Les Etats-Unis déploient un second porte-avion, avec 60 avions à son bord, dans le Golfe Persique

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Voyez l'armada qui est en face de l'Iran. Comme, de toute façon, Obama n'a pas son mot à dire, c'est le Pentagone et l'OTAN qui prennent les décisions et comme ces organes sont infiltrés jusqu'aux trognons par les agents étoilés, la suite n'est pas difficile à deviner...

 

 

 

Les Etats-Unis déploient un second porte-avion,

 

 avec 60 avions à son bord, dans le Golfe Persique

 

 

 

 

Les Etats-Unis ont posté leur second porte-avion, l’USS Abraham Lincoln, dans le Golfe Persique et le nord de la mer d’Oman. L’annonce a été faite par le Pentagone le mardi 19 octobre, deux jours après que le vaisseau ait fait escale au port des quartiers généraux de la Cinquième Flotte à Manama, capitale du Bahreïn. La source de DEBKAfile note que c’est la première fois en deux ans que Washington a déployé deux porte-avions en même temps dans les eaux en face de l’Iran et de l’Afghanistan.

 

Il y a donc en ce moment en face de l’Iran l’USS Harry S. Truman, qui a quatre escadrons de chasseurs-bombardiers Hornet et Super Hornet plus un escadron 116 de première alerte, surveillance et commande, un Escadron 131 de guerre électronique, et deux autres escadrons de d’hélicoptères ainsi qu’un de transport.

 

L’arrivée de l’Abraham Lincoln a porté le nombre de chasseurs-bombardiers américains à proximité de l’Iran à 120.

 

Le porte-avion est accompagné du croiseur lance-missiles USS Cape St. George.

 

L’annonce du Pentagone a pris soin d’éviter de mentionner l’Iran : “Robert Gates, le secrétaire américain à la défense a approuvé la présence d’un second porte-avion… pour apporter un soutien renforcé aux troupes de la coalition en Afghanistan” et pour soutenir les opérations de sécurité maritime existantes”.

 

Mais l’importance de la présence de deux grandes forces de frappe américaines non loin des côtés de l’Iran n’a pas échappé à Téhéran, selon nos sources. Le mercredi 20 octobre, le Brig. Gen. Hussein Salami, commandant adjoint de la Garde Révolutionnaire Iranienne, déclara : “Les ennemis de l’Iran doivent connaître la ligne rouge de l’ordre islamique et ne pas la transgresser”.

 

Source : DEBKAfile, trad. NewsOfTomorrow.org

 

Sources SIGNES DES TEMPS

 

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article