Video - Maroc : Le Prince Moulay Hicham, cousin du roi, apporte son soutien aux manifestations

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 Le Prince Moulay Hiram apporte son soutien aux manifestations marocaines. Il a souvent critiqué publiquement le régime de son cousin le Roi Mohammed VI. A cause de cela et d'autres choses, il est surnommé le Prince Rebelle ou le Prince Rouge... un personnage haut en couleur...

 

Le 31 décembre, il disait que les révolutions arabes toucheraient aussi le Maroc.

 

 

 

  

 Maroc : le cousin du roi apporte son soutien

 

aux manifestations

 

 

 

 

Le prince Moulay Hicham El Alaoui, cousin du roi Mohammed VI, a appelé à la démocratisation du système et apporté son soutien aux milliers de Marocains qui défilent dimanche 20 février pour demander des réformes politiques.
 

 

"Personnellement, j'adhère à toute initiative qui appelle à la démocratisation de notre système politique, en prenant en compte la nécessité que cela soit fait de manière pacifiste et tolérante. En l'occurence, il semblerait que ce mouvement réunit toutes ces conditions et donc j'y adhère", a déclaré le prince au cours d'un entretien sur la chaîne d'information France 24.

 

Plusieurs milliers de Marocains manifestaient dimanche à Casablanca et Rabat à l'appel du mouvement du "20 février" lancé sur le réseau social Facebook, pour réclamer des réformes politiques et une limitation des pouvoirs du roi, premier mouvement de ce type dans le pays depuis le début des révoltes qui secouent le monde arabe.

 

"LES GENS VEULENT VOIR AUJOURD'HUI DES RÉFORMES POLITIQUES"

 

"Les gens veulent voir aujourd'hui un progrès, des réformes politiques, dans un contexte monarchique", a souligné le cousin du roi, surnommé le "prince rebelle", car il est volontiers critique vis-à-vis de la monarchie marocaine et du système politique dans ce pays. "Sur un plan juridique et constitutionnel, la monarchie est absolue, mais cela ne veut pas dire que le système politique est fermé ou totalitaire. C'est un système autoritaire souple", a estimé le prince, qui est chercheur à l'université de Stanford aux Etats-Unis.

 

Moulay Hicham El Alaoui a aussi souhaité, pour "pérenniser la monarchie", qu'il juge "légitime et culturellement ancrée", une évolution vers la monarchie constitutionnelle de type espagnole ou britannique. Le prince a rejeté tout rôle dans une éventuelle transition politique qu'il souhaite : "L'aiguillonnage oui, le pilotage cela ne me concerne pas".

 

Sources :Le Monde

 

---------------------------

 

Le Prince Moulay Hicham soutient le mouvement

  

du 20 février

 

 

Moulay Hicham est le fils du prince Moulay Abdellah, frère du roi Hassan II et de Lamia es-Solh, fille de Riyad es-Solh, premier des Premiers ministres libanais. Par sa mère, il est également le cousin germain d'Al-Walid bin Talal d'Arabie saoudite.

 

Il a fait ses études universitaires de master à l'Université de Princeton et de post-diplôme à l'Université de Stanford.

 

Il est communément surnommé le Prince rouge, en raison de son engagement pour une démocratisation du régime politique marocain, qui l'a conduit à critiquer publiquement, à plusieurs reprises, l'institution royale. Ses prises de position, publiées notamment dans Le Monde, Le Monde diplomatique ou Politique Internationale, lui ont assuré une certaine visibilité médiatique, tout en créant des tensions importantes dans sa relation avec Hassan II, puis avec son successeur, Mohammed VI alors que ce dernier, a tenté au début de son règne de rompre avec les pratiques de son père en menant une politique progressive de démocratisation.

 

Il est actuellement chercheur invité au Center on Democracy, Development, and the Rule of Law de l'Université de Stanford et appartient du Comité consultatif de l'Institut Freeman Spogli pour les études internationales. Il a fondé la Fondation Moulay Hicham pour la recherche en sciences sociales sur l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient.

 

Comme homme d'affaires, il a créé l'entreprise « Al Tayyar Energy » dans le domaine des énergies renouvelables.

 

Sources Biladi

 

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans REVOLUTION DES PEUPLES

Commenter cet article