Video : Strauss-Kahn pourrait plaider l'acte sexuel consenti + Analyse

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 Strauss-Kahn pourrait plaider l'acte sexuel consenti. Cela revient donc à ce qu'a suggéré le New-Washington Post ICI. Attendons de voir si ses avocats vont adopter cette posture. Franchement, elle est ridicule. Pourquoi ? Parce qu'en premier, il a nié les faits. Et maintenant, il affirmerait qu'il y a bien eu acte sexuel. Il y a quand même quelque chose qui m'a accrochée -voire choquée- depuis le départ, dans cette histoire, et dont personne n'a parlé. Une question que personne ne s'est posé. Comme quoi le sexe est vraiment tabou, comme je l'expliquais ICI. J'en parlerai en dernier.

 

L'autre chose qui mérite attention. La victime dit qu'elle ne connaissait pas Strauss-Kahn tout comme elle ignorait qu'il était directeur du FMI. Elle ignorait donc qui était l'homme dans la suite. Il est clair et net que dans la masse des petites gens, des ouvriers ou personnes qui ne s'intéressent pas aux affaires du monde, le FMI et Strauss-Kahn, c'est du chinois. Cependant, certains affirment qu'elle savait qu'un personnage très important était dans la suite 2806. Une femme de ménage, interrogée par le Figaro, explique qu'au quotidien, elle ne connait "ni le FMI, ni Strauss-Kahn" mais elle savait que l'hôte de cette suite était un VIP français. Comment le savait-elle ? "Parce que sa photo avait été, dans le local où nous nous changeons, affichée avant sa venue dans l'hôtel", explique-t-elle.

 

Il est tout à fait possible que, n'ayant jamais entendu parler du bonhomme, elle ne se soit pas attardée sur la photo. Extrapolons... Mais il est aussi tout à fait possible qu'elle ait pu faire des recherches sur le net, par exemple, et voir qui était l'homme. Et c'est là que les choses se corsent dans l'extrapolation. Elle voit tout son pedigree et bien entendu qu'il est juif mais SURTOUT sioniste. Et elle, elle est musulmane. Il serait d'ailleurs curieux de savoir pourquoi c'est elle qui devait s'occuper de cette chambre. Etait-ce un pur hasard ? Ou bien quelqu'un lui aurait-il dit : Occupe-toi de cette chambre ? Mystère... Mais une chose est sûre, SI elle savait qui il était... je dis bien SI... elle n'aurait certainement pas pu avoir "une relation sexuelle consentie" avec lui. Si j'étais son avocate à elle, c'est ce que je ferai jouer, quitte à créer la polémique. Car les bons avocats sont ceux qui s'attachent au "détail" qui ruine l'Adversaire.

 

Strauss-Kahn a deux avocats qui lui coûtent très cher -certes, il a les moyens- mais ils ne sont pas mâlins. Ils auraient dû dès le départ lui faire plaider "coupable". Il aurait pu y avoir "arrangement" avec la partie adverse. Tandis que là, ils sont en train de s'enterrer car l'accusation a toutes les preuves en main, y compris l'ADN. Les grands avocats vedettes font traîner les procès en longueur car ça leur rapporte des millions et leur client -qui banque- a juste le droit de la fermer. D'ailleurs, on l'a vu, lorsque Strauss-Kahn a voulu parler lors de l'audition, Brafman lui a intimé l'ordre de se taire.

 

Alors la chose qui m'a interloquée, quelque peu, au sujet de Strauss-Kahn, c'est qu'apparemment, selon les détails que l'on possède, il n'utilisait pas de préservatifs. C'est quand même très curieux...

 

 

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LES HOMMES DE LA BÊTE

Commenter cet article