Sarkozy : La France prendra ses responsabilités sur la RECONNAISSANCE de l'Etat Palestinien

Publié le par Adriana EVANGELIZT

J'avais commencé cet article avant que Sarkozy ne rencontre Netanyahou...

 

----------------------

 

Alea jacta est ! Je ne traduirai pas pour ceux qui ignorent cette expression, je les laisse chercher sur Google. Mais, le fait est que cela est. Il a dit exactement : "La France prendra ses responsabilités SUR LA QUESTION CENTRALE DE LA RECONNAISSANCE DE L'ETAT PALESTINIEN." Louons sa grande témérité. Louons son courage à vouloir faire de la France le pays qui "serait" capable d'atteindre cet objectif.

 

J'ai fait un rêve, disait le grand Martin Luther King. Et il terminait ce beau discours avec les mots de notre Prophète martyr Isaïe qui rêvait aussi, en son temps : "Je fais un rêve, qu'un jour, chaque vallée s'élèvera, chaque colline et montagne sera aplanie, les endroits rugueux seront lissés et les endroits tortueux seront rendus droits, et la gloire du Seigneur sera révélée, et tous les êtres humains la verront ensemble." (Isaïe 40 : 4, 5)

 

Malheureusement, nous vivons dans un monde où, au sommet, se meuvent dans l'Ombre les briseurs de rêve. Ils ne font pas de bruit. Ils observent cette pauvre Humanité au-dessous d'eux. Pour elle, ils ont des tas de projets. Et ils ont aussi un rêve qui sera le cauchemar de tous les êtres humains de cette planète. S'il aboutit. Attention, rien n'est fait. Moi, je n'ai plus de rêve. J'ai la Foi. La Vraie. Celle qui déplace les montagnes. Celle qui fait que tout peut être possible. Et je ne suis pas la seule. Je fais partie d'un Grand Cercle qui bientôt va se refermer et brisera celui des casseurs de songes. Tout vient à point à qui sait attendre. Et ce n'est ni un rêve, ni un mirage, et encore moins un miracle. Mais seulement la Connaissance de la Force prodigieuse qui nous habite.

 

Les hommes qui nous gouvernent, hélas, ne connaissent rien aux rouages des forces cachées. Ils ne possèdent pas les arcanes de l'alphabet politique dont je vous parlais hier. Ils ne sont que les jouets de puissances qui les dépassent. Dont ils ne connaissent même pas l'existence. Ils ne savent pas percer le Mystère des ténèbres qui les environnent. Parce qu'ils sont incultes, naïfs, crédules. Et qu'ils portent des oeillères. Ils ne sont pas en connexion avec les réalités invisibles -parce que cachées- qui dirigent ce monde où nous n'avons rien inventé. Car il existait bien avant nous-mêmes. Nous n'avons rien inventé. Bien au contraire, nous avons régressé par rapport à nos grands Ancêtres qui, eux, connaissaient parfaitement les liens qui unissent la Terre au Cosmos. Les monuments qu'ils nous ont légués le prouvent. Tout comme ils n'ignoraient point l'existence des "sociétés secrètes", blanches ou noires, qui présidaient dans l'Ombre aux destinées humaines.

 

Or, les gens comme Sarkozy arrivent au pouvoir sans rien savoir de ces rouages secrets. Ils n'ont aucune instruction en la matière. Comme ils n'en ont aucune dans mille autres domaines. Voilà pourquoi ils prennent des "conseillers" que j'appellerai plutôt des "conseilleurs". Seulement, ces "conseilleurs" sont rarement neutres. Ils oeuvrent souvent pour des entités ou des individus dont ils sont chargés de promouvoir les "programmes" qui sont contraires aux fondements de notre République et qui trahissent les trois piliers : Liberté, Egalité, Fraternité.

 

Et les lois qui sont votées reflètent complètement cette tendance. Les lois sur l'immigration, le voile, tout ce qui touche à l'Islam ou au racisme, par exemple. Si vous vous penchez sur les présidents de droite avant Chirac, vous constaterez que ces sujets n'étaient pas leur principale préoccupation. Tous ceux qui suivent la politique avec un oeil attentif et decillé savent très bien que Sarkozy est parvenu au pouvoir grâce au sionisme israélien. Je précise car il y a deux formes de "sionisme", si on peut appeler cela "sionisme", d'ailleurs. J'y reviendrai plus tard. Or, quand un homme est élu, la première chose qu'il faut pour remercier ses "soutiens", c'est de placer à des postes importants des hommes leur appartenant dans l'idée. On en a le cas très précis avec Arno Klarsfeld qui n'a rien à faire dans notre gouvernement alors qu'il possède une autre nationalité. Ce qui n'avait pas échappé à certaines personnes qui avait demandé l'annulation de cette démarche. Ceci n'a pas fait la une des journaux mais le fait est là.

 

Alors Sarkozy nous l'entendons répéter -comme un perroquet- qu'il désire un Nouvel Ordre Mondial, ce qui prouve qu'il s'inscrit totalement dans ce projet. Malheureusement, sans en connaître les tenants et les aboutissants. On voit, par là aussi d'ailleurs, qu'il est complètement inculte sur le sionisme dont la carte ne comporte point d'Etat de Palestine. Mais l'Ordre Noir qui tire les ficelles derrière Obama n'en veut pas non plus. Et j'ajouterai, qu'en plus, ils veulent la destruction de tous les juifs, et de l'Etat d'Israël communautaire tel qu'il est actuellement. J'en  ai déjà parlé mais j'expliciterai mieux dans un article détaillé que j'ai presque fini. D'ailleurs, si vous observez bien les évènements des derniers mois, des décisions ont été prises par le "gouvernement secret d'Obama" qui vont à l'encontre de celles du régime sioniste régnant en Israël. Notamment, l'éjection de Moubarak, pourtant soutenu par les services secrets, l'armée, et les dirigeants israéliens. Mais il y a mille autres indices qui vont dans ce sens et prouvent que ceux qui tirent vraiment les ficelles du Nouvel Ordre Mondial ne sont ni sionistes ni juifs même s'ils portent des noms "juifs".

 

Donc, notre pauvre Sarkozy prône la Reconnaissance de l'Etat Palestinien sans savoir que DEUX KLANS ADVERSES AU SOMMET DE LA PYRAMIDE n'en veulent pas. Il veut damer le pion à Obama qui, lui, sait très bien pourquoi il tergiverse. Ses "souffleurs" lui ont recommandé de faire le gros dos car la tactique qu'ils ont adopté pour "contraindre" les dirigeants israéliens est beaucoup plus vicieuse. L'attaque ne sera pas frontale, elle va être "stratégique", pour les acculer et les bloquer. Les révolutions arabes font partie du Plan.

 

Mais tout ceci échappe à Sarkozy, il fonce tête baissée sans voir venir l'orage. Attention, nous sommes totalement POUR un Etat Palestinien, mais nous savons que les principaux protagonistes n'en veulent pas. Ce qui va entraîner tout un tas de désagréments pour la France et les Français. Et d'ailleurs Sarkozy ne sera pas épargné non plus. Vous n'avez qu'à lire Sarkozy ex-ami d'Israël ou Sarkozy-Netanyahou : les "frères" devenus ennemis, pour voir de quoi il retourne et à qui vont aller les voix des sionistes et des pro-israéliens. A Marine le Pen qui fait tout pour les mettre dans son giron.

 

Cependant, hormis les sanctions de vote pour Sarkozy qui ne sont qu'un aspect minime de l'affaire,  il y a d'autres dangers bien plus graves qui nous menacent. Parce que là, nous allons être dans le collimateur de toutes "les instances". Ben Laden était déjà mort, nous le savons, lorsque d'autres parlaient à sa place pour nous lancer des avertissements. Sarkozy ne s'en est pas réjoui car il connaît le fond du pot-aux-roses sur la question. Il a bien spécifié : La France salue une "victoire" mais pas la fin d'Al Qaïda. Il va donc falloir s'attendre à des actions contre nos ressortissants à l'étranger mais également chez nous. Et des attentats sont à prévoir, sous le chapeau Al Qaïda, car les élites de l'Ordre Noir sont en train de mener une course contre la montre. La phase destructrice de notre planète va sérieusement commencer bientôt, et ils le savent. Ceci vous donne aussi une idée du pourquoi Obama ne peut pas être l'ami de Sarkozy. Même si l'on peut penser que la "mort fictive" de Ben Laden les arrange à tous les deux pour mettre un terme au chantage utilisé par l'autre Klan. Vous pensez bien que Brzezinski sait bien depuis belle lurette que l'homme est trépassé.

 

Il se met en place un jeu stratégique où les architectes du Nouvel Ordre Mondial vont mettre les bouchées doubles pour que leur Plan prenne forme. Et tous ceux qui entraveront leur marche en avant, seront contrés ou éliminés sans faire de détail.

 

 

Sarkozy suggère la reconnaissance

 

de l'Etat palestinien à l'automne

 

 

 

La France "prendra ses responsabilité" sur la question de reconnaissance de l'Etat palestinien, a indiqué le président français Nicolas Sarkozy dans une interview exclusive réalisé avec l'hebdomadaire français L'Express, laissant entendre qu'une telle reconnaissance de la partie française pourrait intervenir à l'automne.

 

Si le processus de paix palestino-israélien reste dans l'impasse en septembre, date où l'Assemblée générale de l'ONU aura lieu à New York, "la France prendra ses responsabilités sur la question centrale de la reconnaissance de l'Etat palestinien", a indiqué le président Sarkozy dans l'interview à paraître mercredi.

 

"Depuis 20 ans, on connaît les paramètres de la paix et on n'a guère avancé. L'idée qu'on a le temps est une idée dangereuse. Il faut conclure", a-t-il souligné.

 

Selon le chef de l'Etat français, "c'était une erreur de mettre la fin de la colonisation comme préalable à la discussion entre Israël et la Palestine".

 

"La France est sans ambiguïté contre la colonisation, mais cela n'a pas de sens de mettre son arrêt comme préalable à toute discussion", a-t-il poursuivi.

 

"La France veut que le processus de paix soit relancé avant le rendez-vous difficile de septembre à l'ONU".

 

Côté israélien, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou sera reçu cette semaine par le président français à l'Elysée. "Je vais parler cette semaine à Benjamin Netanyahou. Il doit, selon moi, dire plus clairement que les Palestiniens ont droit à leur État et agir en conséquence", a fait savoir M. Sarkozy.

 

"Il n'y aura pas de sécurité pour Israël sans un Etat palestinien viable, démocratique et moderne", a-t-il réitéré.

 

Sources CRI

 

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article