Nucléaire : Netanyahou remet en question la construction d'une centrale

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Netanyahou serait-il en train de "grandir" ? Ou plutôt, serait-il en train de devenir "intelligent" ? Est-ce que le "grain de sénevé" situé dans son cerveau -comme dans celui de tous les humains-, serait en train de se développer tardivement ? Mieux vaut tard que jamais, dit le proverbe. Car effectivement, voilà que la catastrophe nucléaire du Japon à la suite du séisme, le fait réfléchir... alors que des "protagonistes" voudraient construire une centrale dans le Neguev. Il dit qu'il n'a pas envie d'accepter une telle entreprise parce que "l'expérience tragique qui bouleverse le Japon en raison de la catastrophe qui a touché la centrale de Fukushima l'a refroidi." Et il a bien raison car ce qui se passe au Japon va bientôt se produire dans tous les pays du monde. Israël ne sera pas épargné comme toute la région du Moyen-Orient. On peut même dire que là-bas, il se prépare un gros coup. Rien qu'aujourd'hui, la Turquie a subi 12 séismes, voir sur le RSOE à "Earthquakes". C'est sans compter qu'il y a une ligne de faille qui longe Israël à l'Est du Sud au Nord. Voyez où elle est située, j'ai fait une capture d'écran, regardez la ligne rouge...

 

carte 18 mars Israel

 

 Or, cette ligne est très active... si vous remontez, vous la retrouvez en Turquie qui est très secouée en ce moment... je vous montre... on remonte...

 

Carte interactive

 SOURCES

 

 

Vous pouvez aller sur le site et suivre la ligne rouge vous-mêmes avec les flèches pour vous rendre compte. A un moment donné vous tombez là...

 

Carte interactive

 

SOURCES

  

 

 

   

Et si on la suit dans sa descente, elle passe en Irak et en Iran. Or, cette ligne est en train de bouger car le magma remonte vers la croûte terrestre. Il vient d'y avoir voilà quelques minutes encore un séisme en Turquie situe au passage de cette fracture, voyez...

 

carte 18 mars Turquie Cercle

 

Le séisme était situé à 10 km de profondeur. Il y en a eu un autre précédemment à 5 km. Ce qui est très peu. Voyez la carte ICI. Le fait que la Turquie subisse plus de dix séismes par jour est révélateur de ce qui se prépare. La Grèce d'ailleurs suit le même chemin.

 

Donc que Netanyahou soit refroidi, on le comprend et il a raison. Cependant, le nucléariste Jephté Ron, directeur de la Cie d'électricité, estime le contraire. "Nous ne devons pas prendre de décisions précipitées en raison de ce qui s'est passé au Japon", dit-il. Le problème de ceux qui prônent le nucléaire, c'est qu'ils n'anticipent pas les évènements parce qu'ils ignorent les cycles destructeurs de la Terre. Pourtant, le passé devrait leur servir de leçon s'ils étaient intelligents. Jephté Ron veut construire la centrale dans le nord du Neguev à Shivta. Or, cette cité fut ravagée par un séisme au VIe siècle ce qui entraîna son abandon par la grande civilisation des Nabatéens qui l'avait créée. 

 

Avec ce qui se prépare, et la ligne de fracture qui tremble dans tous les sens, ce n'est certainement pas une bonne idée de construire une centrale à cet endroit. Il vaudrait mieux plutôt démanteler aussi Dimona en tenant compte justement de Fukuyama.

 

Voir tous les articles sur le nucléaire sur Apocalypse.

 

 

 

 

 

 

 

Nucléaire : Netanyahou refroidi par la crise japonaise

 

 

 

«Il faudrait vraiment des arguments de taille pour que j’accepte une telle entreprise», a expliqué Benyamin Netanyahou lors d’un entretien à la chaîne CNN, au sujet de l’éventuelle installation d’une centrale nucléaire destinée à la production d’électricité. Il a expliqué que l’idée lui avait paru tentante dans un premier temps, mais qu’Israël n’allait pas s’attacher dans les prochaines années à la fondation d’une centrale nucléaire dans le pays. Cet entretien sera diffusé dans la nuit de jeudi à vendredi. Il a expliqué: «Je dois dire qu’auparavant j’ai apprécié l’idée d’un tel projet bien plus qu’aujourd’hui.»

 

 

Il a avoué que l’expérience tragique qui bouleverse le Japon en raison de la catastrophe qui a touché la centrale de Kokoshima l’a refroidi. Il a donc parlé de sources d’énergie de remplacement: «Nous avons eu la chance de découvrir des gisements de gaz naturel. Je ne pense pas que nous nous investirons dans le développement de l’énergie nucléaire dans les prochaines années. Si aucune solution n’est trouvée contre les catastrophes, les leaders devront reconsidérer l’idée de l’élargissement de l’exploitation de l’énergie nucléaire

 

Cependant, son revirement ne fait pas l’unanimité. Le directeur de la Compagnie d’électricité, Jephté Ron, estime le contraire: «Une centrale nucléaire pourrait voir le jour dans le nord du Néguev dans les dix prochaines années. Les centrales de conception récente sont bien mieux sécurisées que les anciennes et que celles qui se trouvent au Japon, si j’ai bien compris. Ce serait une bonne décision que d’ouvrir une centrale. Un emplacement est déjà prévu: il s’agit de Shivta. Nous ne devons pas prendre de décisions précipitées en raison de ce qui s’est passé au Japon. Il nous faut continuer à nous documenter et à nous instruire, mais on devrait pouvoir inaugurer une centrale électrique nucléaire d’ici dix ans dans le nord du Néguev

 

Le site de Shivta avait déjà été considéré dans les années 60 comme propice à l’établissement d’une centrale nucléaire, mais le projet n’avait pas bougé depuis. Ce n’est que récemment, mais avant la catastrophe au Japon, que des travaux intensifs de recherche et d’organisation ont été entrepris. La reprise de cette idée a été lancée par le précédent ministre de l’Industrie et du Commerce, Benyamin Ben Eliézer, avant de passer entre les mains du ministre actuel des Infrastructures, Ouzi Landau. Netanyahou a parlé dans son entretien d’une autre question, celle de l’unification du Hamas et du Fatah: «A présent, ils parlent d’unité nationale avec le Hamas. Comment peut-on être favorable à la paix avec nous et en même temps à la paix avec le Hamas qui veut nous anéantir? Vous vous imagineriez un accord de paix avec Al-Qaïda? Certainement pas!»

 

Sources Israel 7

 

Posté par Adriana Evangelizt

 

Publié dans LES HOMMES DE LA BÊTE

Commenter cet article

David 19/03/2011 23:57



Nono, le sioniste... qu'est-ce que ça peut te foutre ?



Nono 19/03/2011 00:02






Ah? Mais c'est pas la faute des juifs tout ça encore. Enfin des sionistes plutôt? Non, mais ça fait bizarre de parler du tremblement de
terre du Japon en commençant par la connerie des sionistes. En France aussi on a des députés incapables de garer leurs voitures mais qui gèrent le nucléaire en nous racontant tout et son
contraire d'un jour sur l'autre. On pourrait aussi se taper dessus au lieu de s'en prendre directement au juif. Ou au sioniste.