre du télescope. Chaque instrument est refroidi à -213 degrés Celsius afin de pouvoir observer dans la gamme de longueur d’onde de proche infrarouge. Les observations dans le proche infrarouge sont essentielles pour comprendre la formation des étoiles et des planètes dans notre galaxie, ainsi que pour révéler les secrets des galaxies les plus éloignées.

 

La conception innovatrice de Lucifer permet aux astronomes d’observer en détail comme jamais auparavant, par exemple les régions de formation d’étoiles qui sont généralement cachées par des nuages de poussière.

 

L’instrument est remarquablement flexible, combinant un grand champ de vision avec une très haute résolution. Il dispose de trois caméras échangeables pour l’imagerie et la spectroscopie dans des résolutions différentes en fonction des besoins des observations.

 

Les astronomes utilisent la spectroscopie pour analyser la lumière entrante et répondre à des questions comme comment les étoiles et les galaxies se sont formées et leur composition.

 

Les instruments ont été construits par un consortium de cinq institutions allemandes dirigées par le Centre d’Astronomie de l’Université de Heidelberg, en collaboration avec l’Institut pour l’Astronomie Max Planck de Heidelberg, l’Institut Max Planck de la Physique Extraterrestre de Garching, l’Institut d’Astronomie de l’Université Ruhr de Bochum, et l’Université des Sciences Appliquées de Mannheim.

 

Le Télescope Lucifer est une collaboration entre la communauté italienne astronomique (Institut National d’Astrophysique), l’Université d’Arizona, l’Université d’État d’Arizona, l’Université du Nord de l’Arizona, le LBT Beteiligungsgesellschaft d’Allemagne (Institut f?r Max-Planck d’Astronomie de Heidelberg, Zentrum für d’Astronomie de L’Université Heidelberg, Institut Astrophysikalisches de Potsdam, Institut f?r Max-Planck de la Physique Extraterrestre de Munich, et Institut f?r Max-Planck de Radioastronomie de Bonn) et l’Université d’État de l’Ohio et une Corporation de Recherches (Université d’État d’Ohio, Université Notre Dame, Université du Minnesota et l’Université de Virginie).


Informations supplémentaires techniques :

 

-            Lucifer est un acronyme pour : Large Binocular Telescope Near-Infrared Utility with Camera and Integral Field Unit for Extragalactic Research.


-            Les trois caméras interchangeables de Lucifer sont disponibles pour l’imagerie directe, la spectroscopie longue fente et la spectroscopie multi- objets. Deux d’entre elles sont optimisées pour les conditions d’observation limitées, une troisième caméra pour les cas de diffraction limitée sera utilisée après l’achèvement du système adaptatif du miroir secondaire du

télescope.


-            En utilisant une caméra de quatre méga-pixel Hawaii2, l’instrument couvre un champ relativement important de vision 4×4 minutes d’arc (environ 1/50e de la pleine lune sur le ciel).


-            Selon les exigences des observations, actuellement un ensemble de cinq filtres à large bande (z, J, H, K, Ks), 12 filtres moyens et à bande étroite, et trois grilles spectroscopiques différentes à haute résolution sont disponibles.


-            Une caractéristique particulière du télescope Lucifer comprend 10 masques fixes et jusqu’à 22 masques interchangeables qui peuvent être utilisés pour une spectroscopie multi-objets et de longues fentes (MOS). Cette technologie multiplex permet la spectroscopie d’environ deux dizaines d’objets simultanément et réduit les coûts par photons et le temps d’observation au télescope de façon spectaculaire. Tous les MOS découpés au laser sont stockés dans un chargeur séparé qui peuvent être remplacés par de nouveaux masques à des températures totalement cryogéniques en utilisant un cryostat externe et un verrouillage à vide pour l’instrument principal.  Ce travail peut être fait en quelques heures au cours d’un service normal d’entretien durant la journée et évite un cycle d’échauffement et de refroidissement qui peut durer plusieurs jours de tous les instruments de Lucifer préservant ainsi du précieux temps d’observation.


http://www.raidersnewsupdate.com/

 

Traduit par Oscar Blais

 

Sources Pleins Feux

 

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article