Présentation

Syndication

  • Flux RSS des articles

Concours

La Vérité au bout du Chemin...

 

  Merci de soutenir ce blog, en ces temps difficiles...

 

Et quiconque donnera seulement un verre d'eau froide à l'un de ces petits parce qu'il est mon disciple, je vous le dis en vérité,

il ne perdra point sa récompense.

 

Matthieu 10:42  

 

 

Un petite video édifiante avec les postures d'Obama qui dit blanc un jour, noir le lendemain, selon tout un tas de paramètres que lui seul connaît sans doute ou que "d'autres" lui soufflent...

 

Il faut que tous les Eveillés Initiés -qui ont compris le fonctionnement de ce Système- le gardent bien en mémoire pour les "temps futurs". Notre planète ressemble à un vaste théâtre où se meuvent une multitude de marionnettes toutes aussi laides les unes que les autres. Certaines d'entre elles ont belle prestance mais derrière leur habit d'apparât se cache une misère sans nom. Quant aux autres, d'une laideur à faire frémir, elles portent déjà en elles les stigmates de leur auto-destruction. Lorsque l'on sait que la Conscience fait le futur Génome, comme écrit dans les textes sacrés, nous connaissons déjà leur "Avenir"...

 

Tu feras disparaître leur postérité de la terre,

 

Et leur race du milieu des fils de l'homme. (Psaumes 21: 11)

 

 

Tous les puissants de la terre mangeront et se prosterneront aussi;

 

Devant lui s'inclineront tous ceux qui descendent dans la poussière,

 

Ceux qui ne peuvent conserver leur vie. (Psaumes 22:30)

 

Voilà ce qui attend les individus de pouvoir, sans Parole, sans Honneur, qui ont fait leur lit dans la Trahison et l'Imposture. Faut-il vraiment ne croire en rien, même pas en soi, pour descendre aussi bas dans la fange. Obama et les autres peuvent-ils encore se regarder dans un miroir sans se dégoûter ? Peuvent-ils encore supporter leur image factice et ne pas tomber raide sur place ? Ils tomberont bientôt... et bien plus tôt qu'ils ne le pensent.

 

Mais en attendant leurs prises de position et leur lâcheté vont nous entraîner dans un chaos planétaire. Nous sommes les otages de fous furieux. Nous avons vu combien ils se sont démenés pour que la Palestine ne soit pas reconnue par l'ONU. Ils ont envoyé le piteux Netanyahou au charbon, lui qui est aussi crédible qu'un bonobo sur un court de tennis. Quelles excuses n'ont-ils pas invoqué ? Toutes plus ridicules les unes que les autres. Qu'ils n'ont pas de partenaire pour la paix, par exemple. Qui peuvent-ils duper ? Pourquoi n'ont-ils pas dit la Vérité, il y a soixante ans ? A savoir : nous voulons toute la Palestine et au-delà ? Car c'était bien leur intention en se servant des "juifs" comme d'un bouclier. L'Esclavage continue et n'a jamais cessé.

 

Voilà la vraie Carte selon la feuille de route biblique de la Caste... où Dieu, en réalité, n'a rien dit de tel, mais d'autres l'ont pensé à sa place dans un but précis. Malgré les millénaires, ils ont la Mémoire tenace...

 

Sache que ta descendance résidera dans un pays qu'elle ne possédera pas. (Genèse 15:12)

 

C'est à ta descendance que je donne ce pays, du fleuve d'Egypte au grand fleuve, le fleuve Euphrate. (Genèse 15:18)

 

 

Le Klan maléfique veut retrouver sa splendeur d'antan et pour cela, il va mettre le monde à feu et à sang. Et bien entendu, personne ne va l'en empêcher. C'est là que se situe le "Piège". Et sans doute, une des raisons pour laquelle Obama fait le gros dos. Ses souffleurs et Maîtres dont Brzezinski -qui n'a rien à voir avec le Klan "sioniste"- vont les laisser s'enferrer dans le bourbier où ils ont l'intention de s'engager. Cela pourrait s'appeler "l'Opération Armageddon".  

 

Ils les rassemblèrent dans le lieu appelé en hébreu Harmaguédon.

Le septième versa sa coupe dans l’air. Et il sortit du temple, du trône, une voix forte qui disait : C’en est fait !

Et il y eut des éclairs, des voix, des tonnerres, et un grand tremblement de terre, tel qu’il n’y avait jamais eu depuis que l’homme est sur la terre, un aussi grand tremblement. (Apocalypse 16 : 16, 17, 18)

 

Harmaguédon avec un H comme la bombe H. Jérémie est encore plus précis dans le détail :

 

Voici, le mal s'en ira de nation à nation, et une grande tempête se lèvera des extrémités de la terre.

Et les tués de l'Éternel, en ce jour-là, seront depuis un bout de la terre jusqu'à l'autre bout de la terre.

On ne se lamentera pas sur eux, et ils ne seront pas recueillis, et ne seront pas enterrés ; ils seront du fumier sur la face du sol

(Jér. 25 : 26-29-38 (D.)

 

Voilà la perspective si l'Iran est attaqué. Et voilà pourquoi Obama fait ce qu'il fait. L'autre Klan sait très bien que si l'Iran est bombardé, les Israéliens recevront le reste... et ainsi s'accomplira la Prophétie contre CE Peuple, ou du moins une partie...  

 

...j'exterminerai Israël du pays que je lui ai donné, je rejetterai loin de moi la maison que j'ai consacrée à mon nom, et Israël sera un sujet de sarcasme et de raillerie parmi tous les peuples. (1Rois 9:7)

 

L'insistance de la Caste à vouloir parquer CE Peuple à cet endroit n'est pas fortuit. Elle a bien manoeuvré. Elle est presque parvenue à son but. Le Peuple justement commence à se révolter. Il en a marre d'être pris pour un pigeon. Alors, que diable !, pour faire taire la contestation, sonnons le clairon et partons en guerre ! Le Klan Royal jubile déjà... il connaît la fin de l'Histoire...

 

 

 

Posté par Adriana Evangelizt


Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Publié dans : SIONISME Impérialisme USA DANGER
Samedi 12 novembre 6 12 /11 /Nov 01:40
- Par Adriana EVANGELIZT

 

 

 

"Le sabre et le goupillon", version Tsahal

 

 

DOSSIER : L’armée israélienne et les religieux

 

par Catherine Dupeyron

 

Si les médias israéliens comme étrangers mettent souvent l’accent sur les ultra-orthodoxes qui ne font pas l’armée, il s’avère par ailleurs que Tsahal intègre de plus en plus de soldats religieux issus du mouvement sioniste religieux. Une évolution sociologique qui pose la question du rapport entre soldats et rabbins, entre armée et religion. Cet article fait partie d’un dossier consacré à l’Armée et les religieux qui a d’abord été publié dans le magazine mensuel Regards du Centre communautaire laïc de Bruxelles.

 

Le chef d’Etat-major adjoint est depuis novembre dernier un Juif religieux. Une première dans l’histoire de Tsahal. Pour certains, la nomination de Yair Naveh à ce poste est une source de fierté, pour d’autres une raison de s’inquiéter, et pour les derniers, une évolution naturelle liée à celle de la société. Cette dernière position est notamment celle de Benny Ganz, le nouveau chef d’Etat-major nommé en février. « L’intégration des religieux dans l’armée reflète l’évolution de la société dans son ensemble. Il reste que les officiers sont nommés en fonction de leur mérite et non de leurs croyances », soulignait Ganz en septembre dernier (1), alors que ce général, laïc par ailleurs, ignorait qu’il allait devenir chef d’Etat-major de Tsahal.

 

Concrètement, quel est le nombre de religieux au sein de l’armée ? Selon une étude parue en 2009 dans le journal militaire Ma’arahot, 31,4 % des officiers de l’infanterie étaient des religieux en 2007 contre 2,5 % en 1990, une hausse vertigineuse donc en moins de vingt ans (2). « Il y a beaucoup de religieux parmi les Golani (3), parce que les yeshivot hesder (4) préparent plus particulièrement à cela », observe Yehouda Ben Meir, ancien député du Parti national religieux. Cependant, si les officiers religieux sont très présents dans l’infanterie, ils le sont peu dans l’artillerie, l’aviation ou la marine. Les kibboutznikim restent surreprésentés dans nombre d’unités, notamment parmi les pilotes. « En fait, peu de religieux décident de faire une carrière militaire », souligne Eyal Ben Ari, anthropologue à l’Université hébraïque de Jérusalem.

 

L’armée est donc moins homogène sociologiquement qu’elle ne l’était pendant les 25 premières années de son existence. Le rabbin Moshe Hagar-Lau, colonel de réserve, responsable du collège militaire préparatoire Yatir, se souvient : « Dans le temps, il n’était pas simple d’être religieux dans l’armée, car on était différent. L’esprit de camaraderie si important à l’armée n’était pas toujours compatible avec cette différence ». Depuis, les choses ont bien changé. Ainsi, dans les bureaux des bases militaires, il y a de plus en plus de mezouzot (5) fixées aux portes, et les images de grands Sages juifs sont désormais accrochées aux murs à côté de la photo officielle du Président de l’Etat.

 

Une mixité de plus en plus délicate

 


Autre réalité, les problèmes liés à la mixité de l’armée. Des difficultés qui vont en s’aggravant. Il arrive que dans les assemblées festives, des hommes sortent d’une salle lorsqu’une soldate se met à chanter. Par ailleurs, des soldats issus du courant nationaliste religieux préfèrent rejoindre les rangs des unités haredim (ultra-orthodoxes) où il n’y a pas de femmes, ces dernières étant considérées par certains religieux fondamentalistes comme le diable. « Cela fait partie de la tendance à l’orthodoxisation du courant nationaliste religieux », précise Eyal Ben Ari. De leur côté, nombre de jeunes femmes religieuses choisissent de faire le service national civil pour ne pas être confrontées à la mixité de l’armée.

 

L’intégration des religieux pose donc à l’armée un vrai défi en termes de gestion de ressources humaines. Mais au-delà, la présence croissante des religieux dans l’armée ne pose-t-elle pas un problème politique majeur ? A gauche, certains alertent sur le risque d’une double allégeance de ces soldats religieux à leurs officiers et à leurs rabbins. Tsahal, longtemps dominée par des hommes issus des kibboutz, ne risque-t-elle pas d’être bientôt contrôlée par les religieux, lesquels seraient sous l’emprise de certains rabbins qui refusent de restituer les Territoires ? En d’autres termes, le sabre ne serait-il pas bientôt au service du goupillon ?

 

Pour Stuart Cohen, professeur au Centre d’études stratégiques Begin-Sadate, « la question de la double autorité, celle de l’officier et celle du rabbin, est un faux problème. Lors du retrait de la bande de Gaza, très peu de soldats ont refusé d’exécuter les ordres qu’on leur avait donnés. Et je pense qu’il y aurait très peu de cas de désobéissance s’il y avait un retrait de Cisjordanie ». Même son de cloche chez Yehouda Ben Meir, ancien député et chercheur à l’Institute for National Security Studies, pour qui « le risque de désobéissance des religieux est largement exagéré ». A cet égard, l’exemple de Yair Naveh, le nouveau chef d’Etat-major adjoint portant kippa, est édifiant. Durant l’été 2005, il est à la tête du retrait des quatre colonies de Cisjordanie ; épisode qui lui vaut d’être devenu une référence pour nombre d’officiers et d’avoir été vertement critiqué par le mouvement colon et les nationalistes religieux.

 

Le refus « gris » de servir

 


Pour Amos Harel, correspondant militaire du Haaretz, les difficultés à mettre en œuvre le retrait en Cisjordanie seraient plus le fait des soldats que celui des officiers, comme lors du retrait de la bande de Gaza. Il évoque le refus « gris », un refus de servir officieux qui s’est alors mis en place. Concrètement, les officiers ont préalablement « négocié » une abstention des soldats réfractaires, un moyen efficace d’éviter les refus ostentatoires pendant le retrait.

 

Cependant, Ben Meir rappelle qu’il existe deux refus de servir : celui des religieux qui refusent d’évacuer les colonies, et celui des gauchistes qui refusent d’opérer dans les Territoires. Ainsi, les tensions existant dans la société traversent aussi Tsahal, situation logique dans une armée de conscription. A cet égard, Yossi Argaman, retraité de l’armée et spécialiste de l’histoire militaire en Israël, souligne : « Historiquement, le refus politique le plus spectaculaire fut celui d’un colonel, qui en 1982 refusa d’entrer dans Beyrouth. A ma connaissance, jamais un religieux ayant grade de colonel n’a refusé des ordres donnés par sa hiérarchie ».

 

Ben Meir, qui se définit avec fierté comme un sioniste religieux, est moins rassurant que certains de ses collègues universitaires laïcs. « Il y a dans le monde religieux des éléments fanatiques, et certains servent dans l’armée. Je ne pense pas, comme la gauche, qu’ils représentent un grand danger, mais l’illusion messianique doit être prise au sérieux. Il est important de les identifier, car ils peuvent constituer un sérieux danger pour la démocratie. C’est l’un d’eux qui a assassiné le Premier ministre en 1995 ».

 

(1)Propos tenus lors d’une conférence organisée par le Centre BESA en septembre 2010 à l’université Bar Ilan.


(2) Voir Haaretz, 15/9/2010 (http://www.haaretz.com/print-editio...)
(3) Brigade d’élite de l’infanterie


(4) Collège militaire religieux


(5) Objet de culte juif constitué d’un rouleau de parchemin comportant deux passages bibliques, emboîté dans un réceptacle, et fixé au linteau des portes d’un lieu d’habitation permanente

 

Sur ce dossier, voir aussi : « L’armée est un lieu où se façonnent des politiques identitaires »

 

Sources Jérusalem et Religions

 

 

--------------------------------------------

 

 

 

Israël : "Armée du peuple" ou des religieux ?

 

 

par Laurent Zecchini

 

 

C'est une révolution culturelle, une mutation insidieuse que rien ne semble pouvoir arrêter. L'armée israélienne, matrice de la création de l'Etat juif, melting-pot, disait-on, de toutes les diasporas du monde, est-elle encore l'"armée du peuple" ou celle des religieux ?

 

La question est stratégique : si une forte proportion des commandants d'unités et des soldats de Tsahal portent kippa, ils ne manifesteront pas beaucoup d'empressement le jour où il faudra évacuer les colons religieux établis sur le territoire du futur Etat palestinien. Parce que leur loyauté sera écartelée entre deux devoirs : la discipline militaire et les interdits du rabbinat militaire.

 

Pure hypothèse sans doute, puisque le gouvernement israélien n'a aucune intention de réitérer, en Cisjordanie, les opérations d'évacuation (août 2005) des quelque 8 000 colons juifs de la bande de Gaza. Il n'empêche : la question de la colonisation est au coeur des velléités de la communauté internationale pour résoudre le conflit israélo-palestinien.

 

Le phénomène est avéré : 35 à 40 % des conscrits et officiers d'infanterie sont religieux, de même que 30 % des effectifs des unités de combat. Tels sont les chiffres du professeur Yagil Levy, spécialiste réputé de l'interaction entre l'armée et la société israélienne, qui enseigne à l'Université ouverte d'Israël. "C'est une évolution qui ne cesse de se renforcer, nous explique-t-il. La plupart des commandants de la brigade Golani (prestigieuse brigade d'infanterie) sont des religieux. Quant à revenir en arrière, il est trop tard."

 

Le professeur Levy n'a rien d'une Cassandre, mais il estime sage de tirer la sonnette d'alarme. Il n'est pas le seul : en juin, le général Avi Zamir, directeur du personnel de l'armée, a quitté ses fonctions en envoyant un brûlot au chef d'état-major, le général Benny Gantz. Sous forme d'un appel à enrayer la radicalisation religieuse galopante au sein des forces armées, qui menace, écrivait-il, de détruire le modèle de l'"armée du peuple".

 

Son rapport avait été précédé d'une étude du Dr Neri Horowitz. A force d'appliquer strictement le concept d'"intégration appropriée" (un code de conduite pour éviter la promiscuité entre religieux et femmes-soldats), ces dernières sont reléguées dans des postes subalternes, soulignait ce sociologue, qui évoquait une "extrême coercition religieuse".

 

En apparence, l'institution militaire est une machine bien huilée. Sauf quand des prurits médiatisés révèlent qu'elle est traversée de forces antagonistes. Début septembre, quatre élèves-officiers ont été renvoyés de leur école pour avoir refusé d'écouter une chorale partiellement féminine. Tous étaient des "nationaux-religieux", comme 41 % de leurs condisciples.

 

Une âpre bataille entre laïques et religieux s'est déroulée en juin à propos de la prière prononcée lors des cérémonies funèbres. Des rabbins militaires avaient peu à peu remplacé la phrase "Puisse le peuple d'Israël se souvenir...", par "Puisse Dieu se souvenir...". Il a fallu l'autorité du chef d'état-major pour rendre au "peuple d'Israël", au moins provisoirement, sa prééminence.

 

Tsahal n'est pas au bord de la révolte, mais les images des rebelles du bataillon Shimshon, qui, en 2009, avaient manifesté devant le mur des Lamentations pour indiquer leur refus d'évacuer une colonie illégale, sont restées dans les mémoires. Comment en est-on arrivé là ? Le professeur Levy explique qu'à la suite de différents conflits, l'armée a subi le contrecoup d'une perte de motivation au sein de la société : les jeunes étaient de plus en plus réticents à la perspective d'aller passer trois ans (deux ans pour les filles) sous les drapeaux.

 

La conscription reste de règle en Israël, mais elle s'accompagne d'une multitude de moyens pour y échapper, en particulier pour les religieux. Aujourd'hui, 25 % des jeunes (juifs) en âge de service militaire se débrouillent pour s'y soustraire, cette proportion atteignant 50 % pour les filles. Une sorte de compromis historique a été conclu entre l'armée et les nationaux-religieux. La première avait besoin d'un nouveau "réservoir" de soldats, les seconds ont compris que leur méfiance vis-à-vis de l'institution militaire n'était plus de mise, sous peine d'être davantage marginalisés, et qu'ils pouvaient gagner des positions de pouvoir au sein de l'armée. Ils ont recouru à la vieille stratégie de l'entrisme, les rabbins augmentant leur influence en essaimant dans les unités, jusqu'à former, sur bien des sujets, une hiérarchie parallèle.

 

Tsahal est aujourd'hui un bouillon de cultures. Nationaux-religieux opposés aux ultraorthodoxes, laïques confrontés à l'irrésistible progression des religieux, femmes soumises à la volonté de ségrégation des rabbins, lesquels imposent un code de "modestie" contraignant.

 

A bien des égards, le glissement religieux de l'armée rejoint celui de la société israélienne dans son ensemble, de plus en plus dominée par la droite religieuse. Certains se rassurent en rappelant qu'il n'y a rien de commun entre Tel-Aviv l'hédoniste et la religiosité militante de Jérusalem.

 

Sauf que les politiques n'hésitent pas à jouer avec le feu : "Benyamin Nétanyahou, souligne Mikhaïl Manekin, de l'ONG Breaking the Silence (Briser le silence), est passé maître dans l'art de dire à la communauté internationale : "Vous pouvez comprendre que, vu les partis qui me soutiennent et l'évolution de l'armée israélienne, je ne peux mettre un terme à la colonisation, ni évacuer les colons !"

 

Sources Le Monde 

 

Posté par Adriana Evangelizt

 


Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Publié dans : SIONISME Impérialisme USA DANGER
Vendredi 11 novembre 5 11 /11 /Nov 22:41
- Par Adriana EVANGELIZT

De sources sûres israéliennes, car nous avons des amis là-bas... eh oui. Et notamment à Jérusalem. Des amis contre le sionisme usurpateur.

 

Un colon a donc été tué par Tsahal,"par erreur", nous dit-on... la Vérité est que de plus en plus de soldats "non religieux extrêmistes" de Tsahal commencent à éprouver un ras-le-bol général face au fanatisme des colons de Cisjordanie ou d'ailleurs.

 

Il y a déjà eu plusieurs échauffourées entre les militaires, des policiers et la horde coloniale qui est d'une violence extrême. On se souvient de certains affrontements qui ont fait des blessés dans les deux camps. Récemment, les soldats sont encore intervenus pour empêcher le lynchage des cueilleurs d'olives palestiniens. Malheureusement, ce n'est pas monnaie courante, mais il faut bien se dire qu'il y a certainement quelques soldats possédant un minimum de Conscience et qu'ils se rendent bien compte du mal qui est fait aux Palestiniens. D'ailleurs, ce ne sont pas les témoignages qui manquent de soldats israéliens dénonçant les exactions commises au travers de l'association "Briser le silence", comme en témoigne la video ci-dessous...

 

 

 Nous savons que le but du "sionisme" est de perdre l'Âme et la Conscience des "juifs" en leur faisant perpétrer les pires crimes. Adieu la Loi de Moïse et ses 10 commandements ! Elle a été remplacée par son contraire. Vole et tue, mon Frère... tu es sur le bon chemin ! Mais bon... ils ne dorment pas tous. Et ils sont bien conscients de certaines dérives dont, par exemple, l'infiltration des religieux coloniaux dans divers corps d'armée. Jusqu'à 30 et 40 %. Ce n'est plus l'Armée du Peuple, mais l'Armée des colons. Il faut bien imaginer ceci. Je suis un religieux colon soldat. J'apprends que l'on doit faire une descente chez des "collègues" dans une colonie pour les déloger, par exemple. Hop, je saisis le bigophone et je préviens les copains de se préparer à "nous" affronter à tel endroit. Vous voyez ce que je veux dire...

 

Qui peut-être dupe ? Eh bien, certains soldats ne le sont pas et le vase déborde avec les colons. Voilà. En deux mots.

  

Un colon tué par Tsahal en Cisjordanie

 

 

Un colon israélien a été tué et deux autres blessés à l’aube de ce vendredi 11 novembre 2011 par l’armée israélienne. Une patrouille a ouvert le feu, par erreur, sur leur voiture, à un barrage militaire dans le sud de la Cisjordanie, a annoncé l’armée israélienne.

Tôt ce matin, l’armée israélienne a été informée de la présence d’une voiture au comportement suspect dans ce secteur de Cisjordanie parsemé de colonies juives. Des militaires ont alors installé un barrage mobile sur une route. Un véhicule s’est approché à vive allure. Les soldats disent lui avoir fait signe de s’arrêter. Et face au refus d’obtempérer du conducteur, un militaire a ouvert le feu.

 

En s’approchant de la voiture stoppée, les soldats ont constaté que les occupants du véhicule étaient des civils israéliens habitants d’une colonie juive voisine. Le conducteur, tué sur le coup, était un rabbin de 55 ans, résident de la colonie d’Otniel. Les deux autres passagers de la voiture, dont une femme, ont eux été légèrement blessés.

 

Les trois personnes se rendaient ensemble au Tombeau des Patriarches à Hébron, lieu vénéré par les juifs et les musulmans dans cette grande ville du sud de la Cisjordanie. L’armée israélienne mène actuellement une enquête pour déterminer si les soldats ont ou non respecté les consignés de tir au moment du drame.

 

Sources RFI

 

Posté par Adriana Evangelizt


Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Publié dans : SIONISME Impérialisme USA DANGER
Vendredi 11 novembre 5 11 /11 /Nov 16:10
- Par Adriana EVANGELIZT

C'est trop drôle ! Sarkozy ne croit plus au père noël Netanyahu. C'est un menteur, dit-il, je ne peux plus le voir. Il aurait fallu qu'il s'en aperçoive avant. Qu'il s'aperçoive, effectivement, qu'il n'a été que le dindon de la mauvaise farce sioniste. Il a beaucoup fait, beaucoup donné, certes... mais qu'a-t-il reçu en retour ? Que dalle ! Même pas de la reconnaissance. Parce que dans ce monde-là, on prend sans jamais rien donner en échange. Tout est dû. Tout est dû à Israël et peu importe le reste. C'est une réalité qui avait échappé à notre matamore qui s'est mis en tête d'ensionister la France. Y compris les Fils et Filles de juifs qui tiennent à rester Libre de faire et de penser ce qu'ils veulent sans avoir à rendre de compte à la Tutelle sioniste. D'ailleurs, on appelle sionisme quelque chose qui a un autre nom. Les membres d'une Elite qui est le Fer de Lance du Nouvel Mondial. Les membres d'une Caste, mais n'oublions pas que, réellement, il y en a DEUX. Et qu'aucune ne veut le Bien des descendants du Peuple Libre Originel, faussement appelé "juif". La Caste Ashkenaze d'un côté et la Caste de la Lignée royale, de l'autre, dont la Religion est Protestante Maçonnique. Toutes les deux se prennent pour le Peuple Elu ou, plutôt, veulent être... Nous avons de nouvelles preuves de ce fait, elles vont vous être posées dans la journée... le temps de couper la video. Vous pourrez ainsi constater que ce qui règne en Amérique sort d'Angleterre. Et que l'une des deux Castes doit fatalement tomber. A mon sens, ce ne sera pas la Royale qui pousse l'Autre Klan à la faute. Et il va la faire...

 

Mais notre pauvre Sarkozy, bien évidemment, ignore ce qui se trame en coulisses. Depuis le départ, il a succombé aux sirènes "sionistes" croyant qu'elles allaient lui porter sur un plateau la Palestine. Il peut toujours attendre comme l'Arlésienne attendait... on pourrait remplacer le fameux "Anne... ma soeur Anne... ne vois-tu rien venir..." par "Âne... mon pauvre Âne... ne sens-tu rien venir ?".

 

En attendant, que Sarkozy regarde la video ci-dessous et il verra comment Napoléon s'est fait duper... si l'on en croit le rabbin... mais dit-il la Vérité ? Toute la question est là...

 

 

 

 

 

Nicolas Sarkozy traite Benjamin Netanyahu de "menteur"

 

 

 PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy a traité le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu de "menteur" lors d'un entretien avec Barack Obama juste avant le sommet du G20 jeudi dernier à Cannes.

 

Ces propos, tenus lors d'une conversation à huis clos, ont pu être entendus de façon fortuite par des journalistes qui ont décidé de ne pas les rapporter au vu de leur caractère privé.

 

Mais ils ont été diffusés lundi soir par le site d'information "Arrêt sur images". Des journalistes présents sur place, dont un correspondant de Reuters, les ont confirmés.

 

"Je ne peux plus le voir, c'est un menteur", a indiqué le président français à propos de Benjamin Netanyahu.

 

"Tu en a marre de lui mais moi, je dois traiter avec lui encore plus souvent que toi, tous les jours", a répondu Barack Obama, selon la traduction française de ses propos.

 

Les médias présents pour couvrir l'entrevue s'étaient vu remettre des boîtiers son permettant de recevoir la traduction simultanée des déclarations publiques prévues par les deux chefs d'Etat après leur rencontre.

 

Il est apparu que ces appareils étaient déjà branchés sur la conversation par interprète interposé de Nicolas Sarkozy et Barack Obama, qui a ainsi pu être brièvement entendue par des journalistes utilisant leurs propres écouteurs.

 

Les propos de Nicolas Sarkozy sur Benjamin Netanyahu ont été tenus alors que les deux dirigeants évoquaient la situation au Proche-Orient, le président américain reprochant à son homologue français le vote de Paris en faveur de l'admission de la Palestine à l'Unesco le 31 octobre dernier sans avoir averti les Etats-Unis.

 

En Israël, les services de Benjamin Netanyahu se sont abstenus de tout commentaire sur ces déclarations.

 

Jay Carney, porte-parole de la Maison blanche, a refusé de répondre aux questions sur ce sujet.

 

PAS DE DÉCISION UNILATÉRALE

 

Ces déclarations interviennent au moment où les relations entre les Etats-Unis et Israël, dont ils sont le principal soutien, sont tendues du fait de l'échec répété des tentatives de relance par Washington du processus de paix au Proche-Orient.

 

La politique active de construction de logements dans les territoires occupés du gouvernement Netanyahu, critiquée par l'administration américaine, est considérée comme un des principaux obstacles à la paix par les Européens, qui tentent eux aussi de pousser les protagonistes au dialogue.

 

Le vote de l'Unesco a constitué un succès de taille pour les Palestiniens au moment où ils tentent de se faire reconnaître comme Etat aux Nations Unies, une initiative à laquelle s'opposent vigoureusement Israël et Washington.

 

Les Etats-Unis ont annoncé le gel de leur contribution à l'Unesco en raison d'une loi leur interdisant de financer les organismes de l'Onu admettant en leur sein des entités qui n'ont pas un statut d'Etat reconnu.

 

Barack Obama s'est inquiété auprès de Nicolas Sarkozy du risque de devoir faire de même pour des organismes qui peuvent difficilement se passer d'argent américain comme la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture) ou l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique) si les Palestiniens y adhéraient.

 

"Il faut que tu passes le message aux Palestiniens, qu'ils arrêtent ça tout de suite", a dit le président américain.

 

Le jour de cet entretien, les Palestiniens ont indiqué qu'ils ne feraient pas acte de candidature à d'autres organismes de l'Onu.

 

Nicolas Sarkozy a encore déclaré à Barack Obama que la France ne prendrait aucune "décision unilatérale" la  lors du débat sur la reconnaissance de la Palestine comme Etat prévu dans le courant du mois au Conseil de sécurité de l'Onu.

 

Yann Le Guernigou, Patrick Vignal, édité par Yves Clarisse

 

Sources Yahoo fr

 

Posté par Adriana Evangelizt


Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Publié dans : SIONISME Impérialisme USA DANGER
Vendredi 11 novembre 5 11 /11 /Nov 16:08
- Par Adriana EVANGELIZT

Après les révoltes Arabes qui ont toutes fait PLOUFF, vont venir les révoltes occidentales parce que le régime que l'on nous impose n'est plus supportable. A force de nous prendre pour des imbéciles, la corde va casser, c'est certain.

 

 

 

 

Dette: manifestations en Italie et Espagne,

 

Madrid s'inquiète de la Grèce

 

 

Des milliers de personnes ont défilé en Italie et à Madrid contre les réformes en cours dans les deux pays destinées à donner des gages au marchés paniqués par la crise de la dette et le risque d'une nouvelle récession, l'Espagne se disant capable de se financer mais "très inquiète" de la situation grecque.

 

Dès le début de matinée, des milliers d'Italiens ont manifesté à travers le pays à l'appel du principal syndicat, la CGIL, pour dénoncer l'austérité dans le cadre d'une grève de 8 heures qui a entraîné des perturbations dans les transports et la fermeture de sites touristiques comme le Colisée à Rome.

 

Des défilés ont eu lieu dans une centaine de villes de la péninsule, avec notamment 10.000 manifestants à Florence (centre) et 15.000 à Gênes (nord).

 

"C'est un plan que ce pays ne mérite pas (...) Nous sommes au bord de l'abîme, nous avons besoin d'un gouvernement responsable", a déclaré la secrétaire générale de la CGIL, Susanna Camusso, en tête du cortège qui a défilé de l'esplanade devant la gare centrale de Termini jusqu'au Colisée.

 

Dans la soirée, c'est dans le centre de Madrid que plusieurs milliers de manifestants ont marché contre la révision constitutionnelle destinée à inscrire la "règle d'or" de stabilité budgétaire dans la Loi fondamentale. Ils défilaient à l'appel des deux principaux syndicats, CCOO et UGT qui ont estimé le nombre de participants à 25.000.

 

"Ma Constitution, je la vote moi", "constitutionnaliser la pauvreté, non !", pouvait-on lire sur les pancartes brandies par les manifestants qui agitaient également des drapeaux des syndicats CCOO et UGT.

 

Les slogans étaient nettement moins nombreux que lors des manifestations récentes des "indignés", mouvement né à la mi-mai en Espagne d'une exaspération face à un chômage de plus de 20% et à l'incapacité des politiques à sortir de la crise.

 

Afin de rassurer les marchés pris de panique à la suite de la crise de la dette en Europe et outre-Atlantique, le gouvernement espagnol a décidé d'adopter la procédure d'urgence pour inscrire la "règle d'or" de stabilité budgétaire dans la Constitution, suivie mardi par l'Italie.

 

Le chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero est lui-même intervenu mardi pour défendre cette réforme et rassurer sur l'Espagne. Il a reconnu une situation économique difficile, mettant en avant surtout le problème de la Grèce et des "tensions" sur les marchés, tout en assurant que l'Espagne pouvait y faire face et qu'elle allait "bien sûr se financer par elle-même".

 

"Nous allons surmonter ces tensions. Elles ne sont pas bonnes pour notre économie, mais nous allons les surmonter", a assuré M. Zapatero, en visite à Ankara.

 

Le matin, la ministre de l'Economie Elena Salgado avait assuré que l'Espagne "n'avait à aucun moment couru le risque de devoir être secourue, même si la Banque centrale européenne avait dû intervenir pour racheter de la dette grecque et italienne sur les marchés.

 

Ue mise au point alors que la veille, le dirigeant du CCOO, Ignacio Fernandez Toxo, avait affirmé que José Luis Rodriguez Zapatero avait reconnu au moins d'août que le pays était "au bord de l'abîme" au point de nécessiter un "sauvetage". Le responsable syndical s'est d'ailleurs rétracté mardi, affirmant qu'il s'était trompé.

 

Le Sénat espagnol devrait adopter mercredi la révision constitutionnelle votée vendredi par les députés. Une loi organique est prévue avant le 30 juin 2012 pour imposer une limite de 0,4% du Produit intérieur brut du déficit budgétaire d'ici à 2020.

 

Sources Orange

 

Posté par Adriana Evangelizt


Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Publié dans : REVOLUTION DES PEUPLES
Mercredi 7 septembre 3 07 /09 /Sep 10:56
- Par Adriana EVANGELIZT

15 milliards jetés par les fenêtres, Marine Le Pen a raison. Le plan d'austérité et le serrage de ceinture pour les Français à qui Sarkozy demande de faire des économies et, d'un autre côté, il balance des sommes faramineuses dans des programmes qui ne nous concernent pas. Entre ses mains crochues, la France agonise...

 

 

 

 

 

Marine Le Pen dénonce l'aide à la Grèce,

ses militants jettent de faux billets à la Seine

 

 

 

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a dénoncé mardi devant l'Assemblée nationale le nouveau plan d'aide à la Grèce examiné le même jour par les députés, pendant que de jeunes frontistes ont symboliquement lancé des centaines de faux billets de 500 euros à la Seine.

 

"Les Français, les ouvriers, les fonctionnaires, les salariés, les artisans, les commerçants, les chômeurs, les cadres, les retraités doivent savoir que leurs députés viennent de s'engager en leur nom pour 15 milliards d'euros! Sans leur demander leur avis", a lancé Mme Le Pen, lors d'un point-presse sur le trottoir surplombant la Seine.

 

"Il y a 10 jours à peine, le gouvernement de Nicolas Sarkozy a multiplié les mauvais coups pour tenter de trouver quelques milliards. Et le voilà qui jette 15 milliards par les fenêtres", a-t-elle poursuivi, avant d'énumérer plusieurs des nouvelles taxes du plan d'austérité.

 

La candidate à la présidentielle a martelé un message virulent contre "les banques et les marchés financiers", "maîtres" à ses yeux de Nicolas Sarkozy - "le président de la dette"  -, de l'UMP et du PS. Elle a promis de "(dégager) la France des griffes de ses créanciers, banques rapaces et marchés financiers", en permettant notamment à l'Etat d'emprunter à des taux "très faibles" à la Banque de France, ce qui revient à faire tourner la "planche à billets".

 

"Pas un centime français, pas un centime gagné par le travail des Français ne devra quitter la France", a-t-elle ajouté, en prônant de nouveau la fin de l'euro et le retour au franc.

 

Pendant qu'elle s'exprimait, une quinzaine de membres du Front national de la Jeunesse (FNJ) ont jeté à la Seine, depuis le pont de la Concorde, des centaines de prospectus en forme de billets de 500 euros, où apparaissait aussi le slogan de sa campagne présidentielle : "la voix du peuple, l'esprit de la France".

 

"Ce papier est, bien entendu, biodégradable", a assuré Mme Le Pen, en ajoutant que le papier, "ça vient des arbres, c'est fabriqué avec des fibres".

 

Une source policière interrogée sur place a indiqué à l'AFP qu'en tout état de cause, "il est interdit de jeter du papier dans la Seine".

 

Marine Le Pen a terminé cette sortie médiatique en prenant la pose, devant de très nombreux photographes, devant l'Assemblée nationale, où le FN n'a aucun élu.

 

Sources Orange

 

Posté par Adriana Evangelizt

 


Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires - Publié dans : LES HOMMES DE LA BÊTE
Mercredi 7 septembre 3 07 /09 /Sep 10:44
- Par Adriana EVANGELIZT
Mr Brard enfonce bien le clou dans le parti du gouvernement au sujet du Plan d'Austérité qui tend à privilégier les plus fortunés et à accabler les Français. Il insiste bien sur les quinze milliards qui vont aller à la Grèce et que c'est nous qui paieront, non pas pour soutenir le Peuple Grec mais leurs créanciers. Le régime que l'on nous inflige ne peut plus durer. Sarkozy n'oeuvre pas pour l'Intérêt Général mais pour l'Euro et les banques. La Trahison atteint son Paroxysme...

 

 

Posté par Adriana Evangelizt

Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Publié dans : NIGEL FARAGE VIDEOS CONTESTATAIRES
Mercredi 7 septembre 3 07 /09 /Sep 10:34
- Par Adriana EVANGELIZT

Maître Ceccaldi nous apprend beaucoup de choses. Il est très bien cet homme et, au moins, il dit ce qu'il pense.  Comme nous l'avons vu ICI, un grand ponte de la Rébellion n'est que le bourreau des infirmières bulgares. Mais il y a mieux... un des "djihadistes" qui combattait contre l'OTAN, en Afghanistan, c'est-à-dire contre les soldats Français, fait partie aussi du lot. Les familles des militaires tués apprécieront, c'est certain.

 

La France a largué des armes qui ont atterri entre les mains de l'AQMI. C'est le bal des faux-culs, dit Maître Ceccaldi. Parce qu'il faudrait que les dirigeants européens disent la Vérité à leurs Peuples. Et notamment qu'ils sont en train d'installer des foyers d'islamistes aux portes de l'Europe. Islamistes qui se réclament de Bernard Henri Levy. Ecoutez bien ce passage, ça vaut son pesant d'or. Le BHL ne cesse de criminaliser le Hamas, mais il se fait le parangon des mercenaires d'Al Qaïda. Mais quelle honte ! Et voilà ce que Sarkozy suit comme personnage. Croyez-le, nous sommes la risée du monde entier.

 

"BHL devient la caution morale des islamistes. Ce qui est quand même un sacré retournement de situation. Voyez-vous, je ne suis pas tout à fait certain que si les dirigeants du CNT, ces islamistes, se trouvaient aux frontières d'Israël, je ne suis pas tout à fait certain que Bernard-Henri Levy ferait preuve à leur égard de la même mansuétude dont il les entoure", dit Maître Ceccaldi, avec juste raison.

 

Autre point à considérer. Déstabiliser la Libye va entraîner la déstabilisation des pays sub-sahariens et des flux migratoires incontrôlables. Il parle de l'inconséquence des dirigeants politiques. Mais on peut se demander s'ils sont vraiment inconséquents ou s'ils ne suivent pas plutôt l'agenda des architectes du Sionisme et du Nouvel Ordre Mondial.

 

Sarkozy et ses semblables ne sont que des marionnettes qui ne réfléchissent à rien. Ils suivent la procédure imposée par les planificateurs qui les dirigent comme le directeur du camp d'Auschwitz suivait celle d'Himmler. Ni plus, ni moins. Et même plutôt plus que moins. Je n'ai fait qu'obéir aux ordres, disait-il à Nuremberg. Eh bien, c'est la même chose aujourd'hui. Voilà pourquoi je disais hier de se souvenir du Peuple Allemand... parce qu'ils utilisent la même propagande que Goebbels. Maître Ceccaldi explique très bien cela...

 

On a traité les peuples occidentaux comme le régime nord-coréen traite les siens. On n'a rien à envier. Ni au régime de la Corée du Nord, ni à l'ancienne Union Soviétique, ni au IIIe Reich allemand. On est dans l'action de propagande.

 

Il parle également des atrocités commises par les islamistes d'Al Qaïda contre les noirs, des décapitations et des tortures. Sarkozy fait exactement la même chose qu'ont fait les Américains avec Oussama ben Laden et les Talibans. C'est ça, le pire. Car il envoie nos soldats en Afghanistan pour combattre ces terroristes qu'il utilise en Libye. Et aucun media prostitués ne parle de cela. Ils sont donc complices des propagandistes goebbeliens. Un pays ruiné, des dizaines de milliers de morts en parfaite coordination avec les terroristes d'Al Qaïda et des mercenaires payés par nos deniers. Des crimes commis avec l'argent du contribuable français. Comme Himmler construisait des camps avec l'argent du Peuple Allemand.

 

Et il reçoit cette saloperie, à l'Elysée. Je le dis... ce qu'il se passe est extrêmement grave. Enfoncer la France dans une telle horreur, c'est pire que tout. Et cela ne peut pas rester impuni. C'est impossible.

 

 

 

 

Posté par Adriana Evangelizt


Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Publié dans : NIGEL FARAGE VIDEOS CONTESTATAIRES
Mercredi 7 septembre 3 07 /09 /Sep 00:20
- Par Adriana EVANGELIZT

 Nous assistons avec la Libye à la même manipulation qu'avec l'Irak. Tout a été  orchestré, depuis le début. Remettez-vous en mémoire le déboulonnage de la statue de Saddam Hussein qui était, soit-disant, l'oeuvre des Irakiens se révoltant parce qu'ils voulaient la "démocratie". Regardez...

 

 
Maintenant, on voit que le même scénario a été appliqué en Libye, expliqué par un participant libyen. Voyez... et lisez...
 
 
Kadhafi dérangeait comme Saddam Hussein, déjà parce qu'ils étaient antisionistes et ils ont fait sauter le second comme le premier. Sarkozy marche avec l'OTAN, il se prend pour Bush. Il est entré dans cette guerre criminelle pour régler ses comptes avec Kadhafi qui aurait financé sa campagne. Comme il a pris de l'argent liquide de Bettencourt. L'argent n'a pas d'odeur pour Sarkozy le luxuriant. Aboulez la monnaie ! Les dix mille euros d'augmentation sans nous demander à nous, le Peuple son Employeur, notre avis, font partie de ses méthodes. Sans-gêne et arrogance.
 
Et je le dis... je n'ai jamais aimé cet homme car je savais exactement ce qu'il était. Je l'ai toujours su. Il peut duper les imbéciles avec son apparence, mais pas ceux qui ont accès à son âme noire et pleines de turpitudes. Je savais qu'il allait ruiner la France, nous, par la même occasion et nous apporter le Déshonneur. C'est chose faite.
 
J'ai trouvé quelques extraits d'un écrivain de talent qui aurait très bien pu lui dédier ses lignes comme il les dédia à l'autre... voici..

Alors il ne parle pas, il ment. Cet homme ment comme les autres hommes respirent. Il annonce une intention honnête, prenez garde ; il affirme, méfiez vous ; il fait un serment, tremblez. Machiavel a fait des petits.

 

Il recule quelquefois, non devant l’effet moral de ses actes, mais devant l’effet matériel.

 

Dans ses entreprises il a besoin d’aides et de collaborateurs ; il lui faut ce qu’il appelle lui-même "des hommes". Diogène les cherchait tenant une lanterne, lui il les cherche un billet de banque à la main. Il les trouve.

 

Aujourd’hui il en est environné, ces hommes lui font cour et cortège ; ils mêlent leur rayonnement au sien. A de certaines époques de l’histoire, il y a des pléiades de grands hommes ; à d’autres époques, il y a des pléiades de chenapans.

 

Il a réussi. Il a pour lui désormais l’argent, l’agio, la banque, la bourse, le comptoir, le coffre-fort, et tous ces hommes qui passent si facilement d’un bord à l’autre quand il n’y a à enjamber que de la honte.

 

Non, cet homme ne raisonne pas ; il a des besoins, il a des caprices, il faut qu’il les satisfasse. Ce sont des envies de dictateur. La toute-puissance serait fade si on ne l’assaisonnait de cette façon.

 

Quand on mesure l’homme et qu’on le trouve si petit, et qu’ensuite on mesure le succès et qu’on le trouve si énorme, il est impossible que l’esprit n’éprouve pas quelque surprise. On se demande : comment a-t-il fait ? On décompose l’aventure et l’aventurier, […] on ne trouve au fond de l’homme et de son procédé que deux choses : la ruse et l’argent.

 

Victor Hugo - Napoléon le Petit

 

Etonnant, non ? Nous devons nous dissocier complètement, totalement, de tout notre coeur, des individus possédant ce comportement, ce tempérament et une Autorité. Hitler, Mussolini, Franco, Polpot ou Pinochet possédaient les mêmes tares. Non seulement, ils amènent la Misère à leur propre Peuple,  mais ils entrent en guerre sans aucune raison valable. Par soif de détruire.  Après la Libye, ce sera la Syrie et l'Iran. Juste pour le plaisir de bombarder et de tuer. Ces gens me dégoûtent au delà de ce que je puis vous dire. Ils ne sont bons que dans la Malfaisance. Il n'y a rien de bon en eux. D'autant que, cerise sur le gâteau, le Président du CNT est le bourreau des infirmières bulgares. Voilà à qui Sarkozy serre la pogne et avec qui il s'allie. Admirez les photos de famille...

 
 
 
 
Sarkozy et Mustafa Abdel-Jalil, président du CNT libyen et ex-ministre de la justice du colonel Kadhafi, et le bourreau qui tortura et prononça la condamnation à mort des infirmières bulgares, emprisonnées en Libye de 1999 à 2007. Voilà encore une promesse trahie au sujet de la défense des "opprimés".
  

 

Et maintenant, vous allez pouvoir admirer comment la Libye fut libérée par Sarkozy, ses sbires et ses mercenaires...

 

 

Aperçus de la « libération » de Tripoli (âmes sensibles s’abstenir)

 

 

Voilà la démocratie Sarkozyenne...

 

 

Travailleurs africains assassinés de sang froid dans des bâtiments administratifs d'un des hôpitaux de Tripoli, Abu Salim, à l'occasion d'une "chasse aux Noirs". Certains étaient des blessés intransportables victimes des bombardements de l'OTAN. Selon la BBC, il y aurait même des enfants qui ont été abandonnés à leur sort par les rebelles du CNT dans ces mouroirs.

 

 

 

 

 MERCI SARKOZY !

 

 

 MERCI SARKOZY !

 

 

 

 MERCI SARKOZY ! 

 

 

 

 

MERCI SARKOZY ET BHL !  

 

 

 

 

La libération à la machette. Regardez ce gros porc, fier sans doute de se sentir fort devant des pauvres êtres attachés. Je crois que cette image est hautement symbolique de la représentation sarkozyenne en Libye. Voilà sa démocratie !

 

 

 

Chasse aux "Toubous", ces travailleurs noirs libyens considérés par la bienpensance occidentale comme des "mercenaires"

 

 

25 août : on rafle tous les Noirs que l'on peut trouver dans les rues de Tripoli, avant de les parquer, puis...

 

 

 

Une façon très humanitaire de garder les prisonniers... forcément des mercenaires !

 

 

Prisonniers noirs abattus d'une balle dans la nuque, mains attachées dans le dos avec des bracelets en plastique. Certains sont d'anciens militaires loyalistes, d'autres des civils... C'est sans doute en raison de ce genre de scène qui se répète à Tripoli que BHL a félicité les combattants du CNT pour leur attitude...

 

 

 

 

L’aide occidentale aux insurgés : missiles antichars et poste de tir Milan de fabrication française. Bientôt entre les mains d’AQMI ? Voilà où passe notre pognon ! Et après le despote vient nous dire de faire des économies. Il va bientôt nous rendre tout ce qu'il nous a volé. Car l'heure de l'Apocalypse approche...

 

 

 

Des armes françaises pour les mercenaires et les terroristes d'Al Qaïda dont on sait qui les "drive".

 

 

 

 

Rares photos de la « libération » de Tripoli : les commandos turcs débarquent de l’aéroport et sécurisent une zone dans la capitale libyenne. La Turquie a joué un rôle essentiel dans les semaines précédent la chute de la ville.

 

 

Voyons maintenant les mercenaires à l'oeuvre... même s'ils sont militaires, pour nous ce sont des assassins. Non seulement, nous ne les soutenons pas mais nous les désavouons. Ils sont le déshonneur de la France à la solde des traîtres. Nous nous démarquons totalement. Nous ne ressemblerons ni aux Allemands sous Hitler ni aux Américains sous leurs présidents fascistes. Que les choses soient claires. Le sang des Libyens ne coulera ni sur nos mains, ni sur nos Consciences...

 

 

 

L'Armada de criminels pose. Sans doute sont-ils financés avec l'argent des contribuables Français.

 

 

 

 

 

 

 

Voyez la tronche des Rebelles ! Qui Sarkozy croit-il leurrer ? Des mercenaires enfouraillés -dont un a largement passé la limite d'âge- pour accomplir la sale besogne de Sarkozy et de l'OTAN.

 

 

 

 

 

Sources des photos : Nations Presses 

 

 

J'appelle ça des crimes de guerre. Et croyez bien que ceci ne va pas rester impuni pour ceux qui les ont fait perpétrer. Nous parvenons à un seuil de l'Histoire où tout est doublement compté. Ceux qui tuent des innocents, hommes, femmes, enfants, peuvent s'attendre au retour de boomerang d'ici peu. Le Désastre à venir est à la Porte de Sarkozy...

 

 

 

Libye « démocratique » :

 

médiamensonges, désinformations et massacres

 

 

par Roland Machefer

 

 

On nous l’assène en boucle depuis près d’une semaine maintenant : la Libye s’est « libérée » toute seule et la « démocratie » s’installe grâce à BHL, Sarkozy et tutti quanti. Ce scénario constitue une grossière campagne d’intoxication médiatique, comparable à l’agression occidentale contre l’Irak en 1990-1991, à la guerre faite au peuple serbe dans les années 1990, à la Somalie, puis à l’Afghanistan en 2001 et l’Irak en 2003. Les photos ci-dessous proviennent d’agences de presse anglo-saxonnes. Elle ne sont quasiment pas diffusées dans les médias français et en disent long sur la jeune « démocratie » libyenne. S’ajoute cette vidéo d’une émission de la chaîne Histoire sur la « libération » de l’Irak qui avait également donné lieu à des médiamensonges et qui en décortique les mécanismes.

 

Les journalistes internationaux qui sont à l’origine de cette manipulation reprennent le plus souvent la version des faits donnée par Al-Jaezira, télévision qatari très engagée dans le conflit libyen puisque des troupes, des avions et même des blindés (de type Ratel-20) du Qatar ont été aperçus sur le terrain, appuyant très largement les forces rebelles. Sur place, les reporters occidentaux se sont cantonnés dans un premier temps à l’hôtel Rixos, au point d’en être bloqués pendant 72 heures. De fait, les seules informations qui leur sont parvenues sont les communiqués du Conseil national de transition (CNT), qui sont en fait des reprises du Groupe Harbour, une société de relations publiques basée à Washington DC en charge de gérer la com’ du CNT.

 

Le comble, est que la liberté de la presse n’existe toujours pas en Libye, n’en déplaise aux propagandistes béhachéliens. Pire : les journalistes de la télévision libyenne, ceux de la presse écrite et des radios, s’ils ne sont pas en fuite, croupissent actuellement dans les geôles du CNT. Aucune ONG, et certainement pas Reporters sans Frontières, ne s’en émeut. Il est vrai que RSF, en 1999, avait applaudi chaudement l’assassinat de journalistes serbes dû au bombardement par les Américains de l’immeuble de la RTS.

 

Le CNT est un composé artificiel et une agrégation de transfuges du régime de Kadhafi, de chefs de clans insoumis de l’intérieur (généralement de Cyrénaïque), y compris des islamistes du mouvement des Frères musulmans, des bandes liées à AQMI et du courant salafiste, et des exilés de retour au pays. L’amalgame prend mal en raison notamment des antagonismes régionaux, tribaux et personnels. Cet assemblage hétéroclite a à sa tête le bien fragile Moustapha Abdeljalil, dissident très récent du régime. Cet ancien ministre de la Justice assumait préalablement des fonctions de juge ; c’est lui notamment qui avait condamné les infirmières bulgares. Il s’agit donc d’un grand démocrate… Il est issu de l’opposition, notamment de celle établie à l’étranger, dont quelques figures sont des agents notoires de puissances occidentales.

 

Sources Nations Presse

 

 

 

Posté par Adriana Evangelizt


Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires - Publié dans : Les décryptages des Chevaliers du Graal
Mardi 6 septembre 2 06 /09 /Sep 06:40
- Par Adriana EVANGELIZT

Hugo Chavez répond aux questions de journalistes et dit ce qu'il pense du massacre en Libye. On voit qu'il a commencé une chimiothérapie car il a perdu tous ses cheveux. Là aussi, il y aurait beaucoup à dire sur les soins au nucléaire. Quelle honte que cette science et cette médecine !

 

En ce qui concerne notre participation aux massacres en Libye dont Sarkozy s'est fait le parangon, il est à signaler combien les medias et politiques épousent les vues du gouvernement à ce sujet. Il faudrait que les Français se réveillent et voient où l'on est en train de les emmener.

 

J'ai regardé, il y a quelques jours, un documentaire sur la dernière guerre et une scène m'a beaucoup marquée. Les Américains ont amené les habitants d'Auchwitz au camp de concentration du même nom, pour leur montrer ce que leur gouvernement avait fait. On voit les Allemands et Allemandes défiler devant les gens squelettiques ou les monceaux de cadavres. Beaucoup sont horrifiés par ce qu'ils découvrent, ils ont des mouchoirs devant leur nez car la puanteur doit être terrible. Certains pleurent et d'autres s'évanouissent. Je vais découper cet extrait de doc pour que vous le voyez. Et que vous puissiez bien le regarder et saisir ce qu'il signifie...

 

Je pense sincèrement que le Peuple Allemand devrait nous servir d'exemple quant aux prises de décisions de nos politiques et ce que les citoyens laissent faire. C'est bien beau de se voiler la face et de suivre la vague. Bien beau de croire que cela ne nous concerne pas. Sans doute que les Allemands non plus ne se sentaient pas concernés par les politiques d'Hitler ou d'Himmler. Sans doute aussi que nombre d'entre eux ignoraient l'existence des camps d'extermination.

 

Malheureusement, il n'en est pas de même pour nous. Car tous les jours, on peut voir les images des massacres en Libye avec la même propagande mensongère -que celle de Goebbels- qui tend à nous faire croire que la France et l'OTAN sont venus libérer un pays. Ce qui est faux. Ils sont venus bombarder un pays, le transformer en champ de ruines et assassiner ses habitants avec la complicité de rebelles qui ne sont rien d'autres que des mercenaires payés -c'est-à-dire Al Qaïda- par nos Etats. Nous avons les preuves de ce que je dis, même si certains medias osent traiter de conspirationnistes ceux qui affirment ces faits. Les journaleux d'aujourd'hui n'auraient pas dépareillé dans les torchons goebbeliens. Leur conscience ne doit pas trop les travailler car c'est "ailleurs" qu'on assassine, n'est-ce-pas ?

 

Honte à eux et honte à tous ceux qui, finalement, ne se conduisent pas mieux que la masse allemande complètement anesthésiée par les effets des dictateurs au pouvoir ! Songez à celà. Songez que demain, vous aussi, on pourrait vous amener voir les oeuvres de Sarkozy. Les massacres de Noirs, par exemple. Et vous juger également. Parce que la seule chose de vraie, c'est qu'en Libye, on massacre ! Et c'est Sarkozy qui donne les ordres. C'est-à-dire la France et donc les Français, OK ?

 

Alors si vous voulez être complices de ces crimes, c'est votre affaire. Mais, un bon conseil, n'oubliez pas... ce qui est arrivé au Peuple Allemand, pourrait vous arriver à vous aussi demain. En tout cas, c'est sur le bon chemin.

 

 

 

 

Posté par Adriana Evangelizt

Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires - Publié dans : REVOLUTION DES PEUPLES
Mardi 6 septembre 2 06 /09 /Sep 06:15
- Par Adriana EVANGELIZT

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Images Aléatoires

Recherche

Recommander

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés