C’est officiel: les Etats-Unis sont un état policier

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Ce qui se passe au Etats-Unis ne va pas tarder à avoir lieu chez nous. Tous ceux qui luttent pour la Liberté, la Vérité et la Justice sont des "futurs terroristes". Il y a longtemps que nous le disons. Le fait qu'une "menace terroriste" plane sur la France pourrait faire penser que le 'processus' est enclenché. Il doit déjà  y avoir de nombreux "dissidents" sous écoute. Sur le net, beaucoup de "repérages" ont eu lieu. Plus la situation va se détériorer socialement avec les prix qui n'en finissent pas de grimper ainsi que la liste des chômeurs, davantage le mécontentement va grandir, les manifs paralyser le pays, les violences et la délinquance atteindre des pics records. C'est d'ailleurs en prévision des troubles à venir que la sécurité et les moyens de surveillance ont été renforcés. C'est flagrant aux USA. Le fait qu'ils commencent à perquisitionner les maisons des activistes anti-guerres n'est pas de bon augure. Mais dites-vous bien que chez nous, ils ne seront pas en reste. D'autant que "certains" ont décidé de nous mettre au pas. La France est sous "occupation", souvenez-vous... ne plus penser, ne plus parler, ne plus critiquer, ne plus s'appartenir quoi ! Se conformer à la pensée unique tueuse de Conscience. Voler, c'est bien. Tuer, c'est le pied. Vendre son Âme au diable, la seule voie de salut. Là, en ce moment, les Français encaissent. De plus en plus difficilement, il faut le dire.

 

Nos parents, grands-parents et Ancêtres n'ont pas tracé la Route de la Liberté de leur Sang pour que l'on en arrive à ce résultat : Se retrouver avec une camisole de force et un baîllon sur la bouche. Ceux qui croient pouvoir nous maintenir dans cette posture se trompent lourdement. Qu'ils relisent la Torah et ils verront que nous sommes un Peuple de Rebelles doublement Rebelles parce qu'en plus Français. Que celui qui a des oreilles entende !

 

Tous ceux qui ne sont pas aveugles ont très bien compris que la France est engagée dans une direction qui n'est pas la sienne. La Révolte couve et gronde. Il se passe beaucoup de choses qui ne nous plaisent pas. Mais malheureusement, il est fort à craindre que le pire est à venir.  Il est clair et net que si Sarkozy nous engage dans une guerre qui ne nous regarde pas, il va y avoir un GRAND CLASH pire que la Révolution de 1789. Nous exagérons à peine.

 

Il y a, ici, un peu trop de manipulateurs et d'exigeurs qui ont tendance à oublier que le Seul Maître de la France, c'est son Peuple. Le Peuple Souverain, toutes religions confondues. Et personne ne dicte sa conduite à ce Peuple. Il sait ce qu'il a à faire et il a certainement bien plus de moralité que ceux qui veulent lui imposer leur amoralité. Ou leur Immoralité.

 

Celui qui veut tuer la Lumière de la Conscience doit savoir qu'il y a un Prix à payer. Un Prix inestimable...

 

 

 

 

 

 

C’est officiel: les Etats-Unis sont un état policier

 

 

par Paul Craig Roberts
le 25 Septembre 2010

 

 

 

Le Dr. Roberts a été appointé assistant secrétaire au trésor par le président Ronald Reagan. Il a servi comme congressional staff du parlement et du sénat US. Il fut assistant éditeur et chroniqueur pour le Wall Street Journal, chroniqueur pour Business Week et pour des journaux et magazines en France et en Italie. Il fut un chercheur de l’institut Hoover a l’université de Stanford pendant 24 ans et occupa la chaire d’économie politique William E. Simon au centre des affaires stratégiques internationales a l’université de Georgetown. Il collabora aux curriculum des universités de Virginie Tech, Tulane, du Nouveau-Mexique et de l’université George Mason. Membre du College Merton de l’université d’Oxford de 1963 a 1965, il présenta en 1969 une conférence spéciale au corps des enseignants de faculté et des éleves d’Oxford. Récipients de la médaille d’argent du trésor 1982, et chevalier de la légion d’honneur en 1987.

 

Le 24 Septembre, Jason Ditz reporta sur AntiWar.com que “le FBI a confirmé ce matin qu’il a commencé un certain nombre de raids contre les maisons privées d’activistes anti-guerre dans les états de l’Illinois, Michigan et Caroline du Nord, déclarant qu’ils sont a la recherche de preuves en rapport avec des activités liées au support du terrorisme.”


 

Maintenant, nous savons ce que voulait dire la secrétaire générale du département de la securité intérieure (Homeland Security Department) Janet Napolitano quand elle déclara le 10 Septembre: “L’ancienne vision est que nous combattons le terrorisme a l’étranger et que nous n’avons pas à le combattre ici. Ceci n’est que la vieille vision du probleme; la nouvelle vision est de contrer l’extrémisme violent ici chez nous.”


 

Extrêmisme violent” est un de ces termes non définis employés par les états policiers, qui lui donneront le sens qu’ils désirent. Dans la fouille des maisons de ces citoyens américains de conscience, cela veut dire des activistes anti-guerre, dont les activités sont mises au même rang que le “support matériel au terrorisme”, de la même façon dont les conservateurs assimilaient les manifestants anti-guerre de la guerre du Vietnam au fait de donner un support matériel au communisme.

L’activiste anti-guerre Mick Kelly, dont la maison fut fouillée voit les raids du FBI comme un harcèlement pour intimider ceux qui organisent les protestations contre la guerre. Je me demande si Kelly n’est pas en train de sous-estimer la menace représentée. Les mots choisis par le FBI indiquent clairement que la police fédérale et les juges qui ont signés les mandats de perquisition ne voient pas les protestants contre la guerre comme des citoyens américains exerçant leurs droits constitutionnels, mais comme des éléments anti-patriotiques qui offrent un support matériel au terrorisme.

 

Support matériel” est un autre de ces termes non définis utilisés par les états policiers. Dans ce contexte, cela signifie que les citoyens américains qui ne croient pas dans les mensonges de leur gouvernement et au contraire protestent contre ses politiques, supportent en fait les ennemis declarés du gouvernement et de ce fait, n’exercent pas leurs droits civils mais commettent un acte de trahison.


Comme cette fouille initiale du FBI est un mouvement d’accoutumance du public à l’idée que les vrais terroristes sont leurs concitoyens ici aux Etats-Unis, Kelly s’en tirera cette fois-ci. Mais la prochaine fois, le FBI trouvera sans doute des e-mails dans son ordinateur émanants d’un “groupe terroriste” inventé par la CIA qui le discréditera. Sous les pratiques mises en place par les régimes Bush et Obama, approuvées par des juges fédéraux corrompus, des dissidents qui ont été compromis par des groupes terroristes inventés peuvent être declarés “ennemis combattants”, arrêtés et envoyés en Egypte, Pologne ou dans d’autres états marionettes corrompus inféodés aux Etats-Unis, le Canada peut-être, pour y être torturés autant qu’il le faudra pour obtenir une confession que les militants anti-guerre et, en fait, tous les critiques du gouvernement US, sont employés par Ossama Bin Laden.


 

Pratiquement tous les républicains et les conservateurs et aussi de fait une majorité de citoyens américains y adhèreront, seulement pour découvrir bien plus tard qu’il est subversif de se plaindre, que leur securité sociale a été coupée car elle allait contre les intérêts de la guerre contre l’Iran ou quelqu’autre entité démonisée; ou qu’ils ne pourront pas avoir leur opération sous couvert du médical parce que les guerres en Asie central et en Amérique du Sud ont pompé l’argent nécessaire.

 

Les Américains sont les personnes les plus crédules qui aient jamais existées. Ils ont la fâcheuse tendance à supporter le gouvernement au lieu de supporter la constitution et presque tous les républicains et conservateurs considerent les libertés civiles comme un ustensile qui encourage les criminels et les terroristes.

Les médias états-uniens, hautement concentrés en violation du principe américain d’une presse et médias diversifiés et indépendants, vont prêter leur concours à une chasse aux sorcieres qui va verrouiller toute protestation et pensée indépendante dans le pays pour les prochaines années. Comme le nazi Joseph Goebbels l’avait dit: “il suffit de penser aux médias comme un grand clavier sur lequel le gouvernement peut jouer.” Un état policier américain était inévitable une fois que les citoyens américains eurent laissé leur gouvernement s’échapper de sa responsabilité dans l’apres 11 septembre 2001. Les Américains sont trop crédules, trop inéduqués et trop perméables à la propagande pour demeurer un peuple libre. Un autre leader nazi avait dit: “Le peuple peut toujours être amené a consentir aux désirs de ses leaders. Dites leur qu’ils sont attaqués, dénoncez les pacifistes pour manque de patriotisme et pour exposer le pays a plus de danger.”

 

C’est exactement ce que les régimes Bush et Obama ont fait. L’Amérique, comme celle que les gens de ma génération ont connu, n’existe plus.



 

Url de l’article original en anglais:

http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=21179

 

 

 

Sources : Résistance 71

 

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Dictature mondiale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article