Woerth: Légion d'honneur au comptable ayant certifié sa campagne municipale

Publié le par Adriana EVANGELIZT

La légion d'honneur justement, on en parlait ICI, ils vont bientôt la donner aux assassins. Déjà, dire la Vérité est très mal vu. Il vaut mieux dire des mensonges, ça mène au pinacle. On le voit avec Edwy Plennel et Jean-François Khan qui se font littéralement lyncher par les medias aux ordres et les politiques de tout bord parce qu'ils révèlent des faits authentiques. Voilà, nous en sommes à "tu me rends service et t'aura la légion d'Honneur." Faut-il rappeler que cette distinction, à l'origine, récompensait 'les mérites éminents militaires ou civils RENDUS A LA NATION'. Voyons... pour quels mérites éminents rendus à la Nation, le comptable qui a certifié les comptes de campagne de Woerth, a-t-il été décoré de l'insigne honneur ? On le cite mais on pourrait en citer des centaines qui n'ont rendu aucun service à la Nation. Mais les êtres qui se battent pour la Justice et la Vérité, eux, sont vilipendés, mis au ban, et crucifiés comme Yeshoua en son temps...

 

Quand un monde en est rendu à congratuler les criminels et à assassiner les Justes, on peut dire avec certitude qu'il y a péril en la demeure. Si Hitler est mort, son idéologie et ses pratiques ont bien survécu.

 

 

 

 

Woerth: Légion d'honneur au comptable

 

ayant certifié sa campagne municipale

 

 

 

 

Le ministre du Travail Eric Woerth a attribué il y a deux ans la Légion d'honneur au comptable ayant certifié ses comptes de campagne aux dernières élections municipales, indique vendredi le site d'information Mediapart, qui dénonce un "conflit d'intérêt".

 

Contacté par l'AFP, l'entourage du ministre a répondu qu'il "ne souhaite pas apporter de commentaire à une énième provocation sans fondement, utilisant toujours les ressorts de la calomnie".

 

Le 13 juillet 2008, Bernard Godet, un expert-comptable qui avait certifié deux mois plus tôt les comptes de campagne municipale d'Eric Woerth à Chantilly (Oise), dont ce dernier est maire, a été nommé officier de la Légion d'honneur sur le contingent de M. Woerth, alors ministre du budget, selon Mediapart.

 

"M. Godet Bernard, expert-comptable, commissaire aux comptes, directeur d'un cabinet d'expertise comptable, 35 ans d'activités professionnelles et de services militaires" a été nommé au grade de chevalier de la Légion d'honneur, en vertu d'un décret du 11 juillet 2008 publié au Journal Officiel du 13 juillet et consulté vendredi par l'AFP.

 

"Plus gênant", selon Mediapart, le même comptable a l'année suivante certifié les comptes 2008 du micro-parti local du ministre, l'"Association de soutien à l'action d'Eric Woerth". "Avait-il l'absolue liberté de dénoncer d'éventuelles tricheries?", interroge le site d'information.

 

La Légion d'honneur accordée au comptable "exhale le conflit d'intérêts", considère Mediapart, en invoquant notamment le code de déontologie des commissaires aux comptes, selon lequel ces derniers doivent "éviter de se placer dans une situation qui compromettrait (leur) indépendance à l'égard de la personne ou de l'entité dont il est appelé à certifier les comptes".

 

M. Woerth a déjà été mis en cause pour avoir remis en 2008 la Légion d'honneur à Patrice de Maistre, gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt, alors que ce dernier était l'employeur de son épouse.

 

Cet épisode est l'un des volets de l'enquête sur les soupçons de conflit d'intérêts entre le ministre, qui était aussi à l'époque trésorier de l'UMP, et la milliardaire, une affaire révélée par le site Mediapart à partir d'écoutes clandestines au domicile de Mme Bettencourt.

 

Sources AFP

 

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LES HOMMES DE LA BÊTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article