Libye: divergences de vues entre Washington et Moscou

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Mais bien sûr. Et comment pourrait-il en être autrement ? Quand l'OTAN va débarquer, Sarkozy fera moins le fortiche. Parce que tout le problème est là. Si l'OTAN vient sur la Lybie, au coeur du Moyen-Orient, tout le secteur sera sous sa coupe. Big Brother pourra espionner tout ce qui se passe dans tous les pays, y compris en Palestine et en Israël. Etant donné que les Russes sont à quai en Syrie, il pourrait bien y avoir des "accrochages"...

 

 

 

 

Libye: divergences de vues

 

entre Washington et Moscou

 

 

 

Moscou et Washington affichent des positions différentes sur la façon de régler le conflit en Libye, a déclaré jeudi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

"Nos positions ne coïncident pas sur certains points, et c'est facile à comprendre. Conceptuellement, nous avons du mal à accepter l'idée d'intervention humanitaire. Or, on sait bien que c'est précisément cette idée qui a été développée et appliquée par les Etats-Unis durant de nombreuses années et sous les mandats de plusieurs administrations", a-t-il affirmé sur les ondes de la radio Echo de Moscou.

Depuis le 15 février, la Libye est le théâtre d'une insurrection populaire contre le régime de Mouammar Kadhafi. Le pays est divisé entre l'est, contrôlé par les insurgés, et l'ouest, toujours fidèle au régime.

 

Sources Ria Novosti

 

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article