Tunisie. Ben Ali aurait-il des liens avec le Mossad israélien?

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 Lisez le livre en libre téléchargement, on y apprend des tas de choses...

 

 

 

Tunisie. Ben Ali aurait-il des liens avec le Mossad israélien?

 

 

Kapitalis publie en exclusivité et en libre téléchargement le premier ouvrage en français consacré à Zine El Abidine Ben Ali et à son long règne de mensonge, de terreur et de corruption.

 

 

Dans cet ouvrage, (disponible en pdf ici) bien documenté et basé sur des témoignages dignes de foi, Aly Zmerli brosse un portrait de l’homme, son caractère, sa formation, son parcours au sein de l’armée nationale, sa carrière de superflic de la nation et son itinéraire politique au sein du ministère de l’Intérieur, puis à la tête de l’Etat tunisien, qu’il a écrasé sous son poids pendant 23 ans.

 


Au fil des pages, c’est le règne implacable, à la fois autoritaire et loufoque, d’un président otage des siens que les lecteurs découvriront, avec en arrière fond, un jeu de marionnettes désarticulées, comme dans un théâtre d’ombres.

Ben Ali tel quel: inculte et orgueilleux, timide et menteur, rancunier, vorace, mangeur d’hommes et, surtout, de femmes…

  


Outre les relations très anciennes de Ben Ali avec la Cia, l’agence de renseignement américaine dont il fut très proche dès les années 1960, puis en Pologne au moment de la révolte de Solidarnosc, au début des années 1980, Aly Zmerli apporte aussi des révélations sur les relations très secrètes de Ben Ali avec le Mossad, l’agence de renseignement israélienne.

  


Loin de contredire cette thèse, le fait que le gouvernement israélien soit le seul au monde à avoir regretté publiquement la chute de ce dictateur d’opérette montre, si besoin est, que Ben Ali était très apprécié des Juifs pro-israéliens. Ne sont-ce pas les lobbies juifs pro-israéliens aux Etats-Unis et en France qui ont le plus soutenu son régime, contre vent et marée, et jusqu’au bout, au point d’ailleurs d’aveugler la France officielle sur sa vraie nature?
 

En attendant que les enquêtes diligentées actuellement par les autorités sécuritaires sur la nationalité (israélienne?) des snipers qui ont tiré sur les manifestants tunisiens, les lecteurs de Kapitalis trouveront dans ce livre des informations et des analyses qui les aideront à mieux comprendre les ressorts les plus profonds, les motivations, les ambitions et les pratiques mafieuses de celui qui les a gouvernés pendant 23 ans, et qui n’était pas, loin s’en faut, le plus méritant parmi eux.


Ridha Kéfi

 

Sources KAPITALIS

Posté par Adriana Evangelizt

 

 

Publié dans REVOLUTION DES PEUPLES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article