Oussama Ben Laden identifié grâce à son ADN + Video de la "possible" maison de Ben Laden

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Et voilà, le tour est joué. Ben Laden serait identifié grâce à son ADN. Comme dit ICI, la suite n'était pas difficile à imaginer. C'est ce qui s'appelle de la "grande esbrouffe". Ni vu, ni connu. Au propre, comme au figuré. De tout ce qu'ils avancent, il n'y a aucune preuve. Aucun cadavre. Aucune photo. Rien. Le vide le plus complet. C'est à mourir de rire tellement ils sont pitoyables. Mais il est clair et net qu'il y aura des fuites bientôt. Notamment du Pakistan bien évidemment. La première question à se poser est à qui appartenait cette villa dont le toit était bardé d'antennes satellites et entourée d'un mur d'enceinte de 4 à 6 m de haut, truffé de caméra, de cables électriques et de fils barbelés. Un policier pakistanais qui a voulu garder l'anonymat ne s'est pas gêné pour dire ce qu'il pensait : "Ben Laden ici ? Je n'y crois pas un instant, personne n'y croit. On nous a appelés à trois heures du matin, l'opération était terminée depuis deux heures, on ne sait pas ce qui s'est passé. C'est de la comédie !"

 

Quand on regarde la video ci-dessous qui montre l'intérieur de la maison où se serait déroulé l'assassinat, il y a au moins deux choses qui frappent l'oeil. Je l'ai bien sondé. Et j'ai eu quelques flashes. D'abord, au début, voyez le sang sur le sol, il est bien rouge, preuve que c'est récent. Mais  presque à la fin, vous verrez le second grand lit qui ne possède pas de draps et tout un tas de coussins dessus. Et le sang séché au pied du lit, c'est du vieux sang. Signe que quelqu'un a été blessé ou tué, il y a fort longtemps.

 

Maintenant, si l'on s'attarde sur le lit et ses impressionnantes dimensions, on peut penser que Ben Laden a habité cette villa. Il était très grand, il mesurait 1.98m. Et que c'est bien là qu'il a été assassiné par Omar Sheikh en 2001. Qui peut nous dire que son cadavre n'avait pas été laissé là, en l'état ? Et que la CIA le savait. Les services de renseignements pakistanais aussi bien sûr. Si cette baraque était ultra-sécurisée, c'est pour que personne n'y entre. Les Américains ont monté ce coup pour récupérer le cadavre, ou du moins ce qu'il en restait. Ceci expliquerait pourquoi ils l'ont balancé à la mer.

 

 

 

Le fait qu'ils aient voulu le "tuer" ou le "récupérer" maintenant est un signal fort pour ceux qui se servaient de lui comme paravent. Il y a quelque chose de pas net entre la CIA et l'ISI pakistanais. Ils sont liés par toutes les saloperies qu'ils ont faites ensemble. Notamment avec Mohammed Atta et le 11 septembre. Or, c'est justement, la CIA qui a encore mené cette affaire. Tout est flou. Tout est glauque. Même l'histoire de l'ADN qui aurait été effectuée sur sa soeur morte il y a plusieurs années et dont le nom est un grand Mystère, comme tout le reste...

 

Oussama Ben Laden identifié grâce à son ADN

 

 

 

Selon plusieurs médias, c'est grâce à l'ADN de la sœur du leader d'Al-Qaïda, décédée il y a quelques années à Boston, que les autorités ont confirmé l'identité d'Oussama Ben Laden.

 

L'identité d'Oussama Ben Laden a pu être confirmée grâce à un test ADN ont affirmé lundi 2 mai plusieurs sources officielles américaines citées par les médias. Une correspondance a en effet pu être mise effectuée avec l'ADN d'une des sœurs du leader d'Al-Qaïda décédée il y a quelques années à Boston aux Etats-Unis. En effet, selon le Telegraph, lorsque cette sœur, dont le nom n'est pas révélé, est décédée, le FBI a fait assigner immédiatement son corps dans l'espoir d'identifier Oussama Ben Laden lors de son arrestation.

 

Reconnaissance faciale

 

Son cerveau, des tissus et du sang ont été utilisés pour dresser un profil ADN, a affirmé ABC News. C'est grâce à ces éléments que l'homme tué d'une balle dans la tête et la poitrine lundi 2 mai près d'Islamabad par des soldats américains a pu être identifié comme étant Oussama Ben Laden.

 

Par ailleurs, selon un responsable de la sécurité nationale qui s'exprimait sur CNN, plusieurs méthodes ont été mises en œuvre pour confirmer l'identification et notamment des exercices de reconnaissance faciale.

 

Sources Nouvel Obs

 

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article