Assaut israélien: manifestations en Jordanie, Egypte, Iran et au Liban

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 

 

Assaut israélien: manifestations en Jordanie, Egypte, Iran et au Liban

 

 

AMMAN - Des milliers de personnes ont manifesté lundi en Jordanie, en Egypte, en Iran et au Liban pour protester contre l'assaut donné par la marine israélienne sur la flottille internationale en route vers la bande de Gaza, qui a fait plus de 10 morts parmi les passagers.

 

Plus de 2.000 personnes ont brandi à Amman des drapeaux jordaniens et palestiniens et scandé "Mort à Israël" et "Pas de reddition" en réclamant la "Fin du blocus de Gaza". Ils ont également réclamé aux autorités jordaniennes la fermeture de l'ambassade d'Israël à Amman et l'expulsion de l'ambassadeur.

 

La Jordanie a signé en 1994 un traité de paix avec l'Etat hébreu.

 

Des milliers de Palestiniens ont également manifesté au Liban, dans les 12 camps de réfugiés, et à Beyrouth, pour dénoncer l'assaut.

 

"Où est la communauté internationale ? Où sont les droits de l'Homme ?", ont lancé des manifestants dans le camp d'Al-Bass (sud) où un appel à la grève générale a été lancé.

 

A Beyrouth, des centaines de manifestants ont appelé à la fermeture des ambassades israéliennes dans les capitales arabes.

 

Selon Abou Khaled Jihad, un responsable du mouvement palestinien Hamas au Liban, a affirmé depuis Tyr (sud) que l'assaut meurtrier renforcerait la détermination des Palestiniens.

 

"Ce qui est arrivé ne fera que nous donner plus de force et nous encouragera à nous accrocher à nos droits", a-t-il dit à l'AFP.

 

Au camp de Baddawi, à Tripoli (nord), quelque 3.000 personnes, dont de nombreux étudiants, ont manifesté en brandissant des drapeaux palestiniens et turcs.

 

"Donnez-nous des armes et envoyez-nous à Gaza", ont-ils notamment crié.

 

Au Caire, quelque 70 personnes portant des drapeaux palestiniens se sont rassemblées devant le siège du ministère des Affaires étrangères.

 

Les manifestants, parmi lesquels des députés et des responsables des Frères musulmans, ont réclamé la rupture des relations diplomatiques avec l'Etat hébreu et le renvoi de l'ambassadeur d'Israël.

 

L'Egypte est le premier pays arabe à avoir signé un accord de paix avec Israël en 1979.

 

A Téhéran, quelque 100 personnes se sont réunies à l'extérieur des bureaux de l'ONU et protesté contre le raid, criant "Mort à Israël". Ils ont également déchiré des photos de la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, selon un photographe de l'AFP.

 

Sources AFP

 

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article