Selon Medvedev, une opération terrestre en Lybie signifierait une guerre

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Voyez le rôle de la France. Sarkozy veut se payer Kadhafi ! "Paris propose une intervention militaire, notamment DES FRAPPES CIBLEES SUR LES TERRITOIRES CONTRÔLES PAR LE COLONEL KADHAFI." Seulement, ce n'est pas lui qui va se salir les mains, on s'en doute. Maintenant, il copie sur les Américains, il joue les va-t-en-guerre. L'expression "frappes ciblées" est significative. On connait le résultat de ces "frappes", elles tuent plus de civils que de despotes. C'est formidable !

 

 

 

 

 

 

 

Libye: une opération terrestre signifierait une guerre

 

 (Medvedev)

 

 

Si le Conseil de sécurité de l'Onu approuvait une opération terrestre en Libye, cela marquerait le début d'une guerre, et c'est la raison pour laquelle l'adoption d'une résolution sur cette question implique une profonde réflexion, a estimé mercredi le président russe Dmitri Medvedev.

"Le projet de résolution devrait autoriser une opération terrestre. Mais on comprend bien ce que signifie une opération terrestre. Une opération terrestre signifie en fait le début d'une guerre, encore qu'il ne s'agisse plus d'une guerre civile, mais d'une guerre avec la participation d'un contingent international. Toutes ces questions soumises au Conseil de sécurité sont très sérieuses et compliquées", a indiqué le chef de l'Etat lors d'une conférence de presse à Moscou.

Et de souligner que la Russie ne voudrait en aucun cas d'escalade de violence.

Le projet de résolution du Conseil de sécurité discuté à New York comporte une partie proposée par le Liban au nom de la Ligue arabe et appelant à une zone d'exclusion aérienne pour protéger les civils. Une autre partie, rédigée par la France et la Grande-Bretagne, appelle à des sanctions renforcées contre le régime Kadhafi.

Par ailleurs,  

 

 


Les manifestations contre Mouammar Kadhafi, au pouvoir depuis 42 ans, se poursuivent en Libye depuis la mi-février et sont violemment réprimées par l'armée et des mercenaires étrangers. Les ONG internationales parlent de milliers de victimes.

 

Sources Ria Novosti

 

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article