Fidel Castro : Israël "n'hésiterait pas à envoyer" les Palestiniens "dans les fours crématoires

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 

 

 

Israël "n'hésiterait pas à envoyer" les Palestiniens "

 

dans les fours crématoires

 

 

 

Le dirigeant communiste cubain Fidel Castro écrit que l'Etat hébreu semble avoir pris la "croix gammée" comme bannière et n'"hésiterait pas à envoyer" les Palestiniens de la bande de Gaza dans les "fours crématoires", dans un billet publié vendredi dans la presse locale.
 
"La croix gammée (...) semblerait être le drapeau aujourd'hui d'Israël"

 
"La haine de l'Etat d'Israël contre les Palestiniens est telle qu'il n'hésiterait pas à envoyer un million et demi d'hommes, de femmes et d'enfants de ce pays dans les fours crématoires, dans lesquels furent exterminés des millions de juifs de tous les âges", écrit l'ancien président cubain, 83 ans.
 
"La croix gammée du Fuhrer semblerait être le drapeau aujourd'hui d'Israël", poursuit Castro en assurant que son "opinion n'était pas issue de la haine" et en rappelant que son "pays s'était solidarisé et avait accueilli" des juifs persécutés pendant la Seconde guerre mondiale.
 
Pas d'antisémitisme, clame Fidel Castro

 
Le père de la Révolution cubaine de 1959 accuse sans preuve Israël de préparer une attaque contre l'Iran, sanctionné mercredi par le Conseil de sécurité de l'ONU pour son programme nucléaire civil soupçonné d'avoir aussi des objectifs militaires.
 
Il affirme que les grandes puissances cherchent "à profiter de l'énorme intérêt que suscite le Mondial de Football pour calmer l'opinion internationale indignée par la conduite criminelle des troupes d'élite israéliennes" contre une flottille humanitaire dans les eaux internationales au large de la Bande de Gaza.

Le Mondial pour détourner l'attention?


"Il est pour cette raison probable que l'étau se relâche pendant quelques semaines" mais ensuite "les Israéliens vont augmenter leurs exigences avant d'appuyer sur la détente", estime le père de la Révolution cubaine de 1959.
 
L'île communiste de Cuba est sous embargo américain depuis 1962 et, alliée du monde arabe, elle n'entretient plus de relations diplomatiques avec Israël depuis 1973. Fidel Castro n'a plus fait d'apparition publique depuis que, en 2006, il a dû céder le pouvoir, pour raisons de santé, à son frère Raul, 79 ans. Il reste cependant officiellement le premier secrétaire du Parti communiste.

 

 

Sources 7/7

 

 

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LES HOMMES DE LA BÊTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article