Non à l’intervention des impérialistes en Libye !

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 

 

 

Non à l’intervention des impérialistes en Libye !

 

 

Elle ne vise pas à protéger la population, mais à stopper les processus révolutionnaires arabes et à recoloniser le pays !

 

Le soutien à l’insurrection libyenne contre Kadhafi, hier encore ami de Sarkozy, ne peut venir que des peuples arabes en lutte et de la mobilisation des prolétaires dans les pays impérialistes !

 

Le Conseil de sécurité de l’ONU a autorisé l’intervention impérialiste en Libye. Officiellement, il s’agit de protéger les civils et les insurgés. Mais l’attitude des impérialistes vis-à-vis des autres soulèvements des peuples arabes montre que ce n’est pas le vrai motif : ils ont soutenu Ben Ali et Moubarak jusqu’au bout,  cautionnent la répression sanglante des travailleurs du Bahreïn et n’ont pas soutenu l’insurrection libyenne pendant des semaines, au moment où elle était la plus forte, menaçant de faire tomber Kadhafi et de développer ses potentialités révolutionnaires.

 

Leur vrai but est de contenir les révolutions arabes et de les mener dans l’impasse de la prétendue « transition démocratique ». Ils veulent contrôler la Libye car sa position géo-stratégique est centrale dans la région. Après s’être réclamé de l’anti-impérialisme dans les années qui avaient suvi sa prise de pouvoir 1969, en profitant de la manne pétrolière, Kadhafi avait accepté depuis des années d’ouvrir en partie le pays et de collaborer avec les impérialistes, signant des contrats et les aidant à contrer l’immigration africaine. Les impérialistes n’avaient dès lors nullement l’intention de s’en débarrasser, mais l’ont réintégré dans la « communauté internationale ». Ils misaient sur l’évolution de Kadhafi dans le sens de leurs intérêts, mais ils préfèrent quelqu’un de plus malléable et veulent briser les acquis de l’indépendance. Sarkozy et les autres impérialistes ont fini par soutenir l’insurrection après avoir trouvé de prétendus « dirigeants » auto-proclamés qui leur prêtent allégeance (souvent ex-dignitaires du régime, officiers rebelles et chefs de tribus voulant une plus grande part du pétrole). Or Kadhafi était en train de reconquérir le pays, ce qui aurait comme conséquence l’arrêt de l’ouverture aux principaux impérialistes, notamment à la France : il avait menacé de les remplacer par la Russie et la Chine. C’est aussi une question de crédibilité si les impérialistes veulent que les peuples arabes croient à leurs promesses démocratiques. À moins que ce soit leur ultime pression pour que Kadhafi accepte de négocier (il a accepté un cessez-le-feu dès le 18/03).

 

Les révolutionnaires doivent donc se battre contre l’intervention impérialiste. Loin d’aider au développement du combat pour la démocratie et de la conscience de classe des insurgés, elle ne peut que renforcer les prétendus dirigeants pro-impérialistes de l’insurrection. Si la victoire contre Kadhafi était due aux impérialistes, les insurgés en seraient dépossédés et devraient subir le néo-colonialisme direct comme en Irak et en Afghanistan. Pour gagner, il leur faut s’organiser politiquement et développer un programme révolutionnaire le plus avancé possible, seul capable de soulever tout le peuple contre la dictature. Seuls les peuples arabes en révolution et les travailleurs des pays impérialistes peuvent soutenir les insurgés, y compris en leur fournissant de l’argent et des armes.

 

Il faut dénoncer les députés du PG, dont Mélenchon, qui ont voté la résolution du Parlement européen pour l’intervention militaire de l’ONU — tout comme les députés du Bloc de gauche portugais soit-disant « anticapitaliste », alors que le PC portugais a voté contre. Voilà où mènent le réformisme et le soutien aux institutions du capitalisme ! Raison de plus pour que le NPA refuse de s’acoquiner avec le PG. Notre parti doit affirmer fièrement l’identité révolutionnaire et anti-impérialiste, appeler à la mobilisation des travailleurs et des jeunes et briser l’union nationale autour du va-t-en guerre Sarkozy, du PS et des réformistes :

 

Non à l’intervention des impérialistes en Libye !

 

Vive l’insurrection du peuple libyen contre le dictateur Kadhafi !

 

À bas les pro-impérialistes qui se prétendent dirigeants de l’insurrection !

 

Pour gagner contre Kadhafi tout en restant indépendant, le peuple libyen doit combattre contre l’impérialisme, pour sa défaite, et il ne peut compter que sur le soutien des peuples arabes et des travailleurs du monde, sur son auto-organisation, sur l’approfondissement de sa lutte révolutionnaire.

 

http://tendanceclaire.npa.free.fr/article.php?id=221


Sources Bellaciao

 

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans REVOLUTION DES PEUPLES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article