Pour Poutine, l'attentat n'est pas lié à la Tchétchénie

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 Ah... voilà qui fait plaisir. Parce que hier, ça commençait à partir sur la piste caucasienne. La "piste caucasienne" en Russie, c'est comme "Al Qaïda" en Occident. La même marionnette que l'on agite pour camoufler autre chose. Nous supposons que Vladimir Poutine ne dort pas. Selon les 'rumeurs', il serait question d'un homme corpulent de type "européen".  La Russie est dans le collimateur à cause de ses positions géo-politiques. Le gouvernement secret, qui agit par-dessus tous les états du monde, règle ses comptes. Il ya d'ailleurs une "rumeur" qui circule, dont le sujet sera développé sur un autre blog dans quelques instants, qui pourrait laisser croire que les services secrets russes, le GRU, a découvert quelque chose de hautement explosif sur un complot américain. L'attentat, y serait-il lié ? Affaire à suivre...

 

 

 

Moscou : l’attentat n’est pas lié à la Tchétchénie,

 

selon Poutine

 

 

Le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, assiste à un service religieux en mémoire des vicitmes de l'attentat de l'aéroport de Domodedovo, à Moscou, le 26 janvier 2011. REUTERS/Alexsey Druginyn/RIA Novosti/Pool

 

 

 

Le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, a déclaré ce mercredi que l’attentat suicide qui a fait 35 morts et plus de cent blessés lundi à l’aéroport Domodedovo de Moscou n’était probablement pas lié à la situation en Tchétchénie.

 

 

« Cet acte terroriste, selon nos premières informations, n’a aucun lien avec la République de Tchétchénie », a-t-il confié à des journalistes, sans autre précision.

 

 

L’attentat, dont le mode opératoire rappelle celui des insurgés islamistes du Nord-Caucase russe à majorité musulmane, n’a pas été revendiqué.

 

 

Les propos de Vladimir Poutine laisseraient à penser que ses auteurs pourraient provenir d’une autre république caucasienne que la Tchétchénie, comme l’Ingouchie ou le Daghestan.

 

Sources Ouest France

 

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LES HOMMES DE LA BÊTE

Commenter cet article