Selon Poutine, les Etats-Unis sont les "parasites" de l’économie mondiale

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 

 

 

Selon Poutine, les Etats-Unis sont les "parasites"

 

 de l’économie mondiale

 

 

par Maria Tsvetkova

 

 

 

1er août 2011 (Reuters) - Le premier ministre Vladimir Poutine a accusé les Etats-Unis lundi de vivre au dessus de leurs moyens "comme un parasite" de l’économie mondialisée et a dit que la prédominance du dollar était une menace pour les marchés financiers.

 

"Ils vivent au dessus de leurs moyens et reportent une partie de leur problèmes sur l’économie mondiale" a dit Poutine aux jeunes du groupe Nashi pro-Kremlin lors d’une visite à leur camp d’été au bord d’un lac à quelque cinq heures de route au nord de Moscou.

 

"Ils vivent comme des parasites sur le dos de l’économie mondiale grâce au monopole du dollar", a dit Poutine à des jeunes Russes pleins d’admiration pour lui, pendant une réunion en plein air qui ressemblait à un début de campagne pour les élections parlementaires et présidentielles.

 

Le président Barack Obama a annoncé plus tôt un accord de dernière minute pour réduire la dette étasunienne d’environ 2 400 milliards de dollars en dix ans, éviter une faillite épouvantable et écarter le risque que la note AAA de l’indice de solvabilité du pays ne soit dégradée.

 

L’accord a d’abord rassuré les marchés et a fait remonter les actions russes à leur valeur d’il y a trois mois mais l’inquiétude demeure que la note ne soit dégradée.

 

"Dieu merci", a dit Poutine "ils ont eu assez de sens commun et de sens des responsabilités pour prendre la bonne décision."

 

Mais Poutine qui a souvent critiqué la politique des Etats-Unis sur le marché des devises a fait remarquer que les Russes détenaient beaucoup de titres et de bonds du trésor étasuniens.

 

"S’il y a là-bas (aux Etats-Unis) des dysfonctionnements systémiques, cela affectera tout le monde" a dit Poutine aux jeunes Russes.

 

" Une part importante des réserves de pays comme la Russie et la Chine est constituée de garanties étasuniennes.... Il devrait y avoir d’autres monnaies de réserve".

 

Les liens de la Russie avec les Etats-Unis se sont dégradés durant la présidence de Poutine mais se sont notablement réchauffés depuis que son protégé et successeur le président Dimitri Medvedev a répondu favorablement au souhait exprimé par le président Obama de "réinstaurer" des relations bilatérales.

 

Maria Tsvetkova

 

Source : http://www.informationclearinghouse.info/article28718.htm

 

Traduction : Dominique Muselet pour LGS

 

Sources Le Grand Soir

 

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article

toto 16/08/2011 11:47



http://www.cyberpresse.ca/sciences/medecine/200904/02/01-842882-un-composant-de-la-marijuana-actif-contre-les-tumeurs-du-cerveau.php


 


 







Agence France-Presse
Washington






Le tetrahydrocanabinol (THC), le principal composant actif de la marijuana, pourrait avoir un effet sur la réduction voire la destruction de cellules cancéreuses de tumeurs, notamment du
cerveau, chez la souris mais aussi chez l'homme, selon une recherche de l'Université Complutense de Madrid publiée jeudi.




Cette recherche clinique est parue dans le Journal of Clinical Investigation d'avril.


Les chercheurs ont injecté une dose quotidienne de THC dans des souris, préalablement infectées de tumeurs cancéreuses humaines qu'on a laissé croître jusqu'à ce qu'elles mesurent 250 mm3. Le
THC, injecté près de la tumeur, a déclenché un processus d'autophagie des cellules cancéreuses, celles-ci s'autodétruisant en s'enfermant dans des vésicules à double membrane avant d'être
livrées aux lysosomes, organismes ordinairement chargés de digérer et détruire déchets et bactéries.


«L'administration de THC a réduit de plus de 80% la croissance des tumeurs dérivées de différents types de cellules» cancéreuses, écrivent les chercheurs du département de biochimie de
l'université espagnole.


Les cellules cancéreuses induites dans les souris comprenaient des gliomes, le type le plus fréquent de cancer du cerveau, mais aussi des cellules de cancers du pancréas et du sein.


Un essai clinique sur deux patients, atteints d'un cancer récurrent très agressif du cerveau, avec injection intra-cranienne de THC sur 26 à 30 jours, a montré «un processus de mort des
cellules par autophagie», après analyse de biopsies réalisées avant et après le traitement.


«Dans cette étude, nous montrons que les cannabinoïdes, une nouvelle famille d'agents potentiels anti-tumeur, provoquent une autophagie des cellules cancéreuses, ce processus encourageant une
mort des cellules», concluent les chercheurs. «Dans l'ensemble, nos conclusions démontrent que l'autophagie joue un rôle de premier plan dans la destruction de cellules cancéreuses traitées au
THC».