Vodafone dit être forcé de relayer des messages pro-Moubarak

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 

 

Egypte : Vodafone dit être forcé de relayer

des messages pro-Moubarak

 

LONDRES - Le géant britannique de la téléphonie mobile Vodafone a déploré jeudi d'avoir été obligé de diffuser à ses abonnés en Egypte des messages officiels, sans qu'ils ne soient clairement attribués au gouvernement, et affirme s'en être plaint aux autorités.

 

Dans un communiqué publié à Londres, Vodafone a expliqué que les autorités égyptiennes faisaient usage, depuis le début des manifestations antigouvernementales, d'une loi contraignant les opérateurs de téléphonie mobile du pays (Vodafone, Mobinil et Etisalat) à relayer des messages officiels à destination de la population, sous forme de SMS.

 

Le groupe, qui n'a pas donné le détail des messages concernés, a assuré qu'il n'avait aucun contrôle sur leur contenu, et qu'il s'était plaint auprès des autorités qu'ils ne soient pas attribués clairement au gouvernement. Il a qualifié cette situation d'"inacceptable".

 

D'après des journalistes de l'AFP en Egypte, un de ces SMS diffusés par les opérateurs à la demande des autorités disait : "Les forces armées veillent à votre sécurité et n'auront pas recours à la violence contre ce grand peuple".

 

Un autre exhortait "chaque mère, père, soeur et frère, et tout citoyen honorable" à "protéger le pays".

 

"A la jeunesse d'Egypte : méfiez vous des rumeurs, écoutez la voix de la raison, l'Egypte est au-dessus de tout, préservez-là", assurait un troisième.

 

Les opérateurs mobiles en Egypte, dont Vodafone Egypt, ont également été contraints à plusieurs reprises de suspendre leurs services dans certaines zones à la demande des autorités. Celles-ci ont aussi coupé pendant cinq jours l'accès à internet dans tout le pays, dans l'espoir d'entraver le mouvement de protestation sans précédent contre le président Hosni Moubarak.

 

SourcesRomandie

 

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans REVOLUTION DES PEUPLES

Commenter cet article